Image default

animations, musique, fêtes… les bruits du camping d’Arles-sur-Tech agacent certains habitants



Des habitants d’Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales, ont lancé une pétition contre le bruit émis par le camping du Vallespir. Ces riverains ne supportent plus les fêtes organisées par l’établissement en été. D’autres habitants ont défendu le camping en lançant une contre-pétition.

A Arles-sur-Tech, à 30 kilomètres au sud de Perpignan juste avant la frontière avec la Catalogne, dans les Pyrénées-Orientales, des tensions sont nées cet été entre le camping du Vallespir et certains de ses voisins. Agacés par les fêtes, et surtout par le bruit, des riverains ont lancé une pétition pour faire réduire ce qu’ils vivent comme des nuisances sonores.

Cinq soirées par semaine et à midi… « fiesta boom boom pour tout le monde » !

Certains habitants d’Arles-sur-Tech ne supportent plus les sons émanant du camping du Vallespir, labellisé cette année « Camping Paradis », d’après la série télé du même nom. Selon nos confrères de L’Indépendant, une pétition (disponible uniquement sur papier) a été lancée à la fin du mois de juillet par ces riverains mécontents.

Les années précédentes, le camping organisait en moyenne deux nocturnes animées par semaine. Suite au label « Camping Paradis », ce sont désormais cinq soirées hebdomadaires qui retentissent dans la vallée du Vallespir, au cours desquelles l’animateur encourage les vacanciers à chanter et à crier.

De plus, en référence à la fiction de TF1, une « Fiesta Boom Boom » est organisée chaque midi. Enfin, à 11h et à 16h, une voiturette sonore parcourt les allées du camping pour annoncer bruyamment les activités de la journée. 

Suite aux plaintes de certains voisins, Jackie Lagrange, la gérante du camping, assure avoir fait de son mieux pour limiter le dérangement. « Des dispositifs sur les enceintes permettent de contrôler le son. Nous avons réduit le volume de 92 dB à 30dB », explique-t-elle. « On a déjà essayé de faire des fêtes en intérieur, mais avec le Covid, ce n’est pas logique de ne pas profiter du plein air. »

Les vacanciers sont là pour s’amuser. On ne peut pas les empêcher de rire et de crier. C’est aussi le rôle des animateurs de metre l’ambiance. On ne va pas non plus faire des karaokés acapella, ou des concerts sans sonorisation !

Jackie Lagrange, gérante du camping du Vallespir

Un dialogue de sourd

La mairie a organisé une médiation entre les gérants de l’établissement et les riverains mécontents mercredi 11 août. Mais cette discussion a été peu fructueuse. « Quoique je propose, ils ne sont pas satisfaits. Ils veulent faire cesser toute animationLa police municipale passe presque tous les soirs, appelée par ces voisins… alors que tout est éteint avant 23h« , regrette Jackie Lagrange. 

« Le camping apporte beaucoup de dynamisme dans la vallée, ainsi que des clients pour tous les commerçants du secteur« , tient-elle à souligner. Une pétition de soutien a été lancée par d’autres habitants d’Arles-sur-Tech afin de défendre le camping.

Pour atténuer les tensions, les gérants envisagent d’acquérir des petites enceintes à plus faible portée. Dans ce camping accueillant environ 500 vacanciers, les animations devraient continuer jusqu’à la fin de la saison.





Source France 3

Autres articles

240 000 tonnes récoltées aux Salins d’Aigues-Mortes, premier producteur français

adrien

la tentation de la fête est grande dans les gîtes à louer

adrien

Autour des châteaux de la Loire fermés, le blues des gîtes et des chambres d’hôtes pendant les Fêtes

adrien

la vaccination arrive jusqu’à la plage du lac de Chalain !

adrien

un recensement pour sauvegarder les ânes catalans

adrien

cet « ascenseur urbain » va relier les stations d’altitude à la vallée

adrien