En Suisse, au moins un tiers des touristes européens devrait manquer à l’appel pendant la saison d’hiver



Le nombre de touristes européens en Suisse devrait baisser d’au moins un tiers durant cette saison d’hiver, selon des projections publiées ce mardi 27 octobre, par l’institut de recherches zurichois KOF, augurant d’une nouvelle année difficile pour le secteur du tourisme.

« Avec la hausse du nombre de contaminations et les mesures de quarantaine à l’entrée en Suisse, la relance de la demande étrangère se trouve nettement freinée » a indiqué l’institut du KOF dans un communiqué, à l’approche de cette saison clé pour les recettes touristiques du pays alpin, où les vacanciers européens sont habituellement nombreux à venir dévaler les pistes. 

Comme pendant la saison estivale, le secteur du tourisme en Suisse va devoir compter sur la clientèle locale pour amortir le choc, a estimé cet institut zurichois, soulignant toutefois que la hausse du nombre des nuitées réalisées auprès des vacanciers suisses ne suffira pas à combler le manque à gagner. 

Le nombre de nuitées réalisées auprès de la clientèle suisse devrait augmenter de 8% durant la saison d’hiver par rapport à la période d’avant-crise. Mais le nombre total de nuitées réalisées auprès de l’ensemble des touristes devrait, lui, se contracter d’au moins 30%. Si la pandémie devait s’aggraver, la demande pourrait même régresser de plus de 50%. 

 En mars, la saison d’hiver s’était déjà arrêtée brusquement avec la crise sanitaire. Durant la saison d’été, la forte demande des vacanciers suisses, restés dans le pays en raison des restrictions de voyages, a aidé à amortir le choc, en particulier dans les régions de montagnes et le canton italophone Tessin, au sud du pays.

Mais cette demande de la clientèle suisse, partie à l’assaut des montagnes et sentiers de randonnée, n’a pas suffi à combler la forte baisse du nombre de touristes étrangers. 

Une perte d’ores et déjà estimée à près de 10 milliards de francs suisses 

 « En fin de compte, la pandémie de Covid-19 aura entraîné une perte estimée de 13,3 millions de nuitées durant l’année touristique 2020″, a chiffré l’institut zurichois, « ce qui équivaut à une perte du chiffre d’affaires de 1,6 milliard de francs suisses (1,4 milliard d’euros) pour le secteur de l’hôtellerie.

 « Pour l’ensemble du secteur du tourisme, la perte de chiffre d’affaires devrait dépasser 10 milliards de francs« , a évalué le centre de recherches conjoncturelles du KOF qui réalise des estimations pour le compte du ministère suisse de l’Economie. « En 2021, le manque à gagner devrait avoisiner 6,2 milliards de francs par rapport à l’année touristique 2019 » a estimé l’institut.

Le gouvernement doit examiner ce mercredi 28 octobre de nouvelles mesures contre la pandémie

 La Suisse impose une quarantaine de dix jours à l’entrée aux voyageurs provenant de régions présentant un risque élevé de contaminations.

Dans un communiqué séparé, Gastrosuisse, la fédération de l’hôtellerie et de la restauration, a mis en garde contre les répercussions sur l’emploi alors que le gouvernement doit faire le point mercredi sur de possibles nouvelles mesures face à la hausse des contaminations. 

 Alors que 33.000 emplois ont déjà été perdus dans l’hôtellerie-restauration durant le premier semestre, son président, Casimir Platzer, a dit redouter que jusqu’à 100.000 postes soient menacés en l’absence de mesures de soutien face au risque de multiplication des faillites dans le secteur. 



Source France 3

Autres articles

Déconfinement : les centres équestres s’organisent malgré les incertitudes

adrien

le peintre Franck Gervaise aime les lumières du Golfe du Morbihan

adrien

la distillerie Cointreau propose un nouveau parcours de visite pour découvrir l’histoire de cette liqueur

adrien

pourquoi les lettres XXL font-elles le buzz sur les réseaux sociaux ?

adrien

des vacances de la Toussaint en demi-teinte pour les campings de la côte

adrien

Réouverture des restaurants : des menus sur smartphone pour éviter la contamination

adrien