A Crèvecoeur-en-Auge, le moyen-âge a toujours la cote…mais dans le respect des distances sociales



En rasion de la situation sanitaire, nombre de festivals médiévaux ont été contraints d’annuler leur édiition 2020. Pour satisfaire les médiévistes en herbe, château de Crèvecoeur-en-Auge propose depuis cette semaine un « été médiéval », une série d’animations compatibles avec les règles en vigueur. 

C’est en quelque sorte un voyage dans le temps aux us et coutumes de notre époque. Celle de distanciation sociale et des gestes barrières. Au château de Crèvecoeur-en-Auge, les visiteurs masqués assistent à un cours de cuisine médiévale à bonne distance de l’animatrice. Cette année, il faudra se contenter de ses yeux pour apprécier les mets. Impossible de toucher, sentir et encore moins goûter les aliments. Même « punition », un peu plus loin, à l’atelier vêtement. « D’habitude, on fait essayer les coiffes et certains costumes« , raconte Ivana Durand Lanson, de la compagnie La Muse, « Je peux leur (les visiteurs) faire toucher les matières et les étoffes. On est plus dans du contact et de la proximité.« 

Si la forme connait cette année quelque bouleversements, le fond reste le même. « On a toujours notre bagage historique et notre bonne humeur. On peut toujours créer de la complicité et de l’intérêt, on peut toujours réussir à faire sourire les gens même si on est on est un peu plus loin« , assure la jeune femme. Deux autres points d’animation composent cet « été médiéval » que propose depuis ce mardi 14 juillet le château de Crèvecoeur-en-Auge à ses visiteurs.

Rester présent

Si le site a dû, comme d’autres, faire une croix cette année sur ses « Médiévales », l’esprit de l’époque continuera à souffler durant les grandes vacances. « On aurait pu se dire: on met un point d’arret et on repart sur de bonnes bases l’année prochaine« , indique le directeur du château, Christophe de Ceunynck, « L’offre va être beaucoup plus réduite cette année avec l’annulation des fêtes médiévales donc il fallait rester présent, au moins sur le thème du moyen-âge. » S’adapter et non pas renoncer. « On a mis en place un circuit avec quatre points d’animation, qui fonctionnent en permanence. Ça permet au public de le faire progressivement, étape par étape. » Pas plus de « 20 à 30 personnes » sont accueillies sur le site toutes les 20 minutes. « Pour ceux qui sont contraints d’attendre, on propose une exposition, des jeux médiévaux et un petit circuit de randonnée.« 

Poursuivre l’activité sur le site, c’est aussi, d’une certaine manière, soutenir ceux qui y participent. « C’était d’abord une manière pour nous de rester actif mais aussi de dire à quelques prestataires avec lesquels nous travaillons depuis de nombreuses années : on ne vous oublie pas. » Un geste salué par les intéressés. « C’est quasiment notre seule intervention de l’été« , confirme Ivana Durand Lanson, de la compagnie La Muse, « Qu’ils prennent le pari, le challenge de nous faire venir malgré les conditions particulières, c’est tout à leur honneur. » 

 



durée de la vidéo: 01 min 55

A Crèvecoeur-en-Auge, le moyen-âge a toujours la cote

Pour cette reprise un peu particulière, le château de Crèvecoeur-en-Auge a noué des partenariats au-delà du cercle des reconstituteurs. « Ils nous ont contacté à la fin du confinement pour nous dire qu’ils ne pourraient pas faire de taverne cette année et nous ont demandé si on voulait faire une formule de panier-repas pour que les visiteurs puisent manger sous tente au château« , raconte Laurent Anne, chef de l’Auberge du Cheval Blanc. Une aubaine pour le restaurateur qui, en temps normal, compte en semaine plus de 50 % de visiteurs du château dans sa clientèle. « A ce moment, on n’avait pas encore repris, on ne savait pas comment ça allait se passer, comment on allait travailler. On a accepté tout de suite. » Depuis, la vie de l’établissement a repris son cours, aprsè « 15 premiers jours difficiles« , et l’optimisme prévaut. « La saison redémarre plutôt bien, on voit que les gens ressortent, qu’ils se baladent.« 

Le château de Crèvecoeur-en-Auge propose « un été médiéval » jusqu’au 9 août.

 



Source France 3

Autres articles

à la CRS Alpes comme au PGHM, les interventions de secours ont doublé cet été 2020 !

adrien

Tous les créneaux de la plage partagée de la Grande-Motte réservés en deux heures

adrien

Déconfinement à Rouen : retour cet été du spectacle “Cathédrale de lumière”

adrien

Faites le plein d’air et d’activités grâce à un camping situé sur l’ïle de Ré

Journal

Coronavirus : “On ne sait pas où on va”, l’inquiétude des professionnels du tourisme dans les campings du Jura

adrien

800 millions d’euros de perte en 2020 pour la Corse

adrien