Image default

Les stations de ski préparent la saison hiver 21-22 et proposent des centaines de postes de saisonniers !


Après une saison 20-21 presque inexistante en terme de fréquentation, les magasins de sport en montagne s’attendent à une forte affluence pour la saison de ski 2021-2022.

Plus de 150 magasins recrutent et proposent 200 emplois de conseillers ski dans les Pyrénées, Alpes et Massif Central. Le CNPC Sport de Pau et Grenoble vous forment et vous accompagnent.

Pour en parler, Daniel Ronzeau, responsable de la formation CNPC Sport a répondu à nos questions :

Cette année les stations de ski s’attendent à une très forte affluence. Comment l’expliquez-vous ?

De très nombreux skieurs, tous amoureux de la montagne ayant été totalement frustrés/sevrés l’année dernière par la fermeture quasiment totale de tous les domaines skiables souhaitent réintégrer au plus vite leurs différents lieux de pratique. La montagne est un lieu privilégié de villégiature où l’on peut se reposer, se ressourcer et ce quels que soient sa pratique et son niveau. Le ski et ses pratiques dérivées demeurent l’ADN de l’économie touristique montagnarde française.

La voie semble ouverte pour accueillir les Français avides de grand air et de sensations, mais également toutes les clientèles internationales qui représentent, dans nos différents massifs, une part essentielle et indispensable de l’économie locale.

L’hiver blanc de la saison passée a permis également à bon nombre de pratiquants de découvrir des disciplines telles que le ski de randonnée et les raquettes. De nombreuses stations et magasins de ski proposent dorénavant ces activités qui vont, assurément poursuivre leur croissance cet hiver. Une raison supplémentaire pour inciter les pratiquants à remonter en station de sports d’hiver et ce le plus tôt possible. De nombreuses stations de haute altitude telles que Tignes ou Val Thorens communiquent déjà très largement sur l’ouverture de leurs domaines skiables.

Pour y faire face les stations recrutent massivement des skimen et skiwomen.  Quelles seront les missions de ces techniciens ski ?

Les stations de sports d’hiver recrutent massivement bien au-delà des 200 postes évoqués. Cependant les 200 postes cités concernent des contrats de professionnalisation essentiellement pour des débutants.

Un conseiller technicien ski, communément appelé Skimen a différents rôles et missions au sein du magasin. Le premier est évidemment technique en assurant l’entretien, la réparation et la distribution du parc de location. Mais sa mission s’étend également à la vente de l’ensemble des articles de sports d’hiver. L’une des missions prioritaires du skiman est bien évidemment l’accueil de la clientèle, qu’elle soit française où internationale. Le skiman a un rôle majeur au sein d’un magasin de sport et doit se comporter comme une sorte de « mini office du tourisme », c’est à dire connaître les points névralgiques de la station de sports d’hiver tels que l’office du tourisme, le cabinet médical, les restaurants, la billetterie, le service des pistes,…

Le skiman est l’une des premières personnes que rencontreront les vacanciers en arrivant sur site, son attitude se doit d’être exemplaire ; il participe pleinement au bon déroulement des vacances des touristes.

Le CNPC Sport forme les techniciens ski

© CNPC

Le CNPC Sport forme ces techniciens ski. Comment se déroule cette formation ? Et quelles sont les conditions pour y accéder ?

Effectivement, le CNPC sport assure la formation de ces 200 futurs techniciens qui, via une mise en relation, signent un contrat de professionnalisation de six mois avec les différents employeurs. Ce contrat commence par sept semaines de formation, celle-ci est gratuite, son hébergement est également pris en charge. L’apprenant est également rémunéré durant toute cette période de formation mais également durant sa période en entreprise de quatre à cinq mois.  Nous pouvons parler là de véritables opportunités professionnelles. Cette formation est dispensée sur 2 des 5 sites du CNPC Sport : Pau et Grenoble.

Les conditions d’accès à cette formation sont souples, il suffit de justifier d’un niveau scolaire minimal de BEP/CAP. La seule condition est d’être animé par une pleine envie et une réelle motivation pour accueillir, tout au long de la saison, les clientèles françaises et étrangères. Son lieu géographique de résidence ainsi que son niveau de pratique sportive ne sont pas forcément un critère de sélection. Tous les candidats sont les bienvenus.

Dans la série des bonnes nouvelles, ces futurs skimen pourront tout à fait en fin de saison hivernale intégrer la filière Cycle, qui est également pourvoyeuse de très nombreuses offres d’emploi avec toujours le même principe d’une formation en début de contrat, puis une mise en situation d’entreprise valorisante permettant d’obtenir in fine le CQP cycle.

Également au programme d’Ô Boulot : 

Comment recevoir NoA ?

Comment recevoir NoA ?

© France Télévisions

 





Source France 3

Autres articles

le château et les jardins monument préféré des français ?

adrien

les stations de ski pourront-elles ouvrir avant Noël ?

adrien

à Besançon, Dole, Salins-les-Bains, des artisans se regroupent pour tenir boutique

adrien

ENQUÊTES DE RÉGION. Ce qu’il faut retenir de l’émission « La montagne dans tous ses états » diffusée sur France 3

adrien

« L’Oisans, la montagne à l’état brut » dans Chroniques d’en Haut

adrien

Vacances dans le Cantal : vos plus belles photos

adrien