Image default
Tourisme

Coronavirus : une société catalane met au point une machine à désinfecter le sable par traitement d’eau et d’ozone


Le Magicien d’OZ

L’entreprise catalane Beach Trotters de Torredembarra dans la région de Tarragone a conçu une machine capable de désinfecter les plages en éliminant bactéries, champignons et virus. La technique consiste à mélanger de l’ozone et de l’eau dans le processus habituel de tamisage et de nettoyage du sable. Une invention qui fait le buzz suite à la pandémie de covid-19. Alors que les stations balnéaires s’arrachent les cheveux pour établir un protocole d’accès aux plages permettant de respecter les gestes barrières imposés par le coronavirus, les municipalités voient d’un très bon œil l’apparition de cette machine.

Nous sommes en recherche perpétuelle de nouvelles techniques innovantes, nous confiait Serafi Mercadé, directeur de la société Tarragonaise.

 

Système de nettoyage des plages par pulvérisation d'eau ozonée. / © Beach Trotters
Système de nettoyage des plages par pulvérisation d’eau ozonée. / © Beach Trotters

Une nouveauté mondiale

Dévoilée vendredi dernier sur la plage de Torredembarra, près de Tarragone, la machine a été présentée comme « une nouveauté mondiale » par le directeur de Beach Trotters, Serafí Mercadé.

Tamiser le sable avec de l’ozone confère la garantie absolue que la plage sera parfaite 

L’entreprise catalane affirme que la technique qu’ils utilisent est respectueuse de l’environnement et ne laisse pas de résidus qui puissent affecter la santé des baigneurs, la faune ou la flore côtière.
 

Technique de désinfection par l’ozone

Selon l’entreprise, le procédé consiste à assembler à l’intérieur du tamis classique un équipement de désinfection composé d’un générateur d’ozone, d’un réservoir d’eau et d’un ensemble de gicleurs qui permettent de pulvériser une fine couche d’eau ozonée sur le sable tamisé. De cette façon, disent-ils, la désinfection de la plage est garantie, de manière simple et pratique.
 

La désinfection par eau ozonée de serait pas nocive pour l'être humain et respectueuse de l'environnement selon l'entreprise qui a mis au point le procédé. / © Beach Trotters
La désinfection par eau ozonée de serait pas nocive pour l’être humain et respectueuse de l’environnement selon l’entreprise qui a mis au point le procédé. / © Beach Trotters

L’oxygène fait tout le travail

L’ozone est un excellent désinfectant et par oxydation il parvient à éliminer une grande partie des champignons, virus et bactéries. Dans ce cas , c’est comme un gaz qui agit par contact et l’oxygène s’évapore. Non seulement il n’y a pas de risque de persistence mais en plus c’est économique car il n’y a pas d’élément à acquérir. C’est l’oxygène qui fait tout le travail“, a déclaré l’ingénieur agronome, Montse Martínez, de la société Makato, basé à Lleida et spécialisée dans les machines agricoles et la fabrication des machines Beach Trotters.

Fabriquée sur commande uniquement

L’entreprise a créée deux modèles, un grand pour les municipalités et un autre plus petit destiné aux campings, clubs de plages et professionnels hôteliers amenés à nettoyer les plages aux abords de leurs établissements. Tous deux se présentent sous forme d’un réservoir de 500 litres à adapter sur une cribleuse (machine à tamiser le sable). Baptisée « Dromedar », Dromadaire, l’invention pourrait bien rouler sa bosse aux quatre coins de l’Espagne.

Plusieurs municipalités de Catalogne, du Pays Valencien et des Iles Baléares se sont déjà dit prêtes à acquérir la machine qui sera fabriquée à la demande. Selon l’entreprise, il faut entre deux et quatre semaines pour fabriquer le modèle le plus grand d’une largeur d’1m90.

Et si la solution venait de Catalogne ?

Spécialisée dans le matériel et mobilier de plage comme les paillotes, les postes de secours ou encore les tours de surveillance des maîtres-nageurs, l’entreprise catalane n’est pas à son coup d’essai. Narbone et Nice font partie de leur clientèle de même que la Martinique, Saint-Martin ou encore la Guadeloupe pour qui Beach Trotters a développé une machine de ramassage des sargasses, ces algues brunes qui polluent le littoral caribéen. 

Depuis plus de dix ans, Beach Trotters est également à l’origine de la conception de barges à fond plat équipées de filets-nasses à clapets pour nettoyer les plages et surtout les ports. Bouteilles, boîtes de conserve, branches, résidus de jardins, algues, animaux morts, pollutions pétrolières … les barges permettent de récupérer les déchets flottant en surface ou entre deux eaux.

Barge de nettoyage des ports, autre invention de la société catalane Beach Trotters. / © Beach Trotters
Barge de nettoyage des ports, autre invention de la société catalane Beach Trotters. / © Beach Trotters

Une solution déjà adoptée depuis des années par plus d’une centaine de communes espagnoles et du sud de la France. D’autre part la société catalane travaille en ce moment même à développer d’autres innovations pour éviter la propagation du virus, comme l’installation de capteurs sur les douches et pédiluves sur les plages afin que ceux-ci se déclenchent sans avoir à appuyer sur un bouton. Récemment, la commune de Leucate se serait rapprochée de l’entreprise de Torredembarra pour son concept de nettoyage des plages. Et si la solution venait de Catalogne ?
 

 



Source France 3

Related posts

Attirer les Parisiens pour un jour ou pour toujours : Nevers fait sa promotion à la télévision

adrien

Déconfinement : l’Aquarium du Limousin va rouvrir en limitant les entrées

adrien

Meuse : réouverture partielle du lac de Madine et du lac vert

adrien