Image default

5 activités pour profiter de la neige et de la montagne


Les remontées mécaniques n’ouvriront pas en février. Pourtant la montagne propose de nombreuses activités pour les amateurs de neige. Sportifs ou pas, à pied, grâce au vent ou sur un traîneau, vous aurez l’embarras du choix. Voici 5 activités de glisse pour bien en profiter.

Le gouvernement a confirmé que pour le mois de février les stations de ski devraient fonctionner sans remontées mécaniques. Depuis toutes essayent de proposer des activités nouvelles, plus ludiques et plus ou moins sportives.

  • 1. Les raquettes, numéro un !

De toutes les activités possibles, les raquettes sont les grandes gagnantes et attirent un large public.

Pour les vacances de Noël, les raquettes ont manqué chez les loueurs et même chez les fabricants.

Plus près de la nature, à un rythme plus doux, une balade en raquettes, c’est un moment à soi, à son rythme. Seul, en groupe ou avec un moniteur, les raquettes réjouissent les familles.

Découvrir la vallée d’Arvieux en raquettes.

© Eliane Tourtet / FTV.

Jean-Paul Blanc est accompagnateur en montagne, dans la vallée d’Arvieux, dans le Queyras. Pour lui, cet hiver sera différent mais les amateurs de montagne s’adaptent.

« Il y a un nouveau public pour les raquettes. C’est l’activité qui permet le mieux de compenser le manque de ski alpin. Ce n’est pas trop technique et donc accessible à tous. On peut aller partout là où les gens vont en ski de randonnée ».

On peut faire des raquettes à partir de sept ans. Il propose d’ailleurs, pour les enfants, des sorties trappeur pour découvrir la nature, les arbres et la faune.

Les Traîneaux du Dévoluy proposent des baptêmes assis et de la conduite d’attelage, de chiens bien sûr. A La Joue du Loup, dans le Dévoluy, depuis cinq ans, Inès et Laureen sont musheuses.

« Beaucoup de gens viennent aussi pour les chiens, avant le traîneau, pour passer un moment avec eux ».

Allez les petits chiens ! Avec les Traineaux du Dévoluy (05)

Allez les petits chiens ! Avec les Traineaux du Dévoluy (05)

© Eliane Tourtet / FTV.

Le traîneau est tiré par cinq ou six chiens, des Samoyèdes de Sibérie et des Esquimaux du Groenland.

« Les 2 leaders donnent la direction et le rythme. Ce sont les chiens les moteurs du traineau. Pas de chien, pas de traineau ! »

Cette année, les traîneaux sont victimes de leur succès et il faudra réserver si vous voulez faire une balade avec eux.

  • 3. Le plateau de Ceillac, à fond

En ski de fond bien sûr ! Le plateau de Ceillac est idéal pour cette activité.

A Ceillac, on pratique le ski de fond depuis les années 70.

Skieur de fond à Ceillac (05).

Skieur de fond à Ceillac (05).

© Norman Lancelot / OTI du Guillestrois.

Jean Meissimily a connu les débuts. Il a vu le domaine s’agrandir et s’améliorer pour plus de confort pour le skieur.

« Le fond, c’est aussi bien pour les débutants que pour les pros. Le domaine est formidable et surtout très bien entretenu. Les pistes sont tracées tous les jours. A Ceillac, on a plus d’une trentaine de kilomètres de pistes pour le ski de fond ».

Petite station du Chamspaur, à 15 minutes de Gap, la station familiale de Laye propose une piste de luge.

Au pied du tapis, on récupère les casques et les luges, au choix une luge traditionnelle, une luge toupie ou une pelle pour les plus petits.

La piste de luge à Laye (05).

La piste de luge à Laye (05).

© Gaetan Theveniaud – Office de Tourisme du Champsaur Valgaudemar.

Jérome Disdier est directeur de la Régie des remontées mécaniques. La piste, créée il y a dix ans, a toujours autant de succès.

« C’est pour les enfants et pour toute la famille. Tout le monde s’amuse. C’est une piste où l’on peut chronométrer sa vitesse. C’est sécurisé et ça marche très bien ».

  • 5. Quand le ski donne des ailes

Le snowkite, ce sont des skis mais avec une aile. Au col du Lautaret, l’école de snowkite n’a jamais eu autant d’élèves ! La pratique est en train d’exploser.

« Beaucoup de gens ont envie de s’occuper autrement, pour les débutants à l’école. Les pratiquants de Kitesurf, sur l’eau, viennent sur la neige avec leur matériel », indique Julie Borgis, monitrice.

Snowkite au Col du Lautaret (05).

Snowkite au Col du Lautaret (05).

© Lucie Robert / FTV.

« C’est une sensation magique. La voile nous tire. On a de vraies sensations très différentes du ski », explique Laurence, débutante en snowkite.

« Contrairement à l’eau, où l’on coule tout de suite, sur la neige, avec la moindre brise, je suis tout de suite dans la glisse », ajoute Mehdi Regragui un passionné habitué du site.

Le plaisir a toutefois un prix, 120 euros la demi-journée.

Snowkite, ski de fond, luge, raquettes ou mushing, une chose est sûre : la neige est au rendez-vous !



Source France 3

Autres articles

On a visité pour vous : Saint-Arnoult-en-Yvelines (78)

adrien

Tourisme en Corse : une saison 2021 satisfaisante, mais un secteur à réinventer

adrien

en 2020, le trafic passager s’effondre mais pas celui des marchandises

adrien

L’Occitanie est la première région de France pour les résidences secondaires

adrien

4 balades en vidéo pour s’évader en Maine-et-Loire avec Envie Dehors !

adrien

l’hôtellerie restauration se prépare et recrute en Normandie avant le 19 Mai

adrien