Pays basque : pour leur réouverture, les bars-restaurants voudraient bien étendre leurs terrasses


Le gouvernement devrait l’annoncer dans la semaine, les cafés et restaurants devraient pouvoir rouvrir le 2 juin dans les zones vertes. C’est la mesure que tous les professionnels du secteur attendent avec la plus grande impatience. Reste à savoir comment cette réouverture va devoir s’organiser et avec quelles contraintes sanitaires. Les cafetiers savent déjà que masques et gels désinfectants seront de rigueur mais ils sont inquiets de la probable règle de distanciation de 4 m² par client. Beaucoup estiment que si cette mesure se confirme, ils ne pourront pas s’en sortir financièrement. Ils comptent donc beaucoup sur l’extension de leurs terrasses par empiètement sur le domaine public pour compenser le manque à gagner.
 

La place St André de Bayonne est bien calme sans ses bars animés / © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri
La place St André de Bayonne est bien calme sans ses bars animés / © Emmanuel Clerc – France 3 Euskal Herri

A Biarritz la mesure est quasiment actée tandis qu’à Bayonne, une commission municipale planche sur le dossier et ne semble pas opposée à cette extension des terrasses. Mais le problème n’est pas simple et pose de nombreuses questions : faut-il mettre plus de tables ? Faut-il garder le même nombre de tables en les écartant davantage ? Il faut aussi laisser de la place pour le passage des secours et penser à ménager les riverains qui redoutent un retour en force des nuisances sonores. La problématique n’est pas la même selon qu’un établissement se trouve sur une place ou dans une ruelle du petit Bayonne. La question devra être réglée au cas par cas.

Pour Nicolas Berniolles, patron du bar-restaurant Guernika place St André à Bayonne, « l’idée n’est pas forcément de mettre plus de tables sur les terrasses mais que les clients soient contents et se sentent en sécurité. Si on montre aux gens qu’on a tout bien mis en place, ils reviendront ».
 

Au Guernika, les chaises attendent leur libération pour accueillir les clients ! / © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri
Au Guernika, les chaises attendent leur libération pour accueillir les clients ! / © Emmanuel Clerc – France 3 Euskal Herri

Dans les halles, à la Verbena, Samantha Ponté explique que « de nouvelles normes vont sortir avec des distances à respecter au niveau des tables. Si on n’agrandit pas notre terrasse, on va devoir supprimer des tables. Moi, je ne veux pas rajouter des tables mais je veux en garder le même nombre pour pouvoir travailler comme avant ».
 

A Bayonne, le carreau des Halles devrait bientôt retrouver ses terrasses de bar animées / © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri
A Bayonne, le carreau des Halles devrait bientôt retrouver ses terrasses de bar animées / © Emmanuel Clerc – France 3 Euskal Herri

Du côté de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), on plaide pour des solutions adaptées à chaque établissement tout en étant conscient que tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne.

On ne peux pas pousser les murs ni agrandir les rues. Il va y avoir des contraintes réelles. Il va falloir défendre nos adhérents car certains pourront étendre leur terrasse et d’autres non.
Jean-Pierre Istre (UMIH Pays Basque )

Les municipalités vont maintenant devoir étudier la situation de chaque établissement pour que professionnels, clients et riverains vivent en bonne entendement. Quoi qu’il en soit, le retour du soleil et des terrasses de café fera plus d’heureux que de mécontents.
 

Les quais de Nive devraient retrouver leur animation début juin / © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri
Les quais de Nive devraient retrouver leur animation début juin / © Emmanuel Clerc – France 3 Euskal Herri

 



Source France 3

Autres articles

Les grottes troglodytiques de Villecroze dans le Var

adrien

forêt, littérature, art, des idées d’activités sans masque à faire cet été

adrien

Déconfinement – Nos idées de balades dans le Nord Pas-de-Calais (3) : les moulins de Flandre autour de Steenvoorde

adrien

Dans le Cantal, les acteurs du tourisme attendent le déconfinement

adrien

la station de ski du Bleymard Mont-Lozère se tourne vers une activité 4 saisons

adrien

la Région doit désigner le nouvel acquéreur cette semaine

adrien