Image default
Tourisme

les thermes de Bourbon-Lancy se préparent à rouvrir avec des mesures de sécurité renforcées



Les thermes de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire) rouvriront aux curistes le 1er juillet. Un protocole de sécurité strict sera mis en place. La reprise de l’activité est attendue avec impatience, après l’annulation de la saison 2019 en raison de l’incendie qui avait touché l’établissement.

La réouverture est attendue avec impatience aux thermes de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire). L’établissement thermal devrait accueillir de nouveau les curistes à partir du mercredi 1er juillet 2020. Plus d’un an et deux mois après leur fermeture forcée.

« Nous avons hâte de pouvoir enfin exercer notre métier, se réjouit Didier Monssus, le directeur. Cela faisait bien trop longtemps que nous attendions d’en avoir l’occasion. »

 

 

Deux saisons noires

Le 16 avril 2019, la veille de l’ouverture annuelle, un incendie détruisait près de 100 mètres carrés de la toiture du bâtiment. Conséquence du sinistre, l’obligation d’annuler à contrecoeur la saison 2019, le temps de remettre en état les installations.

Près d’un an de travaux et d’investissements plus tard, une date de réouverture était annoncée : le 18 mars 2020. Le coronavirus ne le permettra pas, en raison du début du confinement le 16 mars.

 

Pas de précipitation pour rouvrir

Près de trois mois plus tard, les thermes préparent enfin le retour des curistes. Fin mai, le gouvernement a autorisé leur réouverture à partir du 2 juin. L’établissement a préféré patienter un mois de plus pour acueillir les clients en toute sécurité.

« Il nous faut ce mois pour tout remettre en activité, explique Didier Monssus. Nous avions maintenu les installations techniques, mais nous avons besoin de temps pour acheter le matériel, former le personnel. Nous avons donc considéré qu’il était plus prudent d’attendre. »

 

Un protocole sanitaire strict

Car pour pouvoir rouvrir après le coronavirus, les thermes doivent se soumettre à un protocole très rigoureux. « Nous avons adapté le référentiel de la Direction générale de la Santé en fonction des différents soins que nous proposons, détaille le directeur. Il y a d’abord le respect des gestes barrières classiques. Mais nous mettrons également en place une prise de température à l’entrée, les curistes comme le personnel devront porter des masques, les postes de soins seront séparés et leur nettoyage sera encore plus poussé après chaque soin. »

Cette organisation devrait nécessiter des embauches supplémentaires dans les prochaines semaines. « Nous aurons besoin de personnel pour réguler et aider les curistes, anticipe Didier Monssus. La moyenne d’âge de nos clients est autour de 65/66 ans, ce sont des gens plutôt craintifs, nous devons les rassurer sinon ce sera compliqué de les faire revenir. »

 

Saison prolongée pour compenser

Toute la programmation des soins a également dû être revue en fonction des nouvelles contraintes. La piscine, par exemple, ne pourra accueillir que 9 personnes à la fois, contre 18 habituellement. « Ce sera plus compliqué, mais nous sommes prêts », veut croire le directeur.

Pour compenser, un prolongement de la saison est d’ores et déjà prévu. Les curistes pourront cette année venir jusqu’au 19 décembre, au lieu de début novembre. « Malgré tout, nous avons perdu près de 1500 curistes, estime Didier Monssus. Cela représente une perte de chiffre d’affaire d’environ 1,2 millions d’euros. Malgré le chômage partiel et les prêts de l’Etat, il nous faudra entre 2 et 4 ans pour retrouver un équilibre financier qui nous permette d’être serein. »

Les thermes de Bourbon Lancy prévoient d’accueillir cette année environ 3000 visiteurs, alors qu’ils étaient 4530 en 2018. Mais l’établissement préfère déjà se projeter vers la saison 2021, en espérant en finir avec la série de mésaventures.

 

Toute la ville impliquée

La formation du personnel de l’établissement ainsi que de l’ensemble du groupe thermal sera assurée en interne, grâce au pôle médical sur place composé de médecins salariés et d’infirmières.

Et pour faire revenir la confiance, c’est toute la ville qui a souhaité s’engager. Les thermes, mais aussi les commerçants, les artisans et tous les partenaires ont signé ce mercredi 17 juin une charte, pour garantir aux touristes la même rigueur dans les conditions d’accueil.

« Cela montre que nous oeuvrons tous ensemble, avec la municipalité, se satisfait Didier Monssus. C’est un choix fort qui est fait ici et c’est extrêmement important pour rassurer. »

Réouverture mi-juillet à Saint-Honoré-les-Bains (Nièvre)

Un deuxième établissement thermal rouvrira ses portes dans les prochaines semaines en Bourgogne : les thermes de Saint-Honoré-les-Bains (Nièvre). La saison démarrera le 13 juillet et devrait se poursuivre jusqu’au 7 novembre.

Là aussi des mesures de sécurité sanitaire particulières ont été mises en place : port du masque obligatoire, désinfection renforcée des locaux, traitement de l’air dans les espaces de soin, ou encore planification optimisée pour limiter le nombre de curistes et les interactions.



Source France 3

Related posts

Tous les créneaux de la plage partagée de la Grande-Motte réservés en deux heures

adrien

les guides-conférenciers indépendants subissent durement la crise sanitaire

adrien

l’inquiétude de Picardie Nature face à l’afflux de touristes en baie de Somme

adrien