Privé « d’année blanche », Lukaz Nedeleg obtient son statut d’intermittent en contant sur les dunes et dans les rochers


Festivals annulés, rares spectacles à jauge réduite, les intermittents du spectacle comptent sur « l’année blanche » pour subsister. Mais pour les artistes en début de carrière, pas d’année de référence. Le conteur Lukaz Nedeleg a trouvé la parade en emmenant son public en balade.

 


La plage de Sainte-Anne-la-Palud, en baie de Douarnenez dans le Finistère : un décor de rêve au coucher du soleil, malgré un petit vent frais. En ce soir d’été, Lukaz Nedeleg emmène une trentaine de spectateurs en balade à la rencontre de créatures fantastiques ou de marins perdus, sur un flot de légendes bretonnes ou indiennes. Le jeune conteur et comédien de la troupe douarneniste « La Obra » a retrouvé le moral.
 

Le conteur Lukaz Nedeleg devant son public à la chapelle de Saint-Anne-la-Palud.

Le conteur Lukaz Nedeleg devant son public à la chapelle de Saint-Anne-la-Palud.

© Lukaz Nedeleg

Une « année blanche », mais pas pour lui…

Comme tous les artistes privés de répétitions et de rencontres avec le public, Lukaz a mal vécu le confinement. Lorsque, début mai, Emmanuel Macron annonce une « année blanche » pour les intermittents du spectacle, lui, qui débute sa carrière et n’a pas d’année de référence, se sent exclu.

Mais quand le ministre de la Culture parle de plein air et de petites jauges, le jeune Breton regarde la baie de Douarnenez comme un espace de liberté qui va l’aider à s’en tirer.

Le panorama près de la chapelle de Sainte-Anne-de-Palud offre une vue sur le Beg an Ty Garde à Tréfeuntec.

Le panorama près de la chapelle de Sainte-Anne-de-Palud offre une vue sur le Beg an Ty Garde à Tréfeuntec.

© Lukaz Nedeleg

A travers les dunes et dans les ports-abris

Depuis le début de l’été, Lukaz emmène donc les vacanciers et les gens du coin à travers les dunes de Sainte-Anne-la-Palud où il jouait enfant, mais aussi dans les ports-abris du cap Sizun, là où se rencontrent la mer, la roche et les histoires de marins.
 

A plus tard planches et projecteurs ! Vive le sable et les étoiles, la roche et l’écume du soir ! Ses histoires et sa sensibilité sont tellement en symbiose avec cet environnement qui a bercé son enfance, que cette scène à ciel ouvert en est une évidence. Le public apprécie, et lui, il reprend espoir.

Ces balades contées de l’été vont lui sauver la mise. Au bout de l’immense plage, le statut d’intermittent qui lui semblait mirage, se précise de semaine en semaine. Ne pas baisser les bras, humer l’air iodé, slamer et murmurer aux oreilles du vent, les histoires d’antan et l’espoir des marins.

Oublier cette maudite Covid et donner du plaisir aux petits comme aux grands qui sourient derrière leurs masques. Partager sa passion des mots et réaliser son rêve de gamin, contre vents et marées.

 

infos pratiques

« Balade contée à Sainte-Anne-la-Palud », le 20 août à  20 h 30 

« Les ports abritent des histoires » : dans différents port-abris du cap Sizun, les 26 aout et 2 septembre

DURÉE : 1h30 à 2h – Prévoir des chaussures de marches et un vêtement de pluie (en fonction de la météo)

INFOS & RÉSERVATIONS :

Office de tourisme du Cap-Sizun – 08 09 10 29 10

Office du tourisme Menez-Hom Atlantique – 02 98 81 27 37

 



Source France 3

Autres articles

Ouverture des frontières entre la France et la Belgique : “c’est de la folie, les Français n’arrêtent pas de venir”

adrien

De l’autre côté de la frontière, Barcelone rouvre ses plages mais seulement de 6h à 10h pour faire du sport et nager

adrien

Carte du déconfinement : un à un, les élus du département du Jura entrent dans une colère “rouge”

adrien

Tourisme en Centre-Val de Loire : 6 itinéraires insolites pour découvrir la région autrement

adrien

Coronavirus et déconfinement : dans les Ardennes, les élus protestent contre le classement en rouge du département

adrien

Envie d’évasion : 100 km autour de Rennes depuis ce 11 mai ? Des idées pour goûter à la liberté !

adrien