Image default

« après un an et demi, nous n’avons jamais été aussi prêts »


Le secrétaire d’état chargé au tourisme l’a annoncé hier lors d’un congrès à Chambéry, les remontées mécaniques vont rouvrir pour la saison 2021/2022 et ce sans pass sanitaire, en tout cas si la situation se stabilise. Une bonne nouvelle pour tous les acteurs de la montagne.

L’annonce a été faite ce jeudi 30 septembre par le secrétaire d’état au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne lors du salon Savoie Expo à Chambéry : les remontées mécaniques seront bel et bien ouvertes cet hiver. Autre bonne nouvelle, ces remontées mécaniques seront accessibles sans pass sanitaire et donc sans limite de personnes, si la situation épidémique continue de se stabiliser : « Cet hiver, nous skierons!« , a lancé le secrétaire d’Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. « Il faut y aller tout schuss et on va faire une bonne saison. Il y a une envie de grand air, c’est l’occasion de reconquérir certaines clientèles éloignées du ski, notamment en France« .

De quoi réjouir les acteurs de la montagne : « Nous sommes très contents, nous n’avons jamais été aussi prêts à accueillir de nouveau le public, ça fait un an et demi que l’on se prépare à cette réouverture, toutes les révisions ont été faites, tout le matériel a été contrôlé », se réjouit Jean-Luc Boch, le maire de La Plagne Tarentaise, et le président de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne.

 

 

Des précisions du protocole sanitaire

Néanmoins, une ombre vient assombrir le tableau. En effet, si la situation épidémique venait à se dégrader, des restrictions sanitaires seraient mises en place, mais lesquelles ? Elles devraient être annoncées le 13 octobre prochain lors de la présentation de la loi de vigilance sanitaire en conseil des ministres :  « Il faut que nous ayons les critères exacts de réouverture car nous sommes ouverts jusqu’en mai. On ne peut pas écarter le fait que la situation épidémique change d’ici là, nous devons savoir à partir de quel moment nous devrons mettre en place le pass sanitaire, imposer le masque sur les remontées mécaniques. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous préparer si nous n’avons pas toutes les règles du jeu, »se désole Alexandre Maulin, le président des domaines skiables de France. « On a besoin d’avoir au plus vite un protocole net et précis, que l’on puisse s’organiser et baliser le parcours des skieurs, en terme d’emploi, de personnel à embaucher, c’est important « , affirme Frédéric Porte, directeur général de la station de Tignes. 

Les professionnels de la montagne attendent désormais des règles simples et compréhensibles pour tous : « Il faut prendre ces décisions rapidement, les vacanciers commencent déjà à réserver et ils ont besoin d’informations et de certitudes », ajoute Jean-Luc Boch.

 

80% de la clientèle habituelle

Si les présidents de stations se réjouissent de la réouverture prochaine, ils ne s’attendent pas à faire une saison exceptionnelle : « Nous allons faire une bonne saison, mais il y a toute une clientèle que nous n’aurons pas, je pense à la clientèle internationale et la clientèle long courrier. Ce n’est pas une grosse partie mais ça peut très vite représenter 10 à 20% de la clientèle de l’hiver, » explique Jean-Luc Boch.

Néanmoins cette clientèle étrangère devrait être remplacée par la clientèle nationale qui part généralement une année sur deux ou sur trois au ski.

Pour la saison 2021, les remontées mécaniques devraient être accessibles sans pass sanitaire – septembre 2021

© MAXPPP

Les dates d’ouverture

Les stations devraient ouvrir pour la plupart entre la dernière semaine de novembre et la première semaine de décembre. L’ouverture de la station Chamonix Montblanc est prévue le 20 novembre tout comme la station de Val-Thorens. Les 2 Alpes devrait ouvrir le 27 novembre comme la station de Tignes et du Val d’Isère, les autres comme l’Alpe d’Huez, Serre-Chevalier, les Orres ou la Rosière devraient ouvrir le 11 décembre.

 





Source France 3

Autres articles

des bars et restaurants pilotes en France testent le pass sanitaire avant sa mise en place le 9 août

adrien

la Côte d’Azur a subi en juillet-août « la crise la plus grave » de son histoire

adrien

un bilan touristique satisfaisant cet été pour les professionnels de l’hébergement

adrien

Box voyage surprise : Une idée cadeau originale pour Noël

La rédaction

Lañset eo ! Ul lodenn eus traezhennoù Penn-ar-Bed a zo bet digoret, dec’h. Ul labour war-gresk gant ar prefeti

adrien

Sans touristes internationaux l’été s’annonce compliqué pour les professionnels parisiens

adrien