“On est prêts à rouvrir”, les stations de ski dans un brouillard blanc quant à leur réouverture



Le conseil de défense sanitaire se réunit ce mercredi 6 janvier. Le premier ministre Jean Castex doit s’exprimer jeudi. Les remontées mécaniques devaient rouvrir le 7 janvier. A Métabief dans le Doubs, on veut encore y croire.

70 cm de neige en bas des pistes, le cadeau de Noël est tombé du ciel. A Métabief, station du Haut-Doubs, les conditions sont exceptionnelles. La neige de culture a pu être produite en complément. “Les dameuses tournent quasiment tous les jours, on essaie de plaquer la neige qui est tombée abondamment, on essaie de la tasser pour être sûrs de nous garantir une saison si jamais on peut rouvrir “ confie Loïc Jacquemin, responsable des dameuses.

Cela commence à être frustrant d’avoir de si belles conditions d’enneigement et ne pas pouvoir accueillir les clients

Sylvain Philippe, directeur de la station

 

 

Dans le Haut-Doubs, Sylvain Philippe, directeur de la station, veut garder le moral. Une partie des salariés sont en activité partielle, il aimerait les voir revenir. Mais comme la neige qu’on guette dans le ciel, lui ne voit rien venir du gouvernement. Aucune nouvelle sur l’échéance du jeudi 7 janvier fixée par le gouvernement pour une possible réouverture des stations et de leurs remontées mécaniques. “On y croit, il faut qu’on garde espoir. Après, les mesures gouvernementales vont nous guider. J’espère bien qu’on pourra rouvrir, ça va devenir une nécessité” explique Sylvain Philippe. “On est prêts à travailler, à accueillir les skieurs. Il faut qu’on ouvre le plus tôt possible, pour être le plus serein pour les vacances de février et sauver ce qu’il y a a sauver de la saison” ajoute-t-il. Les pistes de la station sont préparées, balisées, le protocole sanitaire est prêt. Reste ce feu vert dont les professionnels du ski ne voient pas la couleur. 

 

Le mustime du gouvernement dénoncé par Domaines Skiables de France

Les opérateurs de remontées mécaniques ont déploré le « mutisme » du gouvernement, à quelques heures de la date initialement évoquée pour la réouverture des stations de montagne. « L’heure n’est plus à l’hésitation ni aux approximations permanentes mais bien à l’action et à la prise de décision », affirme Domaines skiables de France, dans un communiqué.

Rappelant que la fermeture des remontées mécaniques avait entraîné une chute de 80% de l’activité économique des stations de montagne pendant les vacances de Noël, Domaines Skiables de France demande à ce que de premières autorisations d’ouverture soient données « dès maintenant, suivant la situation sanitaire de chaque département ». Ce qui ne ferait pas le bonheur des stations alpines du massif du Jura, situés en Franche-Comté où les 4 départements sont soumis au couvre-feu dès 18 heures.

Donner de la visibilité aux professionnels du tourisme en montagne

Jean-Luc Boch, Président de l’ANMSM et de France Montagnes, demande dans un courrier du 4 janvier au gouvernement de redonner des perspectives aux acteurs de la montagne. Les vacances d’hiver représentent 40% du chiffre d’affaires de la saison rappelle t-il. L’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne demande une réouverture au plus vite des remontées mécaniques, dès le 7 janvier comme indiqué par le Premier ministre, ainsi qu’un soutien financier pour les communes support de stations qui vont perdre une grande partie de leurs recettes. « Sans visibilité quant à la date d’ouverture, la situation économique liée aux vacances de février deviendra rapidement intenable » alerte l’ANMSM.

Sauver la saison et les vacances de février

A Métabief, les taux de réservation à Noël ont tourné autour des 70% sur les deux semaines de vacances. Beaucoup de réservations de dernière minute. Pour février, les clients se renseignent déjà, mais difficile de leur promettre que les remontées seront ouvertes. Pour février, la station du Doubs s’attend à des réservations en baisse, et de dernière minute. La proximité avec la frontière suisse ne prête pas non plus à l’optimisme.

En attendant de nouvelles du gouvernement, la station va miser encore ces prochaines semaine sur son manteau blanc et ses activités nordiques.



Source France 3

Autres articles

En Bourgogne, 8 trésors pour remplacer vos vacances au bout du monde

adrien

Bloqués au Maroc pendant le coronavirus : “Le bateau vient de partir, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles !”

adrien

Gap dans le top des villes les plus sportives de France !

adrien

pas de grande braderie cet été, mais les Estivales arrivent et la foire à l’ail se maintient

adrien

à Fougères, Marie-Paule Tellier a deux passions, la photo, et sa ville

adrien

À déguster, à admirer ou à adopter… des calendriers de l’Avent originaux en Bourgogne !

adrien