faible fréquentation des touristes étrangers



Les touristes étrangers avaient abandonné Limoges en 2020 compte tenu du contexte sanitaire. Et cette année la saison estivale démarre mal. À l’Office du tourisme de la ville, les européens représentaient 32 % des demandes traitées en juillet 2019, contre seulement 13 % en juillet 2021.

Le mois de juillet 2021 ne sera pas celui du retour des touristes étrangers à Limoges. C’est ce que constate Lionel Garat, le responsable du petit train touristique de la ville  « Les touristes étrangers ne sont pas là, on a quelques Anglais qui vivent en périphérie de Limoges, mais le boom des étrangers n’est pas encore arrivé cette année. »

Le boom des étrangers n’est pas encore arrivé cette année.

Lionel Garat, responsable du petit train touristique de Limoges

 

Il faut dire que le contexte sanitaire et météorologique de ce mois de juillet 2021 n’aide pas à attirer la clientèle étrangère. D’un côté beaucoup de restrictions, liées à la pandémie de Covid-19, pèsent encore sur les voyageurs étrangers. De l’autre les deux premières semaines de juillet ont été très humides.

Les européens ne représentent que 13% des demandes à l’Office de tourisme

La faible fréquentation des touristes étrangers est confirmée par l’Office du tourisme intercommunal de Limoges. En juillet 2019, les touristes européens représentaient 32% des demandes traitées, pour l’instant, en juillet 2021 c’est seulement 13%. Pas de quoi décourager la directrice de l’Office, Clotilde Cassot, qui note « une hausse du nombre d’étrangers par rapport à 2020« , avec les traditionnels « Anglais, Hollandais et Allemands« .

Petite décéption tout de même concernant les touristes espagnols, pas au rendez-vous depuis le début la période estivale. Mais là aussi selon Clotilde Cassot « le contexte sanitaire joue énormément »

La voiture plutôt que l’avion

Malgré la situation sanitaire difficile, certains étrangers ont quand même décidé de voyager. Pour les retouver il faut aller trainer vers la cathédrale de Limoges. Carole est venue de Belgique visiter le Limousin. Afin d’éviter les complications elle a priviligiée les trajets en voiture : « Voyager oui, mais en évitant au maximum les contraines. Si on avait du prendre l’avion, on était forcés d’avoir un passe sanitaire valide. Voyager en voiture c’est moins contraignant« .

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Autres articles

« Il manque au moins 4 milliards d’euros d’aides », estime le maire de la Plagne

adrien

5 lieux idylliques pour pêcher

adrien

(re)visitez le musée Fabre en quelques clics avec « Fabre dans mon canapé »

adrien

Pour l’anthropologue Jean Didier Urbain, « la plage est comme une scène de spectacle »

adrien

Ardèche: la réouverture annoncée de la grotte Chauvet 2 est très attendue

adrien

Déconfinement : que pensent les professionnels d’Occitanie du plan Marshall pour le tourisme annoncé ce jeudi ?

adrien