Image default

avec le télétravail, des restaurateurs en mal de clients


Les restaurateurs font grise mine. Avec la mise en place du télétravail, l’année commence mal. Les restaurateurs parlent d’une baisse de chiffre d’affaires de 40% avec la mise en place des nouvelles restrictions depuis décembre.

Depuis le lundi 3 janvier, le télétravail est devenu obligatoire trois jours par semaine dans toutes les entreprises où la mesure est applicable. Une obligation destinée à limiter la propagation du Covid-19 en France.

Outre l’impact économique sur les entreprises, l’impact moral sur la vie des salariés, le télétravail va entrainer un gel de la vie de certains quartiers. Qui dit télétravail, dit moins de clients aux restaurants le midi. Certains restaurateurs craignent de voir leur chiffre d’affaire divisé par deux ou par trois. 

Pour venir en aide aux restaurateurs, l’Union des Métiers de l’Industrie de l’Hôtellerie (UMIH) a demandé au gouvernement d’accorder aux entreprises en difficultés les aides financières mises en place durant les périodes de confinement et de couvre-feu précédent. 

À Besançon, Kheira nous avait marqué par son énergie et son optimisme affiché dans la tourmente. Il y a un an, cette restauratrice de Besançon tentait de garder la tête hors de l’eau après deux mois de fermeture, grâce à la vente à emporter.

Cette expérience devrait lui servir car un an plus tard, la salle est à nouveau vide. Le télétravail a fait des siennes. Mais la gérante n’a pas perdu son optimisme.

On a les gens en télétravail trois jours par semaine, on a les non vaccinés, on a aussi ceux qui ont peur de venir dans les restaurants, ceux qui ont pris de nouvelles habitudes en amenant à manger au bureau.

Kheira, restauratrice à Besançon

Son cas est loin d’être isolé. Un peu plus loin, dans cette pizzeria, il ne faudra plus compter sur les habitués car beaucoup sont en télétravail.

Ne travaillant que deux jours par semaine au bureau, je ne viens que deux jours par semaine en ville pour manger. C’est sur que les restos en pâtissent, la preuve aujourd’hui.

Télétravail et bientôt pass vaccinal ; les contraintes s’accumulent pour les restaurateurs. Et cela s’en ressent sur le chiffre d’affaires des restaurateurs de la région

On a vu que ces fêtes de fin d’année avec les restrictions, l’événementiel qu’on n’a pas pu effectuer… on a une perte de chiffre d’affaires sur nos établissements de 40 à 50%.

Bernard Champreux : président régional de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie

À cela vient s’ajouter le paiement des cotisations. Aujourd’hui, l’État aide les entreprises quand elles perdent plus de la moitié de leur chiffre d’affaires habituel. Le secteur de la restauration demande à ce que ce seuil soit abaissé à 30%. Ce que Bercy refuse pour l’instant.

Une nouvelle réunion est prévue mardi 11 janvier entre les représentants du secteur et Bercy.



durée de la vidéo : 01min 45

Besançon : avec les télétravail, des restaurateurs en mal de clients



©Un reportage de Guillaume Petit et David Martin

Un reportage de Guillaume Petit et David Martin. 





Source France 3

Autres articles

Covid-19, restrictions sanitaires, zones de mouillage réduites … le secteur azuréen du « yachting » en colère

adrien

Réouverture mardi des terrasses des cafés et des restaurants. Certaines pourront s’étendre sur les trottoirs

adrien

Vacances dans le Cantal : vos plus belles photos

adrien

Kamini vous fait aimer la région via ses habitants

adrien

Déconfinement – Vacances : le Comité Régional de Tourisme veut inciter les habitants à (re)decouvrir les Hauts-de-France

adrien

Reconfinement à partir du week-end de Pâques, les conséquences à court et moyen terme sur les réservations en gîtes

adrien