Le Château du Rivau paré de roses parfumées ou l’éveil des sens


Le château du Rivau, en Indre-et-Loire, devient chaque année un temple dédié aux roses. 491 variétés horticoles et 22 botaniques. La particularité de cette collection ? Des rosiers parfumés labellisés par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS).

Patricia Laigneau est la créatrice des Jardins du Rivau, à Lémeré, en Indre-et-Loire. Quand elle acquiert avec son époux Eric Laigneau cette propriété en 1992, le château est en lambeaux ou presque. Commence alors un travail de forçats et de patience. Rénover, restaurer. Encore et toujours. Ils vont y consacrer beaucoup de temps et d’énergie en devenant, par la force des choses, des bâtisseurs.

La passion des roses, un émerveillement pour Patricia. Ça lui vient de son enfance. Elle aimait jardiner. Devenue adulte, c’est André Eve qui lui met le pied à l’étrier.

C’est un esthète, un pépiniériste et rosiériste de renom pour son Jardin des Morailles au sud de Pithiviers, dans le Loiret.

Patricia Laigneau décide alors de reprendre ses études à l’Ecole nationale du paysage à Versailles. A partir de 1995, elle commence à concevoir les Jardins du Rivau.

Les Jardins du Rivau conçus comme des contes de fées

Les pousses sont classées selon leur parfum. « Celui de l’eau de rose se trouve chez les Galliques, les Albas et les Damas. Il y a le Jardin des Philtres d’amour avec de nombreuses roses qui exhalent des notes florales. Sans oublier les notes de thé, de myrrhe, de fruits et de fleurs. Jacinthe, jasmin, fleur d’oranger ». Intarissable sur le sujet des fragrances qui n’ont qu’un but… l’ivresse des senteurs.

Au programme, des promenades botaniques, des astuces et des conseils, des animations et des ateliers

La fête des roses au Château du Rivau est conçue comme une visite qui doit réveiller les sens. La vue, l’odorat, le toucher sont en effervescence. Comme sa mère, Caroline Laigneau est enracinée dans cet univers.

Au total, c’est plus de 1500 pieds de rosiers… Nous sommes le seul Conservatoire de Roses parfumées en France

« Les roses sont vraiment partout. A l’entrée, la Rose du Château obtenue en 1982. C’est un rosier liane blanc avec un parfum acidulé de pommes et de miel. Dans la cour du Château, vous avez le potager et sur les murs des rosiers. Les jardins sont organisés de manière chromatique. On a un jardin jaune ou Jardin du Petit Poucet puis un jardin blanc et bleu. C’est le Jardin des Senteurs. Il y a le Jardin des Fées avec des roses rouges et le Jardin des Philtres d’Amour avec des roses violacées et presque bleues. Enfin, le Jardin Secret au cœur du Château ».

Le rosier liane blanc à l’entrée du château du Rivau.

© Château du Rivau

Pour que la fête des Roses soit réussie, des experts des roses sont conviés pour essaimer leurs connaissances aux visiteurs. Les jardiniers du Château sont mobilisés pour les conseiller sur la taille, la prévention ou l’entretien des rosiers. Des photographes expliqueront l’art du cadrage. Comment immortaliser sur la pellicule une rose.

Pour la dose de nature, aucun détail n’a été oublié. Chaque visiteur va repartir avec un grand bol de chlorophylle.

 





Source France 3

Autres articles

Comment passer un week-end à Bruxelles à bas prix ?

Emmanuel

REPLAY. Nice, la ville aux multiples facettes et au riche patrimoine historique et culturel

adrien

5 idées de lacs où se baigner cet été

adrien

malgré une ouverture incertaine, bars, paillotes et restaurants de plage apparaissent au Cap d’Agde

adrien

Coronavirus : sur le parvis de la cathédrale de Reims, les commerces sont au point mort

adrien

Haute-Marne. Le président du conseil départemental traverse le département à pieds en quatre jours

adrien