Image default
Tourisme

affluence exceptionnelle pour la réouverture du zoo de Lunaret


Avec la réouverture du zoo de Lunaret, les Montpelliérains retrouvent leur coin de savane. Ce week-end, les visiteurs s’y sont précipités.  Dimanche 14 juin, le zoo a enregistré 3.200 entrées. Et ce, malgré un règlement de visite draconien qui oblige, entre autres, le port du masque.

A l’approche de l’entrée, comme un réflexe, les visiteurs mettent leurs masques. Lisa Lacroix, la directrice technique du zoo, garde un oeil sur le comptage des personnes qui accèdent au parc: « Nous pouvons avoir 800 visiteurs simultanément, parfois concentrés aux points d’observation, ce qui conforte notre décision de maintenir l’obligation du masque ». 

La direction du zoo s’est beaucoup interrogée quant au ressenti du masque obligatoire. Même si elle n’a pas eu le choix: Un zoo est un établissement recevant du public. Malgré ses 60 hectares de ciel ouvert, toute personne de plus de 11 ans doit porter un masque.

Des milliers de visiteurs masqués au zoo de Montpellier

Au zoo de Montpellier, le public se concentre autour des girafes. A noter, un sens de visite, un peu comme au Louvre, près de la Joconde.

Au zoo de Montpellier, le public se concentre autour des girafes. A noter, un sens de visite, un peu comme au Louvre, près de la Joconde.

© Jean-Michel Escafre/France Télévisions

 

De nombreux visiteurs se rassemblent contre les barrières pour approcher des girafes. Elle sont considérées comme les stars du Zoo. ici, pas d’exception, tout le monde porte un masque, même si « on s’en passerait surtout avec la chaleur », nous avoue une mère de famille. Une autre visiteuse, d’origine ukrainienne, comprend ces mesures sanitaires. Pour elle, cela ne gâche pas le plaisir de retrouver les animaux de la plaine africaine.

 

Des règles de visite, mais pas d’itinéraire imposé

Lisa Lacroix égrène les consignes destinées à sécuriser les visites: « sur les 11 km de chemins, les promeneurs doivent garder leur droite ». Mais le circuit reste libre: Le zoo de Lunaret n’a pas imposé de sens de circulation, sauf sur les points d’observation pour éviter de se croiser. Par ailleurs, le parc animalier renforce les mesures d’hygiène: des distributeurs de gel hydro-alcoolique aux endroits névralgiques, et un nettoyage intensif des sanitaires.

Visite mode d’Emploi sur la page Facebook du zoo de Lunaret:

 

Le masque du silence

C’est peut-être l’effet filtre du masque, mais les familles déambulent dans le zoo dans la plus grande discrétion. Selon Marc Romans, chef de secteur animalier, cette attitude convient bien aux animaux, habitués au calme pendant trois mois. « Durant la période de confinement, les mammifères, notamment ceux de la savane africaine, se sont accoutumés à la quiétude; ils en devenaient même curieux à l’égard des rares humains présents dans le Zoo. »

Marc Romans, soigneur, observe le comportement des bovidés de la savane, après le retour massif des visiteurs

Marc Romans, soigneur, observe le comportement des bovidés de la savane, après le retour massif des visiteurs

© Jean-Michel Escafre/France Télévisions

 

Cette parenthèse sanitaire a eu son lot de naissances: Eland du cap, nyala, damalisque et 2 bébés raies à aiguillon. Aujourd’hui Marc Romans souhaite que les animaux se réhabituent progressivement aux bipèdes. La charte de bonne conduite demande aux visiteurs de limiter le bruit près des enclos.

 Pendant le confinement, le zoo de Lunaret est redevenu un espace sauvage. Les guépards ont retrouvé leur instinct de fauve, à l’affut de tout mouvement: troupeaux de moutons ou soigneurs.

 

Fréquentation exceptionnelle

Après un sommeil réparateur, le zoo de Lunaret s’est réveillé ce week-end, peuplé de près de 5000 visiteurs. Pour leur confort, Lisa Lacroix espère que les masques vont bientôt tomber, et que les amoureux des animaux pourront aller librement, dans le 5e parc zoologique le plus vaste de France.

 



Source France 3

Related posts

+ 210 % de réservations en Dordogne pour Airbnb !

adrien

un guide des bunkers en Bretagne

adrien

Comment passer des vacances en France et faire vivre le tourisme cet été

adrien