En Isère, la Chartreuse plébiscitée par les touristes depuis la levée du confinement



Depuis le début de la crise sanitaire, la moyenne-montagne attire de nombreux touristes. Après une fréquentation record cet hiver, la tendance se poursuit en ce début de saison d’été dans le massif de la Chartreuse, en Isère.

Il est à peine 8 heures. Juste le temps de prendre un copieux petit-déjeuner avant de reprendre la route. Au Sappey-en-Chartreuse (Isère), quatre amis originaires de l’Yonne se sont lancés dans une randonnée de 4 jours entre Grenoble et Chambéry. Environ 70 km de sentiers au cœur de la montagne.  

« On a trouvé le parcours du massif de la Chartreuse agréable, joli et accessible facilement avec les transports en commun en arrivant à Grenoble et en repartant de l’autre côté du massif, à Chambéry », résume Christophe Besnier, venu randonner dans le massif isérois. Le groupe s’accorde encore quelques instants, le temps d’immortaliser leur rencontre avec la propriétaire du gîte, puis il est temps de repartir. Direction la deuxième étape de leur parcours : Saint-Pierre-de-Chartreuse, à 17 kilomètres.

Comme ces randonneurs, de plus en plus d’amateurs de moyenne-montagne partent à la découverte du massif, surtout depuis le début de la crise sanitaire. A 15 minutes de Grenoble, le parc naturel régional est facilement accessible. Idéal pour se ressourcer après des semaines de confinement.

La Chartreuse, une bouffée d’oxygène après le confinement pour les touristes

 

Grand bol d’air 

Au col de Porte, un autre groupe d’amis venu de Toulouse et de Dijon a troqué ses chaussures de randonnée pour des skis roues. Venus fêter un anniversaire, ils testent le biathlon d’été pour la première fois, avec plus ou moins de réussite. Mais peu importe la performance, ce qui compte, c’est de profiter et de découvrir la région.

« Je ne connais pas trop. Mais à première vue, c’est très sympa. Il y a plein de choses, la nature, les montagnes, de très beaux paysages. C’est agréable de venir passer un week-end ici », estime Marie Louis Lucas, une vacancière. Deuxième épreuve, le tir qui demande moins d’équilibre mais tout autant de concentration. Un instant suspendu, loin des inquiétudes du quotidien. 

« Des gens nous appellent parce qu’ils ont envie de passer un moment convivial ensemble. On le sent vraiment, explique Léonie Bacuzzi, co-gérante de l’Ecole de Porte. C’est un moment où on a envie de s’amuser, de souffler et peut-être penser à autre chose dans un cadre agréable. » Avec ses 76 700 hectares, le parc de Chartreuse se réinvente au fil des saisons. Une bouffée d’oxygène pour tous les anciens confinés qui rêvent de grands espaces.

 





Source France 3

Autres articles

le couvre-feu dans les Ardennes françaises inquiète les commerçants, en ce début des soldes

adrien

Au coeur du Parc Naturel Régional du Luberon dans Chroniques Méditerranéennes [NATURE]

adrien

Vacances d’été en France : on vous explique pourquoi la Franche-Comté est une région à visiter

adrien

Insolite : à Préfailles, un magasin musée à voir absolument

adrien

vers une reprise des voyages à l’étranger dès cet été

adrien

Visitez la France avec le guide du patrimoine en France

adrien