les stations de ski pourront-elles ouvrir avant Noël ?



Alors que la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus frappe la France, les stations de ski pourront-elles ouvrir pour Noël ? Dans le Béarn, les stations de Gourette et la Pierre-Saint-Martin se préparent, malgré de fortes incertitudes, à accueillir les vacanciers. 

Les skieurs pourront-ils profiter des pentes enneigées des Pyrénées cet hiver ? À La Pierre-Saint-Martin et Gourette, les deux principales stations des Pyrénées-Atlantiques, on fait « comme si » une ouverture des pistes était envisageable prochainement. 

« On se prépare, comme d’habitude, à ouvrir au même moment que d’habitude » souligne avec emphase Claude Weiss, responsable commercial de l’EPSA, l’établissement public qui gère les deux stations et le petit train de la Rhune. « Les saisonniers sont en train de faire leurs journées de formation » ajoute-t-il.

Les deux stations emploient habituellement 100 à 150 saisonniers pendant l’hiver, en plus d’une centaine d’employés permanents. « les saisonniers ne seront vraiment embauchés qu’au début de la saison, comme les années précédentes », ajoute le responsable commercial. 

Reportage du 13/11 : La Pierre-Saint-Martin se prépare à l’arrivée des skieurs 

Reportage 13/11/20 : La Pierre-Saint-Martin se prépare à l’arrivée des skieurs

À quand un début de saison ? 

Pour Gourette et La Pierre-Saint-Martin, le début de saison est pour l’instant fixé au 5 décembre, dans l’attente des annonces gouvernementales. Mais il est très peu probable que les stations puissent réellement accueillir skieurs et skieuses à cette date. 

« Nous pourrons peut-être ouvrir à partir du 19 décembre, pour les vacances de Noël », espère « en étant plus réaliste », Claude Weiss. Quant à l’affluence des vacanciers, il table sur des réservations « d’hyper dernière minute ». 

 

Encore 4 semaines pour en rêver 🏔 en attendant de se retrouver 😊
Prenez soins de vous 🥰

Publiée par Gourette sur Mardi 3 novembre 2020

« Nous attendons la décision du Gouvernement pour savoir si nous pourrons rouvrir et quand », ajoute Guillaume Roger, directeur opérationnel de N’Py, le réseau qui rassemble huit stations pyrénéennes. « On n’est pas rassurés, même si nous avons tout préparé en amont pour pouvoir accueillir les skieurs ». 

→ Regardez l’interview de Guillaume Roger, directeur opérationnel N’PY :

Interview de Guillaume Roger, directeur opérationnel N’PY

Stations ouvertes mais restaurants fermés ? 

Dans l’éventualité où un déconfinement et des chutes de neige permettraient effectivement une ouverture des stations avant Noël, qu’en sera-t-il de la restauration ? 

Dans l’attente d’une annonce gouvernementale précise sur cette question, plusieurs médias dont FranceInfo, ont indiqué que les restaurants et bars ne rouvriraient pas avant le 15 janvier prochain.  

« On attend des jours meilleurs », réagit Jean-Michel Navarret, restaurateur à Gourette. « On essaie d’améliorer les différents sens de circulation pour la réouverture, sans faire de très gros travaux parce que nous ne savons pas où nous allons » témoigne-t-il. 

« Noël, c’est le ski et la fête, la raclette, la crêpe, le chocolat chaud… On s’adaptera, on fera de la vente à emporter, mais ça ne sera pas du tout pareil » ajoute le restaurateur, qui précise qu’il ne pourra pas embaucher son équipe au complet dans cette éventualité. « C’est l’économie de toute la vallée qui va y laisser des plumes ». 

« Embauchez des saisonniers », exhorte Elisabeth Borne 

Chaque hiver, 120 000 saisonniers travaillent dans les stations de ski françaises.

Ce jeudi 19 novembre, interviewée sur BFM, la ministre du Travail Elisabeth Borne indiquait qu’il était encore « trop tôt pour dire la façon dont la saison d’hiver va se passer ». « Je suis très attentive à la situation des saisonniers, […] qui attendent de savoir s’ils vont pouvoir être embauchés. « On cherche une solution pour qu’ils puissent être embauchés à la date prévue en rassurant les employeurs » a-t-elle ajouté.

Le 15 novembre dernier, Elisabeth Borne était déjà intervenue sur cette question, en enjoignant les stations à embaucher les saisonniers malgré la situation plus qu’incertaine. 

 





Source France 3

Autres articles

Comment la Région Auvergne-Rhône-Alpes vient en aide aux stations de petite et moyenne montagne

adrien

le Haut-Koenigsbourg accueille à nouveau les visiteurs, mais par petits groupes et sur réservation

adrien

les thermes de Saint-Laurent-les-Bains rouvrent enfin après la crise du coronavirus

adrien

Déconfinement : pas de réouverture du lac de Serre-Ponçon le 11 mai

adrien

Coronavirus : En Haute-Saône, le tourisme fluvial se prépare à un été avec peu d’étrangers et pas mal d’incertitudes

adrien

menez l’enquête avec Thibaut Branquart

adrien