Image default

dans les Pyrénées-orientales, les professionnels enregistrent des records de réservation


Avec la chute brutale des températures, les stations de ski des pyrénées-orientales se préparent à accueillir du public en nombre. Une reprise de la pandémie de Covid-19 n’inquiète pas les professionnels du secteur, qui entendent appliquer à la lettre les protocoles sanitaires en vigueur.

À cette même période l’an dernier, on pensait même qu’on allait faire faillite ». Jérôme Meunier, gérant de la station de ski des Angles le reconnaît : la crise économique liée à la pandémie de Covid-19 aurait pu être fatale à son entreprise. Pour celui qui considère que le ski est “un véritable moment de vie”, le Covid-19 a été “une période très dure moralement et socialement”. Si la situation sanitaire reste préoccupante sur l’ensemble du territoire, l’accueil du public dans les stations de ski ne semble pas être compromis à ce jour.

« On connaît un pic de réservation depuis un mois et demi. Aujourd’hui, on est complet à 90%”, affirme Jérôme Meunier. Malgré le report d’une semaine de l’ouverture de la station des Angles en raison des conditions météorologiques peu favorables, le directeur général de la station des Angles dit avoir hâte de retrouver ses clients. “Il fait froid, il neige, on va rouvrir dans les meilleures conditions. c’est un vrai cadeau de pouvoir ouvrir un 3 décembre”. 

Dotée d’une capacité totale de 18 000 lits, la station des Angles accueille chaque année une clientèle venue principalement de la région Occitanie et de l’Espagne. “On atteint presque le même niveau qu’avant la pandémie de Covid-19”, souligne Jérôme Meunier. 

Ce constat est confirmé par Michel Poudade, président des Neiges catalanes, l’union des professionnels qui regroupe six domaines de ski alpin et un domaine de ski nordique situés dans la région Occitanie. “On sent un véritable engouement des Français pour le ski. On n’est pas encore sorti d’affaires mais les commerçants retrouvent le sourire après cette période difficile. On a bon espoir”. 

Si “le port du masque n’est pas obligatoire quand on fait du ski”, glisse Jérôme Meunier, un protocole sanitaire strict est en vigueur dans tous les établissements qui accueillent du public.

Pass sanitaire obligatoire, port du masque dès 11 ans dans les files d’attente et pour circuler dans les espaces publics. Jeudi 18 novembre, le gouvernement français a publié le protocole national en vigueur sur les remontées mécaniques de montagne. “Concernant les tours de cou, seuls ceux qui sont filtrants et homologués seront autorisés comme alternative aux masques. Très pratiques au ski et adaptés à ce protocole, les tours de cou homologués permettent d’être mis et enlevés sur le nez en quelques secondes”, précise le gouvernement.

Si les stations de ski s’attendent à une forte affluence dès la semaine prochaine, la situation sanitaire se dégrade dans plusieurs départements. Ce jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran a tenu une conférence de presse et a annoncé de nouvelles restrictions sanitaires pour tenter d’endiguer la pandémie de Covid-19. 

Face à ce scénario, les établissements disent être prêts à faire face aux annonces gouvernementales. “On n’imagine pas que le gouvernement ferme à nouveau les stations de ski. On est prêts, on a le temps d’anticiper pour mettre en place les nouvelles mesures qui pourraient être imposées aux établissements. On attend avec sérénité la suite”, assure Michel Poudade. 





Source France 3

Autres articles

« L’Oisans, la montagne à l’état brut » dans Chroniques d’en Haut

adrien

face à la cinquième vague, les stations de ski se préparent à la mise en place du pass sanitaire

adrien

Cet été c’est TOUJOURS dans l’Indre, nouveau plan de relance touristique

adrien

un itinéraire et une appli pour découvrir les rampes de lancement de V1 de 1944 en Pays de Bray

adrien

Le géant du tourisme Airbnb part à l’assaut des campagnes françaises

adrien

le joyau du Jura joue la carte de l’humour pour protéger le site naturel de l’afflux des touristes

adrien