Image default
Tourisme

le château de Fléchères est en vente


A Fareins, le château de Fléchères a été mis en vente par ses propriétaires. Depuis 23 ans, la bâtisse classée monument historique a fait l’objet d’une longue et patiente restauration. Le château de Fléchères, qui est ouvert à la visite, a aussi servi de décors de cinéma…   

Les propriétaires du château de Fléchères ont mis en vente ce patrimoine de la commune aindinoise de Fareins. C’est le plus grand château ouvert à la visite aux environs de Lyon. Le domaine – qui s’étale sur près de 40 hectares – possède aussi un jardin à la française et un parc à l’anglaise. L’histoire de ce joyau du patrimoine est méconnue des Lyonnais. Classé Monument historique en1982, la bâtisse était à l’abandon depuis les années 50 avant son rachat en à la fin des années 90.

Ce château a été construit entre 1606 et 1625 pour Jean Sève, prévôt des marchands de Lyon et calviniste. Jean Sève était un des hommes les plus influents à Lyon au début du XVIIe siècle et la construction de cette bâtisse a servi à assoir sa position sociale.

Le château de Fléchères a été bâti sur les fondations carrées d’une forteresse du XIIe siècle. Particularité de la bâtisse : un temple calviniste de 250 m² a été construit au troisième étage du bâtiment central. Le château, qui a retrouvé sa splendeur grâce aux efforts des propriétaires actuels, offre un témoignage exceptionnel sur la vie des grands notables lyonnais au XVIIe siècle.

Ain : le château de Fléchères est en vente

Ain : le château de Fléchères est en vente

© France tv

Fléchères, décors de cinéma

En 1968, Philippe de Broca y tourne « Le Diable par la queue » avec Yves Montant, Madeleine Renaud, Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort à l’affiche. Dans cette comédie, une marquise se démène pour sauver son château de la ruine. Elle décide avec sa famille de jouer les hôteliers. Mais lorsqu’un truand se cache chez elle après un hold-up, les châtelains vont tout faire pour mettre la main sur le magot.

Quatre ans après le tournage, la réalité semble rejoindre la fiction : un truand notoire, Joanny Chavel, le « cerveau » du fameux « Gang des Lyonnais », a été pendant quelques mois propriétaire du château. Logiquement, le château a également été utilisé par Olivier Marchal en 2010 pour le tournage du film « Les Lyonnais ». A Fléchères, une soirée donnée dans le château par Joanny Chavel, en 1973, a été reconstituée. On a longtemps cru qu’il avait caché dans le château sa part du hold-up de la poste de Strasbourg en 1971. Certains ont cherché pendant longtemps des restes du casse record de 11 millions de francs.

Le véritable trésor du château 

Mais le véritable trésor était bien caché sous une couche de plâtre et un badigeon. Il s’agit de fresques murales réalisées au XVIIe siècle par le peintre toscan Pietro Ricchi, formé à Florence. De son séjour de quatre ans en France, rien n’a survécu à l’exception des décors du château de Bagnols, dans le Beaujolais et de ceux du château de Fléchères. 

Les fresques du château de Fléchères réalisées par l'artiste toscan Pietro Ricchi au 17e ... un détail de la Chambre de la Parade

Les fresques du château de Fléchères réalisées par l’artiste toscan Pietro Ricchi au 17e … un détail de la Chambre de la Parade

© France tv

La découverte de ces fresques, « c’est ce qui nous a donné envie de continuer la restauration de Fléchères, » a expliqué Marc Simonet-Lenglart, propriétaire associé du château de Fléchères. Commença alors une étape longue et coûteuse dans l’histoire du château : depuis 23 ans, près de 200 000 euros ont été investis chaque année dans le domaine par les propriétaires. « Notre souci est de prévoir la survie de ce que nous avons réalisé, » explique Marc Simonet-Lenglart. Aujourd’hui les propriétaires ne sont pas pressés de vendre mais souhaitent passer le flambeau et surtout confier leur château à « un amoureux du patrimoine ». Le prix du domaine n’a pas été dévoilé.

Le reportage de F.Grassaud et M.Zammit



durée de la vidéo: 02 min 21

Ain : le château de Fléchères est en vente



Source France 3

Related posts

la reprise de l’épidémie de Covid-19 serait « maîtrisée » selon la ministre du Tourisme

adrien

VIDÉO. Déconfinement : dans la forêt d’Écault, le retour des promeneurs mais attention à la faune sauvage

adrien

Réouverture de la Cité du Vin espérée pour le 19 juin : enjeux et perspectives

adrien