Image default
Tourisme

Hautes-Alpes : les rives du lac de Serre-Ponçon se déconfinent à partir de ce jeudi


A l’approche des beaux jours, les hauts-alpins attendaient cette décision avec impatience. Les rives du lac de Serre-Ponçon sont à nouveau accessibles.

Depuis le déconfinement du 11 mai, le gouvernement a interdit l’accès aux plages et plans d’eau. Mais les préfectures peuvent accorder des dérogations, sous requête des maires.

Mercredi la préfete des Hautes-Alpes a levé le drapeau vert : les activités nautiques et sportives sur les rives du lac sont désormais possible. Et ça tombe bien, la veille d’un week-end prolongé et ensoleillé !

Piques-niques et barbecues interdits

Comme pour les plages du littoral, les rives du lacs de Serre-Ponçon ne sont autorisées que pour des « activités dynamiques ».

N’imaginez donc pas encore poser votre serviette, et parfaire votre bronzage d’avant-saison, ou bien réunir la famille autour d’un pique-nique à la fraîche.

Mais pour sortir son paddle ou son kyte-surf, c’est enfin possible depuis ce jeudi 21 mai.

Les bases nautiques toujours en attente

A Savines-le-Lac, Véronique est la responsable de la base nautique Sports Loisirs Savines. Si la dérogation préfectorale est tombée mercredi soir, elle n’imagine pas pour autant louer son premier kayak tout de suite. »Nous n’avons pas reçu encore le protocole sanitaire. Alors, nous ne sommes pas du tout opérationnels » explique-t-elle. Va-t-il falloir imposer le port du masque à bord des embarcations ? S’équiper de panneaux d’affichages ? Autant d’interrogations qui retardent la reprise de l’activité.

« Nous avons prévu de désinfecter les kayaks, les pagaies, les gilets, mais cela prend du temps, et il faut acheter beaucoup de produits pour cela« , tempère la responsable.

La saison d’hiver a été écourtée, la saison d’été le sera aussi. Mais le moral est bon!

Véronique n’est pas inquiète. A cette période de l’année, à l’exception des locaux déjà équipés, peu de touristes frappent à la porte. Le gros de son activité, ce sera en juillet-août.

La gérante du bateau promenade la Carline prépare le retour des groupes dans le respect des distances sociales. / © Fabien Madigou/France Télévisions.
La gérante du bateau promenade la Carline prépare le retour des groupes dans le respect des distances sociales. / © Fabien Madigou/France Télévisions.

Toujours à Savines-le-lac, en attendant l’arrivée des touristes, la gérante de la Carline prépare un marquage au sol à la peinture rouge pour faire respecter les distances sociales. 

« Pour moi, il est essentiel de reprendre un minimum d’activité sur le lac de Serre-Ponçon et au niveau des rives avec les centres nautiques et les activités de plein air avec bien sûr une discipline stricte concernant l’accueil de la clientèle », explique Nadia Kaddachi.

« Nous serons sûrement soumis à un quota maximal de passagers, nous attendons les directives de la préfecture et du ministère des Transports », explique-t-elle.

« Distanciation au niveau de la billetterie, port du masque obligatoire pour tout le monde à bord, on met en place tous les gestes barrières de manière à ce que nous puissions travailler en sécurité et que notre clientèle vienne en toute confiance », ajoute Nadia Kaddachi.

Malgré la dérogation de la préfecture, il leur faut encore une autorisation de navigation pour faire sortir leur bateau de promenade. Un tout premier départ est prévu ce samedi, alors l’exploitation a bon espoir de démarrer enfin sa saison!

Le lac abrite 70 professionnels dans l'attente d'une reprise. / © Fabien Madigou/France Télévisions.
Le lac abrite 70 professionnels dans l’attente d’une reprise. / © Fabien Madigou/France Télévisions.

Avec plus de 1.000 hectares, Serre-Ponçon est l’un des plus grands lacs artificiels d’Europe. Sur ses 94 km de berges, il accueille 70 prestataires de sports et loisirs.

« Pendant des années, on pensait que les Hautes-Alpes c’était uniquement les sports d’hiver. Aujourd’hui c’est également le lac de Serre-Ponçon. Quand on représente 40 % d’un PIB on est partie prenante à part entière », souligne Victor Berenguel,  président syndicat d’aménagement et de développement de Serre Ponçon.

Menaces sur le poumon économique des Alpes-du-sud 

« Mais c’est également tout l’environnement, il y a la forêt, le parc national des Ecrins, note-t-il encore, quand on vient pour découvrir Serre-Ponçon, certes il y a les activités nautiques mais après tout se greffe ».

© Fabien Madigou/France Télévisions.
© Fabien Madigou/France Télévisions.

Le Covid a stoppé net la saison hivernale, pour les professionnels du tourisme une saison estivale tronquée serait catastrophique. Alternative au tourisme de masse du bord de mer, le lac a une carte à jouer cet été.

Comme Serre-Ponçon, les plans d’eau d’Embrun et d’Eygliers bénéficient également d’une dérogation. Dans les Hautes-Alpes, les plans d’eau de l’Argentière-la-Bessée, de Veynes, de La Roche-de-Rame et du Monêtier-Allemont, étaient déjà accessibles au public. 



Source France 3

Related posts

Tourisme et déconfinement : où dormir en Bretagne dans la zone des 100 km ?

adrien

Déconfinement: Les Vosges, 100 kilomètres de nature autour d’Epinal

adrien

“Au déconfinement et aux retrouvailles” : les résidents rouvrent leur mobil-home dans les campings pour l’Ascension

adrien