Image default
Tourisme

Les petits paradis du Limousin : Collonges-la-Rouge et Beaulieu-sur-Dordogne


France 3 Limousin vous fait découvrir ses coups de cœur touristiques tout cet été en vidéos !   Nous partons au sud de la Corrèze à la découverte d’un village pittoresque, Collonges-la-Rouge et de Beaulieu-sur-Dordogne.

 

Avec ses maisons, ses castels et ses tours fortifiées en grès écarlate, Collonges-la-Rouge est tout à fait unique en Limousin !  Cette couleur particulière est due à la présence d’oxyde de fer dans la roche. Seuls quelques villages de la vallée de la Dordogne sont construits avec cette pierre : Meyssac, Lagleygeolle et Noailhac.

Labellisé « plus beau village de France », Collonges-la-Rouge compte un peu moins de 500 habitants et de nombreuses résidences secondaires mais attire des milliers de touristes chaque année dans ses ruelles médiévales.

Ce sont des moines qui ont fondé Collonges en 782 en créant un prieuré. Puis des paysans, des artisans et des commerçants ont peuplé le village de la Vicomté de Turenne.Une production viticole a vu le jour ensuite et le bourg devint aussi une escale pour les pèlerins en route pour Compostelle via Rocamadour. A partir du XVIe siècle, le village est un lieu de résidence des grands fonctionnaires de la Vicomté qui construisent de superbes maisons, les castels.

A la Révolution de nombreux bâtiments sont détruits et de nombreux habitants fuient le village. La crise du phylloxéra dans les vignes et l’exode rural vont accentuer le mouvement.

Heureusement à partir de 1905, la petite municipalité va œuvrer pour restaurer et conserver le patrimoine architectural. Depuis lors, de grands travaux ont été entrepris pour mettre en valeur l’église du 11e siècle, la chapelle des Pénitents, le château de Vassinhac, construit en 1583, la halle et le four à pain ainsi que la maison de la Sirène qui abrite aujourd’hui un musée d’art et de traditions populaires.

Carte postale – Collonges-la-Rouge et Beaulieu-sur-Dordogne en Corrèze

La commune est située au cœur de la « vallée de la Dordogne » à cheval sur la Corrèze et le Lot où près d’un 1,5 millions de visiteurs ont séjourné l’an dernier dans les 150 communes du secteur. Les touristes viennent bien souvent de région parisienne, du grand ouest et d’Occitanie. 

La riviera limousine

A 25 minutes au sud-est de Collonges, Beaulieu-sur-Dordogne est une ancienne cité médiévale. Cette commune de 1300 habitants a été surnommée « la riviera limousine » grâce à la douceur de son climat.

Itinéraire bis à Beaulieu-sur-Dordogne

Beaulieu abrite de beaux édifices comme l’abbatiale St-Pierre et une chapelle des Pénitents également avec un magnifique clocher-mur. On peut flâner dans les ruelles et observer les façades coiffées de tourelles, décorées de médaillons et d’angelots, comme la maison d’Adam et Eve.

Gabare à Beaulieu-sur-Dordogne.

Gabare à Beaulieu-sur-Dordogne.

© R.Ramshorn/Corrèze tourisme

L’attraction phare de mai à octobre est la balade à bord d’un gabare, une grande barque à fond plat. Autrefois, des gabariers descendaient jusqu’en Gironde à Libourne livrer du bois notamment pour fabriquer des tonneaux avant de remonter du sel et des produits des anciennes colonies.

La gabare n’a pas encore été rouverte au public, pour cause de Covid mais la mairie espérait le faire après l’assouplissement des mesures sanitaires.

Enfin, Beaulieu et ses environs sont l’endroit parfait pour pratiquer le canoë-kayak ou d’autres sports comme le paddle, le VTT ou l’escalade.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source France 3

Related posts

Déconfinement : le retour des visiteurs dans les monts de Guéret

adrien

La menace place sur les Marchés de Producteurs de Pays en Lot et Garonne pourtant atout économique et touristique

adrien

mais où sont donc passés les touristes français ?

adrien