les professionnels du tourisme retrouvent (un peu) le sourire avec les premières réservations



Ce jeudi 6 mai, quelques jours après la levée de la règle ds 10 kilomètres et des restrictions de déplacement, les professionnels du tourisme ont le sourire en Côte d’Or. A défaut de touristes, pour l’instant, ce sont les réservations qui font leur retour.

A Beaune (Côte d’Or), Médéric Fauchille voit les réservations arriver en nombre. Il est directeur des hôtels Mercure et Greet dans la capitale des vins et constate un premier effet déconfinement. « On peut dire qu’il y a un vrai effet d’annonce pour le week-end de l’Ascension, mais surtout pour le week-end de Pentecôte avec la possibilité d’ouverture des restaurants. » Selon lui, le retour à la normale n’est tout de même pas pour demain. « O n’est pas encore sur le flux habituel de cette période, mais par rapport à la semaine dernière, on est sur une vraie évolution positive. »

A la suite de l’annonce du calendrier de déconfinement par Emmanuel Macron le 30 avril, les 4 étapes rythmant le déconfinement semblent avoir débloquéles envies de weekend. A commencer par la fin de la limitation des déplacements et de la limite des 10 kilomètres depuis le 3 mai, qui ouvre la porte à des escapades durant le mois de mai. Le 19 mai, ce sont les restaurants qui pourront rouvrir en terrasse. 

Depuis 3 jours, on voit crescendo, chaque jour, un peu plus de réservations !

Méderic Fauchille, directeur de l’hôtel Mercure Beaune Centre

Une reprise à nuancer

Si les réservations reprennent progressivement, elles ne permettent cependant pas aux professionnels de se projeter sur les prochains mois. « Les réservations ne se font que sur le mois de mai. Les gens ne se projettent pas encore totalement sur l’été, reconnait le gérant d’hôtels et vice-président Hôtellerie indépendante à l’UMIH 21. Il est temps de se projeter et de prendre un peu d’avance, pour nous comme pour eux. Nous, on se prépare à cette forte saison. On s’attend à un flux important ! »

A Dijon, un autre hôtel confirme une « tendance légèrement à la hausse ». Si la fréquentation actuelle se compose essentiellement de professionnels de passage, les touristes font timidement leur retour. « Chaque jour, on enregistre un peu plus de réservations. Et nous avons déjà des réservations pour l’été. » 

Une « envie de plein air »

Pour ces premières escapades, ce sont avant tout les activités de plein-air qui sont plébiscités. C’est ce que constate Anke Fatet, de l’Office du Tourisme Beaunois. « Aussi bien pour le week-end de l’Ascension, que pour la réouverture des terrasses (le 19 mai ndlr), qui donne peut-être une envie de plein air, on a des demandes sur des activités qu’on peut déjà faire sur notre secteur , notamment le vélo et les randonnées. On nous demande tout ce qui est ouvert et accessible actuellement, ainsi que les marchés , ceux de Beaune et Chagny. »

Anke Fatet précise que les appels reçus à l’Office du tourisme traduisent « une certaine impatience de réouverture, concernant les terrasses et les sites à découvrir, notamment l’Hôtel-Dieu. L’envie d’évasion est déjà là pour le week-end de l’Ascension. »

Les professionnels en sont en tout cas convaincu, la reprise sera progressive. Avec moins de touristes étrangers, la saison 2021 ne ressemblera pas à celle de 2019. 





Source France 3

Autres articles

Sur les traces de Louis Pasteur, Gustave Courbet, Victor Hugo… Pour des vacances réussies en Franche-Comté

adrien

Dordogne : un plan pour sauver le tourisme dont les pertes s’élèvent déjà à 93 M d’€uros

adrien

En Baie de Somme, les premiers visiteurs profitent de la réouverture du parc de Marquenterre après 4 mois de fermeture

adrien

la double peine pour le domaine de Porté-Puymorens situé à 200 mètres de l’Andorre

adrien

la saison de Pâques tombée à l’eau, vivement l’été !

adrien

trois ans de travaux pour restaurer les sentiers après la tempête mais déjà des accès cet été

adrien