Image default
Tourisme

A Agde, première station balnéaire d’Europe, la relance économique après le Covid au cœur de la campagne des municipales


A Agde (Hérault) au 2d tour des élections municipales, le maire sortant (LR) affronte l’un de ses anciens adjoints et le Rassemblement National. Au coeur de la campagne : la gestion de l’après Covid. Il y a urgence à faire revenir les vacanciers, car le tourisme est le moteur de l’économie locale.

C’est une triangulaire qui se joue à Agde (Hérault) au second tour des élections municipales. Le 15 mars, dans un contexte de forte abstention, Gilles d’Ettore (maire sortant Les Républicains qui brigue un 4ème mandat) est arrivé largement en tête, loin devant Thierry Nadal (l’un de ses anciens adjoints qui mène une liste divers Centre) et Jean-Louis Cousin (délégué départemental du Rassemblement National), qui ambitionnait pourtant de remporter la ville au vu de ses bons scores aux précédents scrutins nationaux et européens.

Cette fois, au cœur de leurs programmes respectifs : toujours la réhabilitation du centre ancien paupérisé et dégradé, mais surtout la gestion de l’après Covid. Car il y a urgence à faire revenir les vacanciers dans l’une des premières stations balnéaires d’Europe, où le tourisme est le moteur de l’économie locale. Sinon, la crise pourrait être profonde.

Le RN loin de ses ambitions du 1er tour

En ce milieu du mois de juin 2020, les premiers vacanciers sont de retour sur les quais du Cap d’Agde. La reprise du travail occupe tous les esprits des professionnels du tourisme et des habitants qui vivent pour beaucoup de ce secteur économique, loin devant le second tour des élections municipales.
 
Déjà, le premier n’avait mobilisé qu’un peu plus de 47% des électeurs. Sur le port, Jean-Louis Cousin a rouvert son magasin le 11 mai. Mais l’activité redémarre à peine, comme la campagne du candidat du Rassemblement National. Masque obligatoire sur les marchés, pas de tractage de la main à la main, réunions publiques interdites : difficile de mobiliser les Agathois dans ce contexte.

Le candidat du RN Jean-Louis Cousin et sa co-listière Fabienne Varesano pendant l'entre-deux tours des élections municipales 2020 à Agde

Le candidat du RN Jean-Louis Cousin et sa co-listière Fabienne Varesano pendant l’entre-deux tours des élections municipales 2020 à Agde

© Valérie Cohen-Luxey, France 3 Occitanie

Jean-Louis Cousin ambitionnait de gagner la ville, que le RN avait classé dans la liste de celles qu’il jugeait « gagnables ». Mais avec seulement 15,6% des voix, il ne s’est classé que troisième le 15 mars. Pourtant, il veut croire qu’il améliorera son score dimanche :
 

Pour moi, ce second tour n’en est pas un : c’est un vrai premier tour, un nouveau scrutin. On va essayer d’oublier ce Covid et partir sur un vrai programme politique, de façon à ce que les gens se déplacent, viennent voter. Je pense que la donne va changer quelque peu.

Jean-Louis Cousin, Tête de la liste « Rassemblement Agathois » (RN)

Les remèdes pour l’économie du docteur Nadal

Jean-Louis Cousin a espéré en vain une alliance avec Thierry Nadal, candidat centriste et sans étiquette, ex-adjoint du maire sortant. Mais le médecin, arrivé second avec 28,39% des suffrages, repart seul.

Thierry Nadal, candidat Divers Centre, pendant un reportage de France 3 Occitanie sur sa campagne de l'entre-deux tours des élections municipales 2020 à Agde

Thierry Nadal, candidat Divers Centre, pendant un reportage de France 3 Occitanie sur sa campagne de l’entre-deux tours des élections municipales 2020 à Agde

© Valérie Cohen-Luxey, France 3 Occitanie

Réouverture des urgences de nuit, création d’une communauté professionnelle territoriale de santé : fort de son vécu de la crise sanitaire auprès de ses patients,Thierry Nadal a fait de la réorganisation des soins l’une de ses priorités.

Pour l’après Covid, je crois que la santé c’est quelque chose qui est au cœur des préoccupations des gens parce qu’ils ont subi pendant 2 mois dans leur chair ce que pouvait être une altération de leur santé. Mais après cette crise sanitaire, maintenant c’est la crise économique qui, malheureusement, se profile. Nous sommes une station touristique et toute notre attention doit se porter sur l’activité économique de la saison.

Thierry Nadal, Tête de la liste « Agde, juste, verte, sûre » (DVC)

Gilles d’Ettore vers un 4ème mandat ?

Tous les candidats ont des propositions dans ce domaine. Gilles D’Ettore, maire sortant Les Républicains, entend lui aussi relancer ce secteur clé du tourisme, dans l’une des premières stations balnéaires d’Europe.

Gilles d'Ettore, maire (LR) d'Agde depuis 2001, en discussion avec une commerçante du Cap d'Agde pendant la campagne pour sa réélection dans l'entre-deux tours des municipales 2020

Gilles d’Ettore, maire (LR) d’Agde depuis 2001, en discussion avec une commerçante du Cap d’Agde pendant la campagne pour sa réélection dans l’entre-deux tours des municipales 2020

© Valérie Cohen-Luxey, France 3 Occitanie

Il y a 3 mois, 47,2% des votants l’ont placé en tête du scrutin. Pour l’emporter, il vante sa gestion de la crise sanitaire et son bilan financier qui selon lui, permet d’envisager sereinement l’après Covid:

Le fait de diviser par deux la facture des terrasses des bars et des restaurants, de ne remettre les parkings en paiement qu’après la fin de l’urgence sanitaire, de diminuer la contribution foncière des entreprises… Toutes ces aides, on a pu les apporter parce que nos finances étaient saines. Et nous sommes aussi en mesure de garantir tous les investissements que nous avons prévus dans notre programme.

Gilles d’Ettore, Maire sortant et tête de la liste « L’union agathoise avec Gilles D’Ettore » (LR)

La participation, clé du second tour

Il espère que les Agathois se déplaceront plus nombreux, le 28 juin, pour asseoir sa légitimité en cas de 4ème mandat. Une participation scrutée aussi par ses concurrents, qui comptent encore pouvoir bousculer le paysage politique local.



Source France 3

Related posts

15 lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite en Franche-Comté

adrien

Tourisme en Limousin : une lueur d’espoir dans un brouillard d’incertitudes

adrien

Tourisme : à Reims réouverture timide des maisons de Champagne

adrien