Image default
Tourisme

Déconfinement : les chambres d’hôtes en Limousin font le plein


Elles pourraient être les grandes gagnantes de cet été 2020 pas comme les précédents : les chambres d’hôtes. Elles sont près de 70 000 en France. La plupart sont situés en pleine campagne, dans des petites structures, au calme, loin de la foule avec des activités nature et une découverte des produits locaux. Autant d’éléments que les Français vont rechercher cet été. Et le Limousin a une vraie carte à jouer dans ce domaine. 

Chaque année, pour aider à guider ses lecteurs, plutôt urbains et aisés, le Figaro Magazine publie un numéro spécial très attendu : chambres d’hôtes, nos 150 adresses préférées en France. Il est sorti le vendredi 15 mai, quatre jours après le déconfinement: dans ses pages, il a mis en valeur deux sites en Creuse : la maison de Fleurat et le Château Vue Boussac, et un en Haute-Vienne, le Château Ribagnac. L’effet médiatique a été immédiat.
 

Trois sites de chambres d'hôtes du Limousin mis en avant par le Figaro Magazine du 16 mai 2020
Trois sites de chambres d’hôtes du Limousin mis en avant par le Figaro Magazine du 16 mai 2020

« Nous avons reçu une dizaine d’appels dès le vendredi », raconte Judith Mathieu, propriétaire avec son compagnon Julien de la maison de Fleurat à Domeyrot, une maison de maître du XIXe siècle, entouré d’un parc de 30 hectares. « Cela nous a fait une belle publicité alors que cela fait qu’un an que nous sommes là. C’est une belle récompense. Ce sont surtout des Parisiens qui se sont renseignés et ont réservé. Surtout pour août, et cela commence pour juillet ». 

Judith et Julien proposent aussi des repas avec des plats à base de produits frais issus de leur potager. « Nous produisons les légumes selon les principes de la permaculture, ce qui garantit des repas savoureux et bon pour la santé. Les volailles sont élevées à la maison et les viandes sont le plus local possible. La Creuse étant une terre d’élevage. Un côté authentique et nature qui séduit les touristes urbains, qui cet été vont vouloir fuir le littoral. »

Autre avantage de cette maison qui compte 5 chambres, elle possède un centre équestre (Judith et Julien en tenaient un auparavant en Haute-Savoie.). 

Lors de la première semaine du déconfinement, avec la limite des 100 kilomètres, nous avons eu des clients qui sont venus de Guéret (à 30 kms) à cheval !

Vacances en Creuse…

La Creuse, qui pourrait devenir cet été une destination tendance. À Saint-Silvain-Bas-le-Roc, le Château Vue Boussac, demeure du XVe siècle, fait face comme son nom l’indique, à ce majestueux monument. Il est tenu par Kate, une Africaine du sud tombée amoureuse du département. « Oui, dès la publication du magazine j’ai eu beaucoup, beaucoup de demandes  » explique-t-elle dans un français un peu hésitant mais chantant. 

 

J’ai une famille de 9 personnes qui vient de réserver une semaine, les deux chambres et la suite. Ils viennent de la région parisienne. Les autres appels proviennent de toute la France. Cela va compenser l’absence des étrangers « 

Les clients étrangers, Colette en a fait son deuil ou presque pour cet été. Avec son mari Patrick, ces anciens avocats ont quitté Londres il y a 16 ans pour acheter le Château de Ribagnac, en Haute-Vienne, sur la commune de Saint-Martin-Terressus. D’habitude, sur la saison touristique, ils reçoivent surtout des compatriotes britanniques, ou d’autres pays anglophones. Leur château est régulièrement cité par les grands quotidiens anglais comme le Guardian ou le Times.
 

« Cette année avec tous les appels que nous avons reçu suite à l’article du Figaro Magazine, nos visiteurs seront français. Avant, ils réservaient pour deux ou trois nuits, ils étaient de passage. Là, c’est flagrant, les comportements ont changé. On prend des réservations pour une voire deux semaines. Notre parc de 36 hectares avec les jardins la piscine, l’étang attirent les gens qui après le confinement veulent de la nature, de l’espace. On a même dû refaire rapidement notre site pour être plus francophone ! Heureusement qu’on pourra recevoir cet été, car le mois de mai a bien sûr été catastrophique. On aurait dû être complet avec tous les ponts. Et en juin aussi d’habitude, nos 4 suites et la chambre font le plein ».

La bonne nouvelle pour ces trois adresses est venue ce jeudi soir 28 mai. L’annonce de la fin de la limite des 100 kilomètres pour les déplacements dès le 2 juin. Comme pour l’article du Figaro, l’effet a été immédiat, Kate, Judith ou Colette ont reçu des demandes pour des réservations pour juin. « L’intervention d’Edouard Philippe n’était pas encore fini que le téléphone sonnait déjà ! Un groupe de retraités de la région parisienne a réservé pour quatre nuits ! »,raconte l’une d’entre elles.

Les Français succombent encore plus nombreux à l’appel de la nature, de la liberté, de la ruralité, de l’authenticité et de jolies habitations. Des vacances « bleu, blanc, rouge », comme l’a évoqué ce vendredi matin Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’état au tourisme. Tant mieux pour le Limousin et ses atouts.

 



Source France 3

Related posts

Le village de Kruth se prépare à l’été

adrien

plus de fréquentation en août qu’en juillet sur le littoral

adrien

La plage de Sciotot dans le nord-Cotentin classée dans le Top 10 des plages françaises les plus aimées en 2020

adrien