Déconfinement : les Baléares déroulent le tapis rouge aux vacanciers allemands



Les Baléares ouvrent un « corridor » aux touristes allemands

Ils seront les premiers touristes à fouler les plages de sable blanc de Majorque Minorque et Formentera. Dès lundi, les touristes étrangers commenceront à arriver dans les trois aéroports des Baléares. Il ne leur sera imposé aucune quatorzaine. De quoi faire des jaloux alors que les espagnols, eux-mêmes, ont pour l’instant toujours interdiction de circuler d’une région à une autre et tant que l’état d’alarme est effectif.  

Avec plus de 4,5 millions de vacanciers, les allemands représentent le quota le plus important de touristes des deux archipels et notamment de Majorque. Alors que les frontières resteront fermées pour la France et le Portugal jusqu’au 1er juillet, c’est un boulevard des airs qui s’offre à l’Allemagne.

Les Baléares sont depuis longtemps une destination privilégiée de la communauté allemande. Et puis, la situation sanitaire est équivalente entre nos deux pays

« Nous avons choisi l’Allemagne pour deux raisons. Tout d’abord, les Baléares sont depuis longtemps une destination privilégiée de la communauté allemande. Et puis, la situation sanitaire est équivalente entre nos deux pays »  déclarait le 9 juin dernier Francine Armengol, présidente de la communauté autonome des Baléares depuis 2015 désireuse de réactiver rapidement le secteur du tourisme qui représente 35% du PIB des Baléares et conditionne l’économie régionale à plus de 58%.

Selon les derniers chiffres officiels, les Baléares dénombrent actuellement 215 cas de coronavirus et 76 patients hospitalisés n’a été détecté positif depuis déjà un mois.

Bras de fer

Il faut dire aussi que depuis plusieurs semaines, le gouvernement des Baléares avait reçu plus de 200 courriers de protestation, fondés sur un même modèle, de la part de citoyens allemands, chefs d’entreprises implantés sur l’île ou propriétaires d’une résidence secondaire et réclamant la levée de l’état d’urgence au plus vite. Un forcing qui a même fait les gros titres dans les journaux germaniques.

 Vous pouvez vous passer des touristes pendant un an, ils reviendront. Par contre si vous faites fuir les investisseurs, ils ne reviendront pas de sitôt

Accusant, dans le journal allemand Der Spiegel, la présidente du gouvernement des Baléares de « violation inacceptable du droit à la propriété privée » Ralf Becker, influent propriétaire d’une société de systèmes d’alarme, à l’origine du courrier poursuit par ces mots : « vous pouvez vous passer des touristes pendant un an, ils reviendront. Par contre si vous faites fuir les investisseurs, ils ne reviendront pas de sitôt. »

Un programme pilote pour relancer l’économie

La région des Baléares est la première de de l’Etat espagnol à rouvrir ses frontières à l’international. Le programme pilote, validé par le gouvernement central de Madrid, et accepté par le gouvernement régional des Baléares a été élaboré conjointement entre un groupement hôtelier, trois tour-opérateurs allemands dont le leader TUI, les compagnies aériennes qui desservent les 4 îles et le gouvernement des Baléares. Le programme prévoit l’arrivée de 10 900 vacanciers allemands, par petits groupes et répartis sur 15 jours du 15 au 29 juin. Un contingent qui représente à peine 0,91% du nombre de touristes accueillis à la même période l’an dernier.

« C’est une décision mûrement réfléchit » a déclaré la Présidente de la Région qui se défend de quelconque filtrage ou favoritisme. « Il s’agira de groupes réduits afin de veiller à la sécurité des voyageurs à tout moment, depuis leur montée dans l’avion puis à l’hôtel, au restaurant ou à la plage, jusqu’à leur retour ».

Protocle sanitaire allégé

Le protocole sanitaire initialement prévu en 21 points a, quant à lui, été allégé. Aucun test préalable ne leur sera imposé. Perdurent tout de même entre autres la prise de température corporelle des vacanciers au moment de l’embarquement et répondre à un questionnaire pour savoir s’ils ont eu le covid-19.

Pour l’instant, deux vols ont d’ores-et-déjà étaient confirmés pour le 15 juin. Ils amèneront les premiers touristes à Platja de Palma et à Alcúdia sur l’île de Majorque.

Un plan qui pourrait s’étendre aux 17 régions de l’Etat espagnol

« Les projets pilotes nous aideront à définir si nos protocoles sanitaires sont efficaces en vue du 1er juillet et que l’expérience touristique en Espagne sera agréable ». Des propos de la Ministre de l’Industrie Reyes Maroto exprimés dans un journal allemand. Maroto, a également déclaré au Congrès qu’elle espérait annoncer dans les « prochains jours » un couloir touristique sur pour les Canaries ainsi que pour toutes les autres communautés qui en feront la demande.

En Andalousie, le vice-président de la Junte et conseiller au tourisme, Juan Marín, a fortement critiqué le plan pilote des Baléares qu’il juge discriminant.

On dirait que les frontières ne sont pas fermées. Si elles le sont pour les uns, elles le sont pour tout le monde.





Source France 3

Autres articles

Déconfinement : les professionnels du tourisme de Haute-Vienne entre inquiétudes et espérances

adrien

Covid-19 et déconfinement : vers une réouverture des stations thermales à la mi-juillet ?

adrien

La saison touristique en Poitou-Charentes ne ressemble décidément à aucune autre

adrien

Les centres de loisirs de Franche-Comté dans l’incertitude pour cet été

adrien

Dordogne : redécollage compliqué pour les agences de voyage

adrien

Har eta jan, ostalaritzaren aurpegi berria.

adrien