Image default
Tourisme

baignades et activités nautiques interdites sur les plages de La Rochelle


Suite à la rupture d’une canalisation d’assainissement, les conditions sanitaires n’étaient plus réunies pour permettre aux estivants d’aller profiter de la mer. Un arrêté municipal a été pris dans ce sens en attendant des résultats d’analyses plus satisfaisants.

Tempête de ciel bleu au-dessus de la plage des Minimes, près du port de plaisance de La Rochelle. Des dizaines d’estivants ont déplié leurs serviettes sur le sable face à la mer mais, dans l’eau, pas un baigneur à l’horizon. De fait, au-dessus du poste de surveillance, la flamme verte est passée au rouge depuis quelques jours et un panneau de la même couleur indique aux touristes qu’un « tuyau cassé » dans le canal de Rompsay a déversé dans le vieux port « 600 m3 d’eau très polluée ». Pour les responsables de la mairie, les premières analyses effectuées ne laissaient pas le choix : interdiction formelle de se baigner.

Il nous arrive de fermer la plage de la Concurrence en cas d’orage par prévention si le lessivage des sols est trop important, mais là, on n’est pas sur le même registre. On fait face à une vraie pollution.

Catherine Léonidas, Première adjointe à la mairie de La Rochelle

Il s’agirait d’un accident technique sur une canalisation d’assainissement au niveau de l’avenue de Rompsay le long du canal qui débouche directement dans le vieux port, face aux deux tours. Les premières analyses ont révélé des taux de coliformes fécaux bien supérieurs aux normes réglementaires. La mairie a donc pris un arrêté temporaire en attendant un retour à la normale et les réparations ont été faites dans la foulée.

Ce sont des matériaux qui datent des années 70, c’est de la fonte grise. Avec le temps et les agressions extérieures, les éléments se fragilisent et finissent par casser. Mais on connait ces points de fragilité du réseau et, en l’occurrence, des travaux avaient été prévus à cet endroit dans deux ans par les services de la Communauté d’Agglomération.

David Baudon, Conseiller Communautaire en charge de l’assainissement


© Yann Salaün – France Télévisions

Une bien mauvaise nouvelle pour les écoles de voile et les sociétés privées qui louent jetskis, bouées tractées et autres paddles et qui voient leur terrain de jeu habituel et, notamment, le chenal d’accès au vieux port interdit à la navigation. À l’École de Voile Rochelaise, optmimists, planches à voile et dériveurs resteront donc au sec jusqu’à nouvel ordre.

Là, pour l’instant, les résultats sont très mauvais donc on ne navigue pas. Nous, nous avons été informés de l’arrêté vendredi soir vers 18 h. On avait des activités qui étaient prévues pour ce week-end qui ont été annulées et on avait un stage qui devait démarrer ce matin et un autre cet après-midi. On croise les doigts pour que cela ne dure pas trop longtemps.

Dominique Le Guen, Directrice administrative de l’Ecole de Voile Rochelaise

La dernière analyse en date a été réalisée vendredi et, malgré un marnage important avec les grandes marées de la semaine dernière, la pollution persistait. De nouveaux prélèvements devaient être effectués ce lundi.



Source France 3

Related posts

Déconfinement: Les Vosges, 100 kilomètres de nature autour d’Epinal

adrien

En Auvergne, comment la montagne entend attirer les jeunes

adrien

pas la Côte d’Azur, mais presque

adrien