la famille royale d’Abu Dhabi privatise deux hôtels de luxe pour l’été



La famille royale d’Abu Dhabi a privatisé deux hôtels jusqu’à la fin du mois d’août dans l’agglomération franco-genevoise, en Haute-Savoie. Leur personnel y est logé tandis que le prince héritier et sa famille, « très discrets », séjournent dans des villas aux alentours.

C’est une visite dont beaucoup d’hôtels rêveraient cet été. Celles de la famille royale d’Abu Dhabi qui possède deux grandes villas au-dessus d’Annemasse (Haute-Savoie), à la frontière franco-suisse. Et quand elle se déplace, c’est tout le personnel du palais qu’il faut aussi loger. Voilà pourquoi deux hôtels de luxe, le Novotel d’Annemasse et l’hôtel Mercure près de Gaillard, ont été entièrement réservés pour juillet et août dans l’agglomération franco-genevoise.

Joint par téléphone, le directeur du Novotel d’Annemasse est resté évasif sans démentir ces informations qui circulent largement dans la presse. « Je pense qu’il a vu arriver ça comme un miracle. Un miracle en pleine pandémie. Quand on a la possibilité de faire fonctionner son hôtel à plein pendant deux mois, on ne peut pas fermer la porte », commente le maire de Vétraz-Montoux, Patrick Anthoine.

 

« Des millions » dépensés

Les deux hôtels privatisés accueilleront le personnel de la famille royale, les ministres et une partie du service d’ordre. Le prince héritier Mohammed ben Zayed Al-Nahyane et sa famille séjourneront, eux, dans leurs villas sur la colline de Vétraz-Monthoux et de Chens-sur-Léman. Ils y résident chaque été depuis des décennies sans que leur présence ne se fasse vraiment ressentir dans la ville frontière.

« Ce sont des gens très discrets. J’ai des contacts assez réguliers avec eux. Ca ne dure pas longtemps mais c’est précis, on fait l’interface avec les services de l’Etat et on essaye de faire en sorte que, dans la discrétion, tout se passe bien pour eux« , ajoute l’édile, « très content qu’ils soient du côté français plutôt que sur le secteur suisse ».

Haute-Savoie : la famille royale d’Abu Dhabi privatise deux hôtels de luxe pour l’été

Mais cette visite n’est pas du goût de tous les élus locaux, à l’image du maire d’Annemasse, Christian Dupessey, qui a critiqué sur RTL un procédé « pas très démocratique ». « Qu’un État puisse décider de privatiser deux hôtels dans une agglomération au moment où commence une saison touristique, c’est quand même choquant (…) En deux mois, les touristes seront privés des deux plus beaux hôtels d’Annemasse », a-t-il jugé au micro de nos confrères.

Une polémique que ne comprend pas le maire de Vétraz-Montoux. « Pendant deux mois, il y a des millions qui sont dépensés chez nous », se félicite l’élu. Les commerçants de la cité frontalière espèrent eux aussi en profiter. « Quand il y avait le cheikh Zayed, il aimait énormément les fleurs donc on garnissait beaucoup. Maintenant, c’est ses enfants. Ils sont moins portés sur les fleurs. Pour l’instant, c’est un petit peu calme avec eux », constate Jean-Pierre Burdin, fleuriste dans une vieille enseigne d’Annemasse.

Mais ce n’est pas la première fois que la famille royale des Émirats arabes unis fait parler d’elle lors de ses séjours en Haute-Savoie. Lorsque le prince avait déposé une demande pour faire construire un héliport dans sa propriété à Vétraz-Monthoux en 2018, des voix s’étaient élevées localement pour dénoncer ce projet.

 





Source France 3

Autres articles

Comment la Région Auvergne-Rhône-Alpes vient en aide aux stations de petite et moyenne montagne

adrien

Coronavirus et tourisme en Corse : comment s’annonce la saison d’été ?

adrien

le couvre-feu dans les Ardennes françaises inquiète les commerçants, en ce début des soldes

adrien

Déconfinement : sur le littoral héraultais la reprise du tourisme se fait de manière très progressive

adrien

pour les professionnels du tourisme, il ne faut pas faire d’amalgame avec les clusters dans le département

adrien

la tentation de la fête est grande dans les gîtes à louer

adrien