le peintre Franck Gervaise aime les lumières du Golfe du Morbihan


La Bretagne regorge de trésors, de sites à découvrir et qui mieux que ceux qui y vivent pour nous servir de guide ? Depuis plus de 20 ans, Franck Gervaise arpente les nombreux sentiers du Golfe du Morbihan dont il ne se lasse pas de peindre les paysages toujours changeant. 

 

Il y a certainement mille et une façons de découvrir le Golfe du Morbihan. Peut-on même en faire le tour ? Coincée entre Port-Navalo, Vannes, Auray, la pointe de Kermenhir, cette petite mer est une vaste étendue d’eau parsemée d’îles et d’îlots au paysages qui ne cessent de varier au gré des marées et des caprices du temps. 

Et ce sont justement ces changements permanents, tous ces jeux de lumières qui fascinent Franck Gervaise, professeur d’arts plastiques. Installé à Vannes depuis maintenant 20 ans, quand il n’enseigne pas, il passe le plus clair de son temps à sillonner le Golfe pour y poser son chevalet. « Peintre de la lumière », comme il aime à se qualifier, il ne pouvait trouver meilleur endroit. Il est notre guide aujourd’hui. 


Le Badel 

Le Badel et ses cabanes d'ostréiculteurs

Le Badel et ses cabanes d’ostréiculteurs

© Franck Gervaise

« Quand on habite au centre-ville de Vannes, pour accéder au golfe, le plus proche, c’est de se rendre à Séné. J’aime bien aller par là-bas. Sur la presqu’île de Port-Anna, il y a le Badel avec tout un ensemble de petites cabanes d’ostréiculteurs qui s’enchaînent le long d’une petite promenade côtière, avec leurs parcs à huîtres, des petites tables installées dehors pour les dégustations. »

« C’est un endroit très sympa, qui malheureusement part un peu en désuétude parce qu’une loi oblige les ostréiculteurs qui veulent cesser leur activité à ne vendre qu’à un autre ostréiculteur. J’aurais aimé acheter une de ces cabanes pour y installer mon atelier. C’est malheureusement impossible. »


 

Le Badel, encre de chine

Le Badel, encre de chine

© Franck Gervaise

« Je comprends que la loi soit faite pour protéger le littoral, mais si des artistes, des artisans pouvaient s’installer-là cela permettrait de redonner un peu de vie. »

 

Montsarrac

Le golfe depuis la route de Montsarrac

Le golfe depuis la route de Montsarrac

© Franck Gervaise

« Un peu plus à l’est, toujours sur la commune de Séné, se trouve Montsarrac. Sur la route qui y mène, il y a un très beau point de vue depuis lequel on peut voir une grande partie du Golfe du Morbihan. L’île d’Arz, l’île de Boëd ou de Boëdic, et beaucoup d’autres encore, je ne connais pas tous le nom, il y en a tellement. »

« À cet endroit, on assiste souvent à de très beaux couchers de soleil. Le ciel, l’enchaînement des îles, l’effet atmosphérique, ces dégradés, l’enchevêtrement des côtes, on a parfois du mal à discerner où sont les îles, où est la côte, tout cela me plaît en tant que peintre. »


 

Fond de golfe sur la route de Montsarrac, pastel à l'huile

Fond de golfe sur la route de Montsarrac, pastel à l’huile

© Franck Gervaise

« Quand on arrive à Montsarrac, une petite route sur la droite mène au passage Saint-Armel. De là, on peut prendre un petit bateau pour accéder à la presqu’île de Rhuys qui se trouve juste en face, à 100 ou 200 mètres à peine. Par la route, il vous faudrait reprendre la rocade de Vannes jusqu’à la sortie de Sarzeau, et rouler encore un peu. »

« Je vais souvent à cet endroit-là parce que juste après, il y a la Presqu’île de la Villeneuve. » 


Presqu’île de la Villeneuve


© Franck Gervaise

« Comme son nom l’indique, c’est une petite presqu’île. Quand on y accède par la gauche, on a une vue immense sur le golfe et ses îles. En particulier celle de Tascon accessible à pied à marée basse pour de jolies promenades. » 
 

Bois de la presqu'île de Villeneuve. Aquarelle

Bois de la presqu’île de Villeneuve. Aquarelle

© Franck Gervaise

« Ce qui est particulier sur cette île dont on peut faire le tour à pied rapidement par un petit sentier côtier, c’est qu’en plein milieu il y a un immense bois de pins. On peut voir le golfe à travers les arbres, avec de magnifiques couchers de soleil aussi. C’est très beau à peindre. »

 

L’ile de Méaban


© Franck Gervaise

« L’ile de Méaban se trouve pile à l’entrée du golfe du Morbihan côté océan. Elle est repérable grâce à ses deux formes rondes, douces et féminines comme une poitrine de femme. Partout sur la côte, que l’on soit sur la presqu’île de Rhuys ou du côté Locmariaquer on la voit et on sait ainsi que l’entrée du golfe est là. Pour tous les navigateurs qui rentrent dans le golfe, elle est un repère important. »
 

L'île de Méaban. Huile sur bois

L’île de Méaban. Huile sur bois

© Franck Gervaise

« Il est interdit d’y accoster et de s’y promener pour préserver la faune et la flore. Mais tout autour en bateau on peut pêcher le bar très présent à cet endroit. Je dessine souvent cette île, elle m’inspire énormément pour la douceur et l’harmonie douce de ses formes, pour sa silhouette féminine… »
 

La pointe du Bill

Sur la plage de la pointe du Bill

Sur la plage de la pointe du Bill

© Franck Gervaise

« Si on revient un peu sur nos pas, depuis le bourg de Séné, une autre route mène à la pointe du Bill, très proche visuellement de la presqu’île de la Villeneuve. Excepté Conleau, c’est là que se trouve la plage la plus proche quand on est Vannetais. Une plage naturelle et sauvage, il n’y a aucune habitation au bout de la pointe. »
 

La pointe du Bill. Aquarelle

La pointe du Bill. Aquarelle

© Franck Gervaise

« Depuis un petit parking, il faut traverser un petit bois pour accéder à la plage où l’on se baigne à marée haute, à marée basse, c’est plutôt vaseux. L’eau y est plus chaude que dans l’océan. Particulièrement, quand on peut profiter d’une marée en fin d’après-midi. »
 

La plage de Penboc’h

Vue depuis la plage de Penboc'h

Vue depuis la plage de Penboc’h

© Franck Gervaise

« On quitte Séné pour se rendre de l’autre côté de Vannes, sur la partie ouest du golfe. Sur la commune d’Arradon, se trouve la plage de Penboc’h. Très fréquentée pour la baignade l’été à marée haute. »
 


© Franck Gervaise

« À marée basse, et toute l’année plutôt par des promeneurs. Un sentier mène jusqu’à la pointe d’Arradon d’où l’on a accès à un joli panorama sur le golfe. » 


Les 7 îles et sa plage


© Franck Gervaise

« Un peu après Arradon, à Baden il y a la plage des 7 îles. Pour arriver jusque-là, il faut prendre des petites routes, traverser des petits hameaux, c’est vraiment très joli. Tout au bout il y a ce petit bout de plage qui ressemble à un isthme, un petit liseré de sable par lequel on accède à marée à pied à une petite île, les 7 îles. À marée haute, aussi, en fait, l’eau ne recouvre la plage qu’à hauteur des genoux, ou mi-cuisse. » 
 


© Franck Gervaise

« Ce petit isthme, cette bande de sable, c’est vraiment très beau. Et de la plage, côté continent, on peut accéder à une petite hauteur avec vue sur l’entrée du golfe, la pointe de Kerpenhir et Locmariaquer d’un côté, Port-Navalo de l’autre. C’est à cet endroit aussi que se jette la rivière d’Auray. »

Franck Gervaise expose à la galerie des Funambules à Vannes. 

 



Source France 3

Autres articles

5 coups de cœur à ne pas louper si vous visitez la région

adrien

Déconfinement : reprise en douceur pour les restaurants de Gallargues-le-Montueux

adrien

5 idées de balades pour vos vacances

adrien

Coronavirus : l’Italie rouvre ses frontières le 3 juin aux touristes européens

adrien

Coronavirus : pourquoi il faut se préparer à passer les vacances “près de chez nous”

adrien

Les guides interprètes conférenciers en danger avec l’épidémie Covid : “j’ai des collègues qui m’appellent en sanglots”

adrien