Image default
Tourisme

forêt, littérature, art, des idées d’activités sans masque à faire cet été


Que vous soyez amateurs d’histoire, de nature, de littérature ou d’art, la Haute-Marne peut s’avérer un terrain de jeu intéressant pour cet été. Parfois oublié des touristes, le département offre pourtant de nombreuses opportunités de visites et de découvertes.

Dans son numéro du 9 au 22 juillet 2020 : « Souviens-toi l’été qui vient – Comment réussir ses vacances Covid » le magazine Society a choisi de mettre en avant la Haute-Marne. Le département serait d’après l’article propice au tourisme en toute sécurité concernant les mesures sanitaires actuelles du fait de sa faible densité de population au kilomètre carré : « L’endroit idéal pour élever la distanciation physique au rang d’art. »
 

S’il est vrai que le département de haute-Marne n’est pas des plus peuplés,  avec 173.041 habitants en 2019, il n’en est pas moins riche en terme d’activités. Musées, balades natures, ou historiques. Voici quelques idées d’activité à faire cet été en Haute-Marne. 
 

Le Metallurgic Park à Dommartin-le-Franc 

Dommartin-le-Franc dans le sud de la Haute-Marne à 23 km de Saint-Dizier, est une petite commune de 240 habitants en moyenne. Peu connue du grand public, elle est pourtant le siège du seul centre d’interprétation consacré à la métallurgie dans le Grand Est, le Metalurgique Park. Un intitulé complexe, car ce lieu de visites n’est pas seulement un musée, mais aussi un centre d’initiation à la métallurgie toujours pratiquée le département. 

« Nous ne nous contentons pas d’exposer des pièces anciennes ou de présenter la métallurgie de l’ancien temps, nous ne voulions donc pas nous définir comme un musée. Nous proposons des animations ludiques, notamment le spectacle de la coulée qui met en scène la fusion du métal qui avait lieu dans le haut-fourneau au XIXe siècle. Nous évoquons également la métallurgie encore en activité dans le sud du département et les nouveaux métiers qui apparaissent avec l’évolution sa pratique au fur et à mesure des années. Notre but est de divertir, mais aussi d’informer sur un domaine qu’on a tendance à oublier de nos jours, mais qui continue de faire vivre notre département, » explique Stéphane Sahière, adjoint du responsable du Metallurgic Park.

 

Ces dernières années, le centre d’interprétation a accueilli environ 5.000 visiteurs. Cette année à cause du Covid-19, l’ouverture a eu lieu le 15 juillet alors qu’habituellement, elle avait lieu début avril. Les mesures sanitaires mises en place cette année empêche les visites de groupes ou de plus de 20 personnes à la fois. Difficile donc pour les responsables d’estimer le nombre de visiteurs qu’ils auront cette année. 

 

Le mémorial Charles de Gaulle de Colombey-les-deux-églises

Toujours pour les férus d’histoire, mais cette fois-ci plus politique, un passage par Colombey-les-deux-églises s’impose. Le petit village du nord de la Haute-Marne située à une vingtaine de kilomètres de Chaumont, abrite un peu plus de 700 habitants et fait office de dernière demeure au Général de Gaulle et à une partie de sa famille. Il est possible de se rendre sur sa tombe au cimetière de la commune, mais pour aller plus loin, un arrêt au mémorial Charles de Gaulle est recommandé par le maire de la ville. 
 

L'exposition "Il est devenu de Gaulle" retrace le parcours du général De Gaulle avant l'appel du 18 juin 1940.

L’exposition « Il est devenu de Gaulle » retrace le parcours du général De Gaulle avant l’appel du 18 juin 1940.

© Aurore Trespeux/France Télévisions

Actuellement, le musée consacré à l’ancien président présente De Gaulle avant l’appel du 18 juin, un aspect moins abordé de sa vie, mais qui permet d’en apprendre plus sur son évolution et sa vie de famille si importante pour lui.  « Nous avons mis en place un protocole sanitaire pour permettre aux visiteurs de découvrir notre nouvelle exposition sans risque, il y a bien évidemment du gel hydro-alcoolique à disposition, un sens de circulation et des distanciations visibles mises en places au niveau des assises. En revanche, nous n’avons pas limité le nombre de visiteurs sauf au niveau de la boutique, où l’espace est plus confiné, » explique Thomas Wauthier directeur adjoint du Mémorial Charles De Gaulle.

Pour pousser encore plus loin, le musée de la Boisserie a également réouvert ses portes le 8 juin 2020 et permet de découvrir l’ancienne résidence de De Gaulle.

 

Le nouveau Parc National des forêts en Champagne et Bourgogne

Si vous préférez la nature au musée, la Haute-Marne offre de nombreuses possibilités de sorties. À commencer par le nouveau Parc National des forêts en Champagne et Bourgogne. Créé le 7 novembre 2019 après 10 ans de concertation, il se compose de 241.000 hectares de forêts situés en partie en Haute-Marne, en partie en Bourgogne. 
 

Le chat forestier, la cigogne noire, les ongulés dont beaucoup de biches et de cerfs parfois peu farouches se baladent tout au long de l’année dans la zone coeur du parc située entre Châtillon-sur-Seine et Langres. Une zone dont la flore est elle aussi unique puisque l’on peut observer des sabots de vénus, une orchidée sauvage protégée habituellement présente en montagne. Autant d’animaux et de plantes à observer lors de balades, si le temps le permet. 

Sans oublier les fameux marais tufeux comparables à des piscines naturelles où la transparence de l’eau laisse apparaître des constructions calcaires naturelles.

 

Des lacs aux quatre coins du département

L’un des points forts de la Haute-Marne ce sont aussi ses lacs dispersés un peu partout dans le département. Le plus connu le Lac du Der-Chantecoq propose diverses activités aux touristes. En dehors de la baignade et des activités nautique, le plus grand lac artificiel d’Europe créé en 1974, est également un lieu de randonnées à vélo et pédestres balisées selon les niveaux des visiteurs qui permettent de le découvrir sous un nouvel angle.

Surtout connu par les amateurs de photographie animalière comme étant le lieu où immortaliser les grues cendrées en migration à l’automne. Il permet d’observer de nombreux autres oiseaux tout au long de l’année et notamment l’été. 

 

Au nord du département près de Langres, se trouvent d’autres plans d’eau également appréciés à cette époque de l’année. Parmi eux, les lacs de la Liez, de Charmes, de la Mouche, et celui de la Vingeanne. Comme le lac du Der, ce dernier propose des activités nautiques, mais aussi des circuits de randonnées pédestres et de VTT d’environ 8 km. Il est lui aussi très prisé des amateurs d’ornithologie qui se donnent souvent rendez-vous à l’observatoire pour photographier les différentes espèces d’oiseaux présentes à cette période de l’année. 

Voilà quelques activités à faire en Haute-Marne. La visite pouvant se poursuivre à Langres. Pays de Diderot, la ville offre de nombreuses opportunités de visites et de découvertes sur le philosophe des lumières. Ou encore à Chaumont, ville préfecture et berceau de l’affiche qui reste le lieu de rendez-vous des amateurs de graphisme. Tout dépendra de vos envies et de la météo, mais malgré les apparences, la Haute-Marne regorge de lieux à visiter cet été. 

 





Source France 3

Related posts

Hautes-Alpes : les rives du lac de Serre-Ponçon se déconfinent à partir de ce jeudi

adrien

Déconfinement : le casse-tête du littoral et de l’accès aux plages

adrien

Coronavirus : les plages d’Occitanie seront-elles bientôt accessibles au public ?

adrien