Image default

« Ouvrir un parc en 2021, c’est complexe… »


Le parc, spécialisé dans le jeu de rôle, a ouvert comme prévu au début de cet été dans l’Orne. La fréquentation est jugée satisfaisante, mais le parc a laissé ses portes grandes ouvertes ce week-end en espérant attirer de nouveaux adeptes. Cette année, rien simple pour les parcs d’attraction.

Le projet a été longuement mûri par des inconditionnels de jeux de rôle. Sur le site internet, ils expliquent : « Pendant des années, la soif d’aventures épiques et fantastiques nous a poussés vers des alternatives imaginaires et virtuelles (…) mais il y a toujours une part de frustration. Les compétences ne sont apprises que par nos personnages ! Et si ces expériences pouvaient être vécues et partagées pour de vrai ? »

Le parc Rustik a pris possession d’une ancienne carrière aujourd’hui remplie d’eau sur un terrain d’une trentaine d’hectares avec l’idée de « faire vivre de émotions et des expériences fortes à des visiteurs à la recherche de réel ». Personne n’aurait toutefois osé écrire le scénario de la pandémie qui s’est invitée dans nos vie depuis mars 2020. « Ouvrir un parc en 2021, c’est très complexe, » admet Julien Prevost-Merlin, le fondateur de Rustik.

« On a une carte avec plein d’énigmes, explique Samuel qui découvre les lieux. C’est vraiment bien cette ambiance un peu fantastique avec le décor autour. Moi je fais des Médiévales et avec l’année compliquée qu’on a eue, ça fait du bien de retrouver cet univers ». Le visiteur est ici « pour être acteur de son aventure ». Il déambule dans un décor rustique (et boisé), rencontre des personnages costumés. Le concept a peu d’équivalents et les adeptes de jeu de rôle sont au rendez-vous.

Décors d’inspiration médiévale pour les visiteurs en charge d’une « quête »

© France Télévisions

« Nous accueillons 60 à 80 persones par jour. Il y a même beaucoup de journées qui sont complètes, se réjouit Julien Prevost-Merlin. Notre objectif de fréquentation est atteint, malgré la météo maussade et le contexte sanitaire ». Les clients viennent parfois de très loin. Le parc a toutefois organisé un week-end portes ouvertes, avec l’idée de faire connaître l’endroit aux habitants de la région.

Rustik emploie dix personnes. Il a nécessité l’investissement de huit millions d’euros apportés par des investisseurs privés. Après cet été de lancement, il lui faut désormais « attirer de nouveaux visiteurs, ce qui permettra d’augmenter la taille du parc avec de nouvelles installations et une plus grosse équipe ». Par les temps qui courent, le défi est de taille.





Source France 3

Autres articles

Le petit coin de paradis de Sophie Vouzelaud

adrien

les loueurs de canoë toujours victimes de l’excès d’eau

adrien

une jeune cycliste parcourt 1.200 km pour sensibiliser à la pollution de la côte Atlantique

adrien

Réouverture mardi des terrasses des cafés et des restaurants. Certaines pourront s’étendre sur les trottoirs

adrien

Pays de la Loire – un été au bord de l’eau

adrien

quel avenir pour le lac de Clairvaux dans le Jura ?

adrien