Image default
Tourisme

à la découverte des villages nichés au creux des vallées


De Nice à Tende, partez à la découverte des villages perchés ou nichés au creux des vallées grâce au Train des Merveilles. Un voyage commenté par un guide durant tout l’été. 

C’est une ligne coûteuse et peu fréquentée, la chambre régionale des Comptes l’avait même épinglée l’an dernier car c’est la plus chère à exploiter dans la région Provence Alpes Côte d’Azur. Mais c’est aussi une des plus belles lignes de chemin de fer de la région…

9h16 en gare de Nice-ville

9h16 en gare de Nice-ville : 

« Nous quittons le littoral pour rejoindre l’arrière pays de Nice, soyez les bienvenus »

Embarquez à bord du train des Merveilles, celui qui emprunte la ligne Nice -Tende.

Le train des Merveilles

Le train des Merveilles

© Michel Bernouin FTV

La liaison ferroviaire Nice – Tende a été inaugurée en 1928 et réhabilitée il y a 40 ans. Elle culmine à plus de 1.000 mètres d’altitude et offre l’un des plus beaux panoramas d’Europe.
 

La ligne a été inaugurée en 1928, un immense succès ! Mais elle sera presque totalement détruite durant la guerre, il faudra attendre 1979 pour célébrer sa seconde inauguration »

Lucie Cheron Guide conférencière dans le train des Merveilles

Au cœur des Vallées du Paillon, de la Bévéra et de la Roya, 70 kilomètres de ligne, découvrez les joyaux de l’art baroque piémontais et des sites comme Tende :

Tende dans les Alpes-Maritimes

Tende dans les Alpes-Maritimes

© Michel Bernouin FTV

Cette cité médiévale fortifiée, où l’architecture mêle les styles baroques, gothiques ou encore Renaissance et le terminus de la ligne :

A découvrir sur votre parcours, Sospel, Fontan, Saorge (y voir le monastère) La Brigue… Mais aussi en cette péridoe estivale des randonnées et sports de pleine nature, baignades en rivières…

Mais aussi l’Escarène :

L'Escarène

L’Escarène

© Michel Bernouin FTV

A 10 minutes de marche de la gare, un village au confluent des rivières Redebraus et Paillon de Lucéram sur la route du sel. Voir la place de la Gabelle, le Pont Vieux à arche unique, se perdre dans le labyrinthe de ruelles et maisons du XIIIe siècle témoignent de son passé. L’église baroque Saint-Pierre-Es-Liens, flanquée des chapelles des Pénitents blancs et noirs, renferme un orgue Grinda (1791) tous deux classés Monuments historiques (entièrement restaurés). Le village compte aussi un moulin à huile à la grecque en activité et un moulin musée.

Guide conférencier à bord 

Tout au long du trajet, les commentaires d’un guide conférencier sont diffusés. Une façon de mettre en relief les beautés du paysage et la richesse du patrimoine artistique et culturel de l’arrière-pays niçois. De découvrir les anecdotes de certains sites et villages, en Français, en Italien ou en Anglais.

Un voyage à travers le temps, un axe historique vers le Piemont sur la route du sel.

 

On passe tous ces villages et sans s’en rendre compte on apprend plein de choses !

Brigitte Niçoise qui emprunte la ligne pour la 1ère fois

Marcel, un Niçois d’adoption au lieu de prendre des notes, préfère lui prendre des photos : « J’essaie de prendre le nom de la gare, situer, pour m’y retrouver… Sinon on ne sait plus ! »

De tunnels en viaducs, près de 100 ouvrages d'art défilent devant les yeux des voyageurs

De tunnels en viaducs, près de 100 ouvrages d’art défilent devant les yeux des voyageurs

© Loïc Blache FTV

Cette animation gratuite est proposée à bord : chaque jour jusqu’au dimanche 27 septembre inclus, les week-ends d’octobre et le1er novembre. > Les infos pratiques en ligne.

2.300 voyageurs prennent chaque jour durant l’année, le fameux Train des Merveilles et ses 10 villages traversés.

 



Source France 3

Related posts

Après la Lozère, la lutte contre les cyanobactéries s’étend aux rivières de l’Aveyron

adrien

découvrir Digoin et sa région à l’occasion d’un vol en montgolfière

adrien

admirez le soleil levant depuis le plateau de la Madeleine

adrien