Image default
Tourisme

première destination des touristes français



La Région Occitanie et le Comité Régional du Tourisme publient le premier bilan 2020 de la saison touristique. Les conditions sanitaires laissaient craindre une saison estivale difficile, mais l’Occitanie a été la destination privilégiée des Français au mois d’août.

L’été 2020 aura été une saison inédite pour les professionnels du tourisme en France.
Si 53% des Français sont partis en juillet et août contre 71% en 2019, la quasi-totalité des partants a séjourné en France (enquête menée par la Fédération nationale des organismes institutionnels du tourisme en 2020). Cette tendance aura largement profité à la région Occitanie. 

Les Français sont restés en France

Beaucoup prédisaient une forte orientation des vacanciers vers les zones sûres et les environnements préservés, ce fût effectivement le cas.
30% des Français ont favorisé les déplacements vers la campagne ou la montagne, à proximité de chez eux. Le littoral a également tiré son épingle du jeu puisqu’il a attiré 37% de la clientèle française en arrivant en tête des destinations de séjours.

La location de vacances a été le mode d’hébergement le plus utilisé pendant ces vacances, affectant les réservations dans l’hôtellerie et l’hôtellerie de plein-air.

L’Occitanie figure parmi les régions les plus visitées en camping-car, en hausse de 21% sur juillet et août.

 Une fréquentation au même niveau qu’en 2019

C’est la bonne surprise de l’été 2020 précise le rapport de la Région : à partir de juillet et surtout en août, les courbes de fréquentation se rapprochent du niveau de 2019. L’absence des étrangers a donc été compensée par l’afflux de la clientèle française et de proximité, sauf sur le littoral et dans les villes qui ne retrouvent pas le niveau de nuitées de l’an dernier.
Les Français qui avaient prévu de se rendre à l’étranger ont privilégié les vacances sur des territoires moins touchés par l’épidémie, notamment vers l’Occitanie, quatrième région touristique de France.

La situation est particulièrement difficile en zones urbaines, à Toulouse, à Montpellier qui dépendent en partie du tourisme d’affaires ou encore à Lourdes, avec une baisse de fréquentation estimée à 40% par les professionnels.

Les étrangers grands absents de l’été

79% d’étrangers en moins au cours du mois d’août par rapport à 2019 : pour certains professionnels du tourisme des métropoles et de Lourdes le compte n’y est pas.
Même si 83% des professionnels ont pu exercer normalement leur activité ou se sont adaptés à la situation sanitaire, certains n’ont pas du tout ouvert leurs établissements, soit pour raison économique ou parce que la mise en place des mesures liées au Covid-19 était trop contraignante.

Selon le premier bilan, les secteurs de la restauration, les loisirs et la culture sont les plus touchés par la désertion de la clientèle étrangère.

Seuls les touristes européens de proximité (Belges, Néerlandais et Suisses) sont revenus dans l’hexagone.

L’absence de la clientèle d’Italiens, d’Espagnols, de Britanniques et d’Allemands a été particulièrement remarquée chez les professionnels du tourisme français.

Dans les campings du littoral et du Gers, les touristes étrangers n’ont pas été au rendez-vous. En revanche, l’Aveyron et la Lozère ont attiré une proportion inhabituelle de campeurs.

Une arrière-saison incertaine

Le bilan de cette fin d’été fait état du manque de visibilité du niveau des réservations.
22% des professionnels du tourisme ont du mal à se projeter sur l’activité de septembre. Un professionnel sur deux ayant répondu à l’enquête est pessimiste quant à l’activité de septembre en raison de l’augmentation du nombre d’annulations et des réservations de dernières minutes.
L’inquiétude porte notamment sur la reprise des voyages de groupes soumis à des mesures sanitaires restrictives et du tourisme d’affaires dans les métropoles et milieux urbains.

 



Source France 3

Related posts

Crise Covid-19 : 80% des entreprises qui vivent du tourisme sont en péril en Normandie

adrien

Tourisme. A Rochefort l’Hermione attend avec impatience le retour de ses visiteurs

adrien

Coronavirus : une soixantaine de seniors bloqués au Nord de l’Afrique pendant 70 jours

adrien