après le confinement, une saison touristique qui s’annonce bien


Malgré la chute drastique de la fréquentation due à l’épidémie de Covid-19, les acteurs du tourisme landais se préparent pour la haute saison. Et pensent pouvoir rattraper leur retard, alors que les réservations se multiplient. 

« On est agréablement surpris, on avait imaginé un scénario plus pessimiste. » Nicolas Bonhomme, responsable exploitation du camping Naturéo de Seignosse, est rassuré. Depuis 15 jours, les réservations s’accumulent: le camping est déjà quasiment complet sur les deux mois d’été :

« On devrait avoir le même taux d’occupation que chaque année: à savoir entre 85 et 90%. »

Nicolas Bonhomme, responsable exploitation Natureo

« Voyants au vert pour l’été »

Le camping devait ouvrir le 28 mars dernier. Mais le Covid-19 s’est invité sur le territoire : les Français confinés, n’ont pas passé les week-ends dans les campings, privant Nicolas Bonhomme d’une avant-saison importante. Après cette épreuve, le responsable d’exploitation espérait bien que les touristes reviendraient profiter des beaux jours. Il ne s’est pas trompé: « Tout s’est débloqué, on a presque rattrapé notre retard, tous les voyants sont au vert pour cet été. » 

Un été rythmé par les nombreuses mesures sanitaires à mettre en place : entre les stocks de gel hydroalcoolique, les masques estampillés du logo du camping, ou encore les panneaux en plexiglass installés à la réception. Il a aussi fallu former le personnel aux nouvelles normes de sécurité sanitaire, et la direction a même installé une borne de check-in rapide. 

 

20% de la fréquentation touristique au printemps

Pourtant, le coronavirus aura porté un vrai coup dur aux acteurs du tourisme dans les Landes, car le printemps représente tout de même 20% de la fréquentation annuelle, selon le Comité Départemental du Tourisme (CDT).


© Comité Départemental du Tourisme des Landes

 

Mais la directrice Sandy Causse reste confiante pour la saison 2020 :

Il faut que l’été réussisse à sauver l’année. On compte aussi beaucoup sur septembre, qui représente 8% de la fréquentation annuelle !

Sandy Causse, directrice CDT des Landes

Les Landes, destination idéale

Autre bon point : les Landes sont la destination idéale pour ceux qui rêvent de grands espaces, de liberté et de nature après ce confinement forcé. Une envie qui transparaît aussi via les réservations dans les gîtes du département : depuis début juin, ils sont assaillis et devraient limiter leur baisse d’activité entre 8 et 10% pour 2020 :

Les gîtes sont souvent isolés, accueillent moins de monde dans un environnement préservé. Cela correspond parfaitement aux attentes des touristes cette année.

Philippe Latry, directeur Gîtes de France Landes

Une tendance à l’éloignement de lieux surpeuplés que confirme aussi Sandy Causse : selon elle, le locatif s’en sort mieux en ce moment que l’hôtellerie ou les campings. 

8 à 10% du PIB

Reste que l’ensemble du département garde un oeil attentif sur cette haute saison : le tourisme est un secteur moteur des Landes et représente 8 à 10% de son PIB. Pas question de rater le coche, même avec un faux départ à cause du coronavirus. 


© Comité Départemental du Tourisme des Landes

 

La reprise des cures sera aussi un vrai plus pour la fréquentation touristique cet été. Les Landes restent le premier département thermal  français avec plus de 75 000 curistes accueillis en 2019.

Difficile donc de savoir ce que sera le bilan final de cette année 2020. Mais les carnets de réservation continuent de se remplir chaque jour, et les acteurs du tourisme restent confiants. Après tout, après deux mois de confinement, qui n’aurait pas envie d’un bon bol d’air landais ?

3000 bons de 150 euros pour encourager les touristes

Le Conseil Départemental des Landes a mis en place un plan de soutien au tourisme d’un million d’euros.

Parmi les mesures annoncées, les Landissimes : des bons vacances d’une valeur de 150 euros pour les 3000 premiers touristes qui en font la demande.

Mais attention, il faut remplir certaines conditions pour espérer en obtenir un :

  • dépenser 250 euros au minimum 
  • consommer un séjour comprenant à minima 2 nuits dans un hébergement classé ou labellisé, un restaurant et une activité ou une visite
  • réserver son hébergement à partir du 16 juin 2020 


Pour en profiter, il ne faut pas oublier de réserver son séjour et de s’inscrire sur le site tourismelandes.com.

2.000 bons seront réservés pour la période du 16 juin au 24 juillet et 1.000 bons pour l’arrière saison, du 22 août au 29 novembre. Ils seront inutilisables du  25 juillet au 21 août. Une fois le séjour terminé, le touriste devra envoyer les justificatifs de son séjour et recevra un virement de 150 euros.



Source France 3

Autres articles

incertitudes autour d’un vaste projet hôtelier après l’élection d’une nouvelle majorité

adrien

pour les gérants de bars et restaurants d’Orléans, « la profession est toujours le bouc émissaire »

adrien

Christian Estrosi propose de réserver l’accès à Auron et Isola 2000 aux habitants des Alpes-Maritimes

adrien

Premier pont déconfiné sous le soleil en Limousin

adrien

A Huelgoat, les Britanniques grands absents de juillet

adrien

Coronavirus : les thermes fermés, la station de Royat dans le Puy-de-Dôme attend le déconfinement

adrien