Image default
Tourisme

Narbonne : l’abbaye cistercienne de Fontfroide a rouvert ses portes au public


Depuis sa réouverture, l’Abbaye de Fontfroide a instauré un sens de circulation et pour l’instant, il n’y a plus de visites guidées pour éviter les regroupements de visiteurs.
 

Ce que nous avons vécu pendant le confinement est historique : l’abbaye de Fontfroide n’avait jamais fermé ses portes depuis 1953, date de son ouverture au public.

 Laure de Chevron Villette nous accueille masquée, comme l’ensemble du personnel.
 

La directrice de Fontfroide est l’arrière petite-fille de Gustave Fayet, peintre et collectionneur, qui a acquis le monument historique en 1908.
Un héritage familial mais aussi un site touristique privé qui emploie 30 personnes.
 

Avec la crise sanitaire, nous avons eu recours au chômage partiel pour nos guides, privés de visites. Nous avons dû annuler les travaux de réfection parce que les entreprises ne pouvaient plus intervenir.

Une visite peu contraignante

Laure de Chevron Villette ne cache pas que le Covid a un impact financier important sur l’entreprise culturelle, mais elle souhaite à tout prix faire vivre le lieu. Tout en respectant les consignes de distanciation.
 

Aujourd’hui, le parcours de visite reste le même. Nous avons introduit un sens de circulation pour que les visiteurs ne se croisent pas, et nous avons limité les jauges des lieux fermés comme l’église, le réfectoire ou le cellier.

La visite se veut dynamique. Sur le circuit, les bancs ont été condamnés et les visites guidées suspendues. La directrice de Fontfroide espère les rétablir pour des groupes de 10 dans les prochains jours.
 

Narbonne (Aude) - l'Abbaye cistercienne de Fontfroide - mai 2020. / © F3 LR J.M.Escafre
Narbonne (Aude) – l’Abbaye cistercienne de Fontfroide – mai 2020. / © F3 LR J.M.Escafre

Le calme avant la déferlante estivale

Cette reprise progressive a beaucoup d’avantages. Les touristes encore peu nombreux, peuvent dialoguer avec l’architecture cistercienne, s’imprégner de la sérénité de l’abbaye.

Nous rencontrons une visiteuse venue de Narbonne. Elle guettait l’ouverture de l’abbaye de Fontfroide sur Facebook.
Après la période de confinement, elle tenait à sentir les fragrances de la roseraie, à ressentir la sensation apaisante de ce monument massif, même si elle l’a déjà visité une dizaine de fois.

Dans la boutique, un client septuagénaire.
 

On a tellement dit que les plus de 70 ans risquaient de prolonger leur confinement, qu’aujourd’hui, je me rattrape ! Récemment arrivé en Occitanie, j’avais prévu de découvrir l’abbaye le jour où le confinement a débuté. Donc, pour la réouverture de Fontfroide, je voulais être le premier à avoir mon ticket, c’est un cran de liberté en plus.

L’abbaye de Fontfroide permet d’acheter son billet en ligne, ce qui évite l’attente et la promiscuité à la caisse.
Le site touristique propose enfin une ampli à retrouver sur iPhone ou Android, elle agrémente la visite de connaissances supplémentaires.

En 2020, l’Abbaye de Fontfroide aura du mal à atteindre sa fréquentation habituelle. Le site touristique audois accueille environ 160.000 visiteurs par an.
 

Réouverture de l’Abbaye de Valmagne dans l’Hérault

Après deux mois de fermeture, l’abbaye Sainte-Marie de Valmagne, située à Villeveyrac dans l’Hérault, a aussi rouvert ses portes. Les espaces extérieurs, la boutique, le caveau de dégustation ainsi que la visite du monument historique cistercien sont de nouveau accessibles.

Attention, le port du masque est obligatoire.
 

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie



Source France 3

Related posts

Coronavirus et tourisme : déjà 5 milliards d’euros de perte en Paca, “c’est le moment où jamais de séduire les Français”

adrien

Déconfinement – Reims : trois idées pour s’aérer dans un rayon de 100 km

adrien

Vacances gâchées, argent perdu : attention aux arnaques à la location saisonnière

adrien