Image default
Tourisme

Après quatre mois de fermeture, Disneyland Paris rouvre ses portes



Première destination touristique privée en Europe, Disneyland a en partie rouvert ce mercredi 15 juillet. Les deux parcs Disneyland et Walt Disney Studios accueillent un nombre de personnes limitées chaque jour.

Une fermeture de quatre mois, jour pour jour. Du jamais vu pour Disneyland Paris et ses différents parcs à thèmes. Deux rouvrent ce jour : celui historique et Walt Disney Studios.

Un soulagement pour Patrick Septiers, président (UDI) du département de Seine-et-Marne. « C’est l’une des principales entreprises du département, et la principale entreprise touristique. Cela représente des milliers d’emplois et de nombreuses activités induites. Pour nous, c’est une bonne nouvelle ».

 

Accueil limité

Car chaque année, ce sont des millions de touristes qui visitent les différents sites (l’entreprise ne publie plus les chiffres de fréquentation. Il était de près de 15 millions en 2015) pour un chiffre d’affaires de plus d’1,7 milliard d’euros en 2019.

Mais à partir de ce jour, le nombre de visiteurs sera limité, 12 000 visiteurs puis 25 000 maximum contre 40 à 50 000 en temps normal précise-t-on de source syndicale. D’autre part, ceux qui possèdent un billet sans date d’utilisation déterminée doivent réserver pour accéder aux parcs.

« Aujourd’hui marque le début d’un nouveau chapitre pour Disneyland Paris, où donner à nos clients la possibilité de partager des moments en famille et entre amis n’a jamais été aussi important », veut ainsi croire Natacha Rafalski, présidente de Disneyland Paris.

Un optimisme qui tranche avec les propos de nombreux experts comme Yves Buisson, professeur de médecine et membre de l’Académie nationale de médecine. Selon lui, une deuxième vague pourrait toucher la France. « On voit bien que cette épidémie ne va pas s’arrêter avec l’été comme on aurait pu l’espérer il y a encore quelques mois », et d’ajouter : « Avec l’été et la circulation des vacanciers, il faut rester vigilant car la situation peut vite devenir incontrôlable. »

Comme d’autres entreprises, Disneyland Paris a instauré plusieurs mesures d’hygiène : port du masque obligatoire, distributeurs de gel hydroalcoolique, nettoyage renforcé des attractions et de certains espaces comme les lieux de restauration.

 

Seul un hôtel ouvert

Autre épineux problème pour l’entreprise de loisirs : l’ouverture des hôtels. Seul le Disney’s Newport Bay Club est pour l’instant accessible mais d’autres devraient ouvrir prochainement.

Des fermetures qui auront des répercussions pour l’économie locale qui vont rapidement être très visibles. « Ce sont plusieurs millions d’euros qui sont en jeu pour les collectivités locales et le département. Ne serait-ce que pour les hôtels fermés et les taxes de séjours non-perçues, sans parler des effets indirects sur les entreprises qui travaillent avec Disney », indique Patrick Septiers, président du département de Seine-et-Marne.

Ce dernier a lancé un plan de relance doté de 45 millions d’euros dont une partie est consacrée au tourisme. Seul soulagement pour l’économie locale, la mesure des 100 km d’éloignement maximal du domicile, instaurée lors du déconfinement, a permis à la région de voir affluer de nombreux touristes locaux qui ont rempli les gîtes.



Source France 3

Related posts

Le prêt à emporter, le nouveau visage de la restauration

adrien

une fréquentation en hausse, oui mais…

adrien

L’emploi saisonnier dans le rouge : “ la double peine ” engendrée par la crise du coronavirus

adrien