Image default
Tourisme

Marseille ouvre une plage toute la nuit et fait grincer des dents en pleine crise sanitaire


La plage des Catalans est la plus proche du centre-ville à Marseille. La nouvelle municipalité a décidé à titre expérimental d’en laisser l’accès toute la nuit, à compter du 1er août. L’initiative divise alors que le gouvernement prône plus de fermeté face à la situation sanitaire. 

La nouvelle municipalité élargit les horaires d’ouverture de la plage des Catalans : jusqu’à 22h tous les jours de la semaine et la nuit entière tous les samedis.

C’était une promesse de campagne de Michèle Rubirola. Et l’accès nocturne à la plage était réclamé depuis longtemps.

« Ce samedi sera une phase d’expérimentation », précise le nouvel adjoint délégué à la tranquillité publique Yannick Ohanessian. « A l’issue de cette première nuit, nous verrons si nous poursuivons ou pas cette expérience ».

Si tout se passe bien, l’ouverture nocturne du samedi soir sera maintenue juqu’au 23 septembre.

Les maîtres-nageurs présents jusqu’à 20h

L’unité de sécurité et de prévention du littoral, en charge de la surveillance de la baignade et des plages à Marseille, ne sera pas concernée par ce changement d’horaires.

« Nos équipes cessent la surveillance des plages à 19h30 sur Marseille », explique le major Philippe Brunetti. Le responsable de l’unité assure même avoir appris la nouvelle dans les médias.

« Pour les Catalans, nous irons jusqu’à 20h, mais pas plus. Passée cette heure-là, c’est la police municipale qui sera chargée de veiller à la sortie des baigneurs ».

Qui assurera alors la sécurité lors de l’ouverture la nuit entière du samedi ?

Yannick Ohanessian promet « une équipe municipale dédiée à la surveillance de la plage des Catalans » durant la nuit des samedis. « Elle travaillera en accord avec la police nationale », assure l’élu.

Une expérimentation en pleine crise sanitaire

Le président du Comité d’Intérêt de quartier (CIQ) Prado, Jean-Pierre Galeazzi, s’est montré surpris par ce choix de la nouvelle municipalité d’élargir les horaires d’ouverture des Catalans.

« C’est extrêmement surprenant dans le contexte actuel, explique-t-il. On sait qu’on a toujours ce coronavirus qui traîne. Dans la majorité des régions de France, on parle plutôt de limiter l’accès aux plages, pour éviter les concentrations ».

« Et à Marseille qu’est-ce qu’on fait ? On va ouvrir la plage le soir, c’est-à-dire donner accès à tous les gens qui ont envie de se retrouver, de prendre un apéritif ensemble, de se regrouper. Cela va à l’encontre des mesures que nous devrions prendre pour nous protéger les uns des autres », dénonce le président du CIQ Prado. 

Une équipe municipale sera dédiée à la surveillance de la plage pour ces samedis nocturnes.

Une équipe municipale sera dédiée à la surveillance de la plage pour ces samedis nocturnes.

© Photo Valérie Bour/FTV

La porte ouverte à plus d’incivilités ?

Du côté de la population et des riverains, « on attend de voir », souligne Sandrine Touyon, présidente de CAS 7ème, une association d’habitants du 7ème arrondissement de la ville. 

« L’ouverture jusqu’à 22h, la plupart des associations se montrent favorables. Mais toute la nuit de samedi ? Il faut voir… Tout dépend, si la sécurité est assurée ».

Le collectif se bat déjà contre « la recrudescence d’incivisme et d’insécurité » pendant l’été dans ces quartiers du littoral, proches du centre-ville.

Il s’agit le plus souvent « d’une délinquance juvénile », poursuit Sandrine Touyon. « Ce sont des jeunes, pour ne pas dire des enfants d’une dizaine d’années parfois, qui créent un climat tendu et n’ont aucune éthique. Les vacances doivent pourtant être agréables pour chacun d’entre nous ».

Sandrine Touyon et son association militent pour que les habitants du 7ème se réapproprient leur quartier; « en sortant ensemble plus souvent, en occupant la rue ».

À ce titre, elle convie tout le monde à un grand pique-nique aux Catalans le 8 août à 20h « pour réinvestir notre plage, comme on le faisait en famille avant ». Un autre samedi sur la plage, qui s’annonce bien peuplé…

 





Source France 3

Related posts

Été 1973 : la plage de Sainte-Anne-La-Palud bondée … de voitures !

adrien

Hautes-Alpes : les rives du lac de Serre-Ponçon se déconfinent à partir de ce jeudi

adrien

Dans la Vienne, la liquidation judiciaire du domaine du Normandoux laisse des futurs mariés dans le désespoir

adrien