admirez le soleil levant depuis le plateau de la Madeleine



En Haute-Loire, il faut se lever tôt pour assister au lever de soleil sur le plateau de la Madeleine à Retournac et découvrir aussi, dans cette commune de la vallée de Loire, la forteresse d’Artias qu’une association tente de sauvegarder depuis bientôt 50 ans.

En Haute-Loire pour profiter du spectacle du lever de soleil sur le plateau de la Madeleine, à Retournac, il faut gravir les quelques centaines de mètres depuis le petit village du Pédible, mais le spectacle mérite ces efforts : « Même l’été, on est à un endroit où il y a de l’ombre, c’est vraiment paradisiaque », explique Thierry Benevent, membre de l’association de sauvegarde du patrimoine industriel de Retournac. La balade n’est pas longue, à peine 3 ou 4 km aller-retour, elle est donc accessible à tout le monde. En moins d’une demi-heure, on arrive à l’extrémité Est de la Madeleine. « Vous allez voir les couleurs vont changer du tout au tout et dès que le soleil va sortir,  on va sentir un petit coup de froid. C’est pour cela que je prends toujours une petite laine, moi », prévient Thierry Benevent.

« On a la vue sur toute la vallée de la Loire »

Le ciel rosit encore un peu derrière les forêts et, au loin, il apparait enfin au bout de l’horizon. L’instant est magique, apaisant, le temps suspendu pour quelques minutes. Du haut du plateau de la Madeleine, la vue est saisissante, un 360 degrés, jalonné par plusieurs tables d’orientation. « C’est magnifique, avec la brume au-dessus de la Loire. On a la vue sur toute la vallée de la Loire et sur les collines arrondies », affirme Thierry Benevent.

Un site chargé d’histoire

Sur ce plateau volcanique, initialement baptisé Mont Ibis, on a retrouvé des traces d’occupation humaine remontant à l’époque gallo-romaine. Le site abritait également un prieuré jusqu’au 17ème siècle. Une chapelle et les vestiges d’un ancien cimetière sont encore visibles, leur histoire nous est racontée par Jean Astor, historien : « Le prieuré dépendait des Chalencons, ils étaient puissants en Velay. Ils ont été détrônés par les Polignac, qui sont arrivés bien après. Il y avait une communauté d’agriculteurs autour du plateau, de tous les villages, les gens venaient se marier ou se faire enterrer ici. »

Le château d’Artias

Toujours sous le soleil, déjà un peu plus haut dans le ciel, nous quittons la Madeleine pour un autre site remarquable : le château d’Artias, lui aussi sur la commune de Retournac. « Le château est l’un des plus anciens du Velay, on parle déjà du château en 1170, par là. Il commande la vallée de la Loire, puisque les invasions se faisaient toujours par les cours d’eau. On ne sait pas, mais on pense que le château, à l’époque, était en bois. A cette époque les gens se regroupaient dans des bâtiments en bois pour se défendre. Soi-disant, il aurait brûlé la nuit de la Chandeleur en l’an 1180. Ensuite, il a été reconstruit en pierres, au XIIème siècle. En 1590, il y avait une garnison de 14 arquebusiers. Déjà on faisait parler la poudre », raconte Georges Brunon, membre de l’association les « Amis d’Artias ».

Restaurer la chapelle

Depuis 1973, les « Amis d’Artias » entretiennent et valorisent le site où ils organisent des visites et des spectacles. Aujourd’hui, leur projet est d’acquérir la chapelle sur le promontoire basaltique du château, explique Georges Brunon : « On voudrait la remonter telle qu’elle était sur les photos qu’on a qui datent de 1904. La chapelle daterait du XIIème siècle et elle était fortifiée. » Aujourd’hui, le site d’Artias est sauvegardé. Il est libre d’accès et peut être visité toute l’année. Les visites sont gratuites mais il est possible de laisser une participation pour les « Amis d’Artias ».

Découvrez le lever de soleil depuis le plateau de la Madeleine en Haute-Loire



©G.Rivollier/E.Monnier/FTV





Source France 3

Autres articles

pour les professionnels du tourisme, il ne faut pas faire d’amalgame avec les clusters dans le département

adrien

Sur l’île d’Aix, le port du masque pourrait devenir obligatoire pour éviter la fermeture des commerces

adrien

5 voies vertes à explorer à vélo

adrien

l’abbaye Sainte-Marie de Lagrasse site emblématique de la mission patrimoine de Stéphane Bern 2020

adrien

Italie. Ouverture des remontées mécaniques… vrai rendez-vous ou coup du lapin ?

adrien

Boucles de la Mayenne et Tour de France, ce qu’il ne faudra pas rater

adrien