Image default

la célèbre Maison Carrée sera-t-elle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco ?


La réponse à cette question n’interviendra pas avant juin 2023. Mais ce mardi, les représentants de la ville de Nîmes avaient une audition au ministère de la Culture concernant le dossier de candidature. Pour eux, la Maison Carrée, monument romain unique au monde, mérite une inscription à l’Unesco.

La Maison Carrée à Nîmes est, avec le Panthéon à Rome, le temple le mieux conservé du monde romain. L’édifice nîmois est l’unique et plus ancien représentant de l’ordre corinthien romain Augustéen toujours debout et visible en intégralité. Il a conservé intact l’ensemble de son décor avec son exceptionnelle « frise ornée d’enroulements de rinceaux de feuilles d’acanthe peuplée d’oiseaux ».

C’est un monument unique au monde. Une merveille symbolisant le pouvoir de Rome et de l’empereur Auguste mais aussi le retour de la paix.

L’inscription au patrimoine de l’Unesco : un parcours long et compliqué

Tout commence en 2019, au lendemain de l’échec de la candidature des sites romains de Nîmes à l’inventaire de l’Unesco, après 8 ans de travail. Le dossier se recentre sur le monument phare avec les arènes mais temple unique : la Maison Carrée.

L’édifice serait le seul, selon les experts, pouvant prétendre à une valeur universelle exceptionnelle sans équivalent parmi les biens figurant déjà au patrimoine mondial. Alors la ville de Nîmes et le ministère de la Culture montent le dossier de candidature. L’élaboration a été mise en œuvre sous la direction scientifique de l’académicien Pierre Gros, spécialiste mondial de l’architecture romaine.

Cette candidature serait celle de 2023. Car depuis quelques années, les pays ne peuvent postuler que pour un site naturel ou un site culturel par an, en alternance. En 2022, ce sera la Martinique qui représentera la France pour une inscription de la Montagne Pelée, des forêts et des pitons du nord.

Le site nîmois doit donc d’abord être choisi parmi les dossiers français pour représenter notre pays à la 47e session du Comité du patrimoine mondial qui aura lieu en juin 2023. La candidature doit être présentée en janvier 2022, puis la commision et les experts auront 18 mois pour dire si oui ou non le projet passera aux votes de l’Unesco.

La délégation nîmoise « confiante »

Cette 4e audience en 21 mois au ministère de la Culture était la dernière avant le choix de la France. Pour Mary Bourgade, adjointe au maire de Nîmes déléguée aux monuments antiques et classement Unesco, ces 1h30 d’audition ont permis de préciser le sens de la candidature.

Contrairement à la candidature de Nîmes en 2018, celle de 2023 va plus s’appuyer sur le témoignage historique du bâtiment que sur le monument archéologique. L’Unesco estime que sa liste des monuments romains est suffisante. Donc, avec le maire nous misons sur l’histoire et le culte dynastique du règne d’Auguste, au premier siècle avant J.C. C’est le temple le mieux conservé du monde romain.

Mary Bourgade, maire-adjointe à Nîmes.

Les prochaines étapes de la candidature

Désormais, le dossier de candidature de la Maison Carrée de Nîmes doit être officiellement sélectionné et soutenu par le ministère de la Culture et par la France, avant début décembre. Si c’est le cas, il sera transmis en janvier 2022 au centre du Patrimoine mondial. Il sera alors étudié durant 18 mois.

En juin 2023, si elle est sélectionnée par l’Unesco, la candidature de la Maison Carrée de Nîmes sera étudiée lors de la 47e session annuelle du comité du patrimoine mondial. Avec à la clef, peut-être, une inscription officielle sur la liste des « sites à valeur universelle et exceptionnelle ».

Les statistiques publiées attribuent généralement au label «patrimoine mondial» un effet d’augmentation de fréquentation touristique de l’ordre de 25% à 50% selon les publics et les sites.

En France, 49 sites ou/et monuments sont reconnus par l’Unesco.





Source France 3

Autres articles

Coronavirus : les professionnels du tourisme de six départements d’Occitanie veulent faire plier leurs assurances

adrien

un mirador construit à plus de 2.700 mètres d’altitude et en partie dans le vide est ouvert au public

adrien

le tourisme en chute libre en 2020, les professionnels s’impatientent

adrien

Lourmarin, un des plus beaux villages de France

adrien

ce qui change ce 9 juin et pourquoi certains n’ouvriront pas

adrien

Aube : Le parc animalier « Nature sauvage des lacs » fermé jusqu’à nouvel ordre

adrien