les stations de ski des Pyrénées dans l’incertitude avant le début de la saison



Les stations de ski se préparent à une saison particulière avec les mesures sanitaires liées à l’épidémie de coronavirus. La neige et les clients seront-ils au rendez vous ?

C’est une saison de ski particulière qui se prépare dans les stations de sports d’hiver. Chaque année, les professionnels s’inquiètent d’un éventuel manque de neige ; cette fois en plus des craintes liées à la météo, il faut s’adapter aux mesures sanitaires sans effrayer le consommateur.

Rassurer les clients

« Bien sûr que l’on est inquiets », dit Christophe Esparseil, le directeur de la station du Mourtis en Haute Garonne.
« Nous ce dont a besoin c’est de rassurer nos clients. Il ne faut pas perdre de vue que le ski est une activité de plein air. Alors c’est sûr que dans les files d’attente, il faudra porter le masque mais c’est quand même un sport où on évolue dans de grands espaces. Et on l’a vu cet été, les gens se sont tournés vers la montagne, on a eu d’excellents résultats.

Mais les contraintes sont aussi pour les loueurs et les restaurateurs,
 » explique le directeur de la station.
 

Tout le monde va jouer le jeu pour faire en sorte que ça se passe au mieux. On s’adaptera à ce qui nous sera demandé.

Christophe Esparseil, directeur de la station du Mourtis

La station du Mourtis devrait ouvrir si l’enneigement est suffisant le samedi 5 décembre.


L’avantage des stations dites « 4 saisons »

« Le souci c’est que l’on n’a pas de visibilité », dit le chargé de communication de Saint Lary mais pour l’instant, selon Manu Bernia, il n’y a pas de réticence des gens à s’engager. « Comme partout, chez tous les opérateurs de tourisme, les conditions d’annulation ont été assouplies.
 

On a déjà des réservations auprès de l’office du tourisme pour des séjours avec forfait, pour décembre et pour février aussi ça se remplit bien.

Manu Bernia chargé de communication de la station de Saint Lary

A Saint-Lary, comme dans de nombreuses stations la neige a déjà fait son apparition mais le domaine ne compte pas que sur le ski.
 

« Pour une station de ski comme saint Lary qui est une station 4 saisons (NDLR : avec une offre diversifiée toute l’année) les activités sont nombreuses. Les randonnées, le parapente, le patrimoine culturel, la gastronomie. On s’interroge surtout sur les animations », reconnait le chargé de communication de la station. « Sur l’événementiel, on est en stand-by. C’est plus inquiétant pour l’après ski, dans les bars et les restaurants s’ils sont très contraints ou interdits d’ouvrir… »

Assouplir les conditions d’annulation des séjours

« Les sites sont déjà rodés depuis cet été », confirme la responsable communication du groupe N’py qui rassemble une dizaine de domaines des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques. « De nombreux vacanciers ont été accueillis dans le respect des mesures sanitaires qui étaient déjà en place », explique Anaïs Aguillon. Elle évoque le chiffre de fréquentation de 100 000 personnes sur le site de Cauterets-Pont d’Espagne durant la période estivale.

« A la date du 13 octobre, on sait que les masques seront obligatoires dans les espaces clos et dans les files d’attente des remontées mécaniques mais pas quand on sera sur les pistes, » précise-t-elle.

 

Tous les salariés des stations porteront le masque, le matériel de location sera désinfecté et on sensibilise les hébergeurs pour qu’ils mettent en place un protocole strict de nettoyage.

Anaïs Aguillon, responsable communication N’py

Enfin chez N’py on tente de rendre le séjour en station « le plus flexible et le plus simple possible ». « Avec ces mesures, le skieur peut se projeter dans ses vacances d’hiver dès maintenant sans aucun frein », dit la responsable communication. La réservation de séjour a intégré une annulation jusqu’à J-7 pour motif lié au Covid et J-15 pour motif personnel (sans justificatif).
 





Source France 3

Autres articles

La plage de l’île Vierge à Crozon interdite d’accès jusqu’à nouvel ordre

adrien

Des campings sans contact ? Il va falloir gérer la reprise

adrien

le château et les jardins monument préféré des français ?

adrien

Déconfinement : les professionnels du tourisme normands espèrent le retour des touristes

adrien

Vacances : « L’Auvergne est une France verte et secrète que vont découvrir les touristes »

adrien

Un projet de liaison hélicoptère Lorient

adrien