« Ils sont en hausse chaque année », Besançon joue la prévention aux bords des piscines


L’été. Les vacances. La plage. Le soleil. Un méchant invité qu’on oublie souvent au coeur des vacances avec le risque de brûler sa peau et de provoquer des années plus tard un cancer. A Besançon, la ville et l’association ASFODER renouvellent aux parents, et enfants les messages de prévention. 

Et si vous adoptiez cet été la solaire attitude ? Chapeaux, casquettes, lunettes de soleil, ombre et crème solaire ? 

A Besançon, durant deux jours dans les piscines municipales, un stand ludique martèlera ce message souvent oublié. Le soleil, on s’en protège.

Une initiative de la direction Hygiène Santé de la Ville de Besançon, associée à l’Association des Dermatologues de Franche-Comté (l’ASFODER). Les équipes vont mener ces interventions lors des animations de l’été, au cours de Vital’été, au sein des équipements sportifs et accueils de loisirs, maisons de quartier, parcs et aires de jeux.

« On sait que le soleil peut engendrer des cancers de la peau et au 20ème siècle, on a augmenté de 10 fois ces cancers » explique Anouk Heringer Cholet, médecin directeur du service hygiène santé. « Tous les ans, les cancers de la peau augmentent de 3 à 4% avec un fléchissement depuis qu’on fait de la prévention, alors oui on peut aller se baigner, mais il faut se protéger » rappelle le médecin.


© Florence Petit – France Télévisions

Les bons gestes à adopter pour se protéger des UV

  • Ne pas s’exposer entre 11 h et 16 heures là où les rayons ultra-violet sont les plus mauvais
  • Porter un chapeau et des lunettes solaires
  • Porter des vêtements anti-UV vendus pour les enfants à des prix abordables
  • Utiliser de la crème solaire


Crème solaire oui mais….

« La crème solaire, on est plus trop pour, même si elle indispensable sur certaines zones, on sait qu’elle pollue aussi l’eau, donc on en met, mais la première protection c’est de se protéger avec les vêtements » ajoute le médecin présent ce mardi au bord de la piscine municipale de Chalezeule.


© Florence Petit – France Télévisions

Des cancers de la peau même en Franche-Comté

Les cancers de la peau touchent toutes les régions de France. « En Franche-Comté, on a un taux de cancers assez élevé par rapport à d’autres régions. Sans doute parcequ’on a la montagne et les UV qui augmentent avec l’altitude. Ils passent aussi à travers les vitres de voitures » rappelle Anouk Heringer Cholet.

« Au niveau des UV, on s’expose souvent de façon non volontaire. Les agriculteurs, les ouvriers doivent se protéger » martèle le médecin. En cas de doute sur une lésion cutanée, un grain de beauté qui changerait de forme, il est recommandé de consulter son dermatologue. Une biopsie permettra de poser un diagnostic sur un éventuel cancer de la peau. 

 

Cancer de la peau : mieux le connaître et se faire dépister

 

80 000 nouveaux cas de cancers de la peau chaque année en France

Selon la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, près de 80 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués en France.

 

Le vieillissement de la population, la modification des habitudes de loisirs et la mode des peaux hâlées ont fait exploser le nombre de cas de cancers de la peau qui a plus que triplé entre 1980 et 2012.

Selon une autre étude, en 2015, environ 14 300 cas de mélanomes cutanés et 1773 décès liés à ce cancer ont été recensés en France métropolitaine. Le mélanome a vu son incidence augmenter entre 2005 et 2012.

 



Source France 3

Autres articles

des vacances de la Toussaint en demi-teinte pour les campings de la côte

adrien

Coronavirus : En Haute-Saône, le tourisme fluvial se prépare à un été avec peu d’étrangers et pas mal d’incertitudes

adrien

plongez au 18e siècle au château de Digoine à Palinges, en Saône-et-Loire 

adrien

après un mois de juillet morose, les stations des Alpes s’attendent à une hausse de fréquentation en août

adrien

c’est l’heure des grands départs à l’aéroport d’Ajaccio

adrien

Déconfinement : réouverture d’une trentaine de sites touristiques en Indre et Loire dès le 11 mai

adrien