Image default

le paradis des amateurs de « VanLife »



Cet été, sur les routes landaises, impossible de ne pas croiser un Van aménagé. Les amateurs de liberté sont de plus en plus nombreux à choisir ce mode d’hébergement et de voyage pour les vacances en amoureux ou en famille.

Un canapé convertible et une petite table pivotante à bord. Plus ou moins équipé, le Van offre une grande liberté de destination aux voyageurs. Plus proche de la nature et moins cher que l’hébergement en hôtel ou camping aussi. Les landes, ses bords de mer, ou sa forêt et sa nature sauvage est le département rêvé pour ce style de vacances et de vie.

Changer de lieux chaque jour, dormir où l’on veut

Patrick, jeune père de famille, a équipé lui-même son petit fourgon il y a cinq ans. Confortable pour lui et sa fille, Patrick aime changer de lieux chaque jour. Une envie d’évasion qu’il partage avec son enfant chaque week-end et pendant les vacances scolaires.

Je roule une heure ou deux. Je repère avant sur une carte un petit lac ou un bord de mer.

Patrick, amateur de « Vanlife »

 Ce couple de touriste étranger vient dans les Landes en vacances. Dormir dans les 3 m2 d’un van demande de l’adaptation. « On ne dort jamais d’une traite car on tombe souvent, mais bon on s’adapte et on est vraiment plus libres. », selon Alex, un touriste allemand.



durée de la vidéo: 01 min 59

Landes : le paradis des amateurs de « VanLife »

Fourgon sur-mesure

Il y a ceux qui bricolent leur fourgon tout seul et ceux qui font appel à des spécialistes. Installé à moliets et maa, Johnny Dunne est le co-gérant d’une société d’aménagement de véhcule Vantripper. Coût d’un aménagement complet 25 000 euros. En deux ans, les commandes ont triplé. »On a des familles surtout, des personnes qui au lieu d’acheter un apparetemnt préfère un van équipé pour habiter dedans, et il y aussi des couples de reraités qui réalisent un rêve, ils achètent un van pour voyager », explique Johnny Dune.

Des règles à respecter dans la nature

Le long de la façade atlantique landaise, il y a de nombreux parkings ombragés, à l’abri des pins et avec vue sur l’océan. Très tentant pour les van-lifers, mais il y a des règles de stationnement à respecter comme le rapelle Sébatien Maïtia, garde forestier à l’Office national des forêts (ONF). Par exemple le stationnement sur les aires de pique-niques est interdit de 22 h à 06 heures du matin sous peine d’amende de 135 euros.On ne peut pas faire du camping sauvage, le bivouac n’est autorisé que sur des aires bien définies et les contrôles sont nombreux en haute saison. 

Il y a les risques d’incendie que peuvent provoquer les gens, et les campeurs qui stationnent plusieurs nuits, qui vont faire leurs besoins en forêt.

Sébatien Maïtia Garde forestier à l’Office national des forêts (ONF)

 





Source France 3

Autres articles

La mairie d’Ajaccio veut encadrer le marché florissant des meublés de tourisme

adrien

En Auvergne, le Guéry, un plateau majestueux à découvrir ou redécouvrir

adrien

on vous explique le protocole sanitaire pour la réouverture des stations thermales dans les Pyrénées

adrien

Partirez-vous en vacances cet été ? Les professionnels du tourisme se préparent mais restent inquiets

adrien

Puy-de-Dôme : le volcan de Lemptégy rouvre le 30 mai

adrien

Un été en Pays de la Loire, un bilan touristique au beau fixe malgré le covid

adrien