quelles conditions pour voyager au Royaume-Uni depuis la France



Si les restrictions sanitaires ont été partiellement levées au Royaume-Uni à compter de lundi 19 juillet, l’entrée sur le territoire est toujours conditionnée pour les voyageurs provenant de France. Même vaccinés, ils devront se soumettre aux tests et observer une période de quarantaine.

Voyager cet été n’est pas chose aisée. Si les restrictions sanitaires sont peu à peu assouplies, les règles et les conditions d’entrée sur les territoires sont différentes selon les pays. À compter de lundi 19 juillet, certaines mesures ont par exemple changé au Royaume-Uni. L’occasion de faire le point pour tous les voyageurs désireux de traverser la Manche.

Depuis le 9 juin, les déplacements touristiques entre la France et l’étranger sont autorisés mais soumis à des modalités en fonction de la situation sanitaire des pays. Ceux-ci sont d’ailleurs catégorisés par couleur : vert, orange et rouge, sur la base d’indicateurs sanitaires.

La première des choses à faire si vous vous rendez en Angleterre ou en Écosse est de présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures avant l’embarquement. Cela ne vous empêchera pas, comme dans les autres pays du Royaume-Uni, d’observer par la suite une période de quarantaine, vaccinés ou non.

10 jours de quarantaine à prévoir

Si vous êtes vaccinés en France (schéma vaccinal complet), vous serez dans l’obligation d’observer une période de quarantaine de 10 jours durant laquelle vous passerez un test PCR le 2e puis le 8e jour après le début de cette période de quarantaine. En Écosse en revanche, il est possible d’effectuer un test au bout du 5e jour, ce qui permet d’écourter cette période si le test est négatif.

À noter que la réservation des tests doit s’effectuer avant le déplacement. Dans les 48h avant votre arrivée, vous devez remplir un formulaire de contact en indiquant que vous avez effectué la réservation des deux tests obligatoires.

À compter du 19 juillet, les personnes résidentes et entièrement vaccinées au Royaume-Uni sont exemptées de quarantaine si elles proviennent d’un pays classé orange. Ce n’est pas le cas pour les voyageurs qui reviennent de France, qui devront toujours observer une période de quarantaine de 10 jours. Selon le gouvernement britannique, cette différenciation s’explique par la présence active du variant Beta sur le territoire français. 

Enfin si vous n’êtes pas vaccinés, vous devez justifier votre déplacement au Royaume-Uni par un motif impérieux. La liste indicative des motifs figure sur l’attestation de sortie du territoire métropolitain.

Les mesures sur place

Depuis lundi 19 juillet, l’Angleterre a levé ses restrictions sanitaires alors que l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord demeurent plus prudents.

En Angleterre, donc, il n’est désormais plus obligatoire de porter un masque dans les transports (sauf à Londres) et les lieux publics. Il reste tout de même fortement recommandé. De même, les discothèques peuvent rouvrir et les salles de spectacle, de cinéma et les stades peuvent de nouveau fonctionner à pleine capacité.

En Écosse, la plupart des restrictions ont été levées hormis le port du masque qui est toujours obligatoire dans les lieux publics. Les règles limitant les rencontres en intérieur s’appliquent encore : 8 personnes de trois ménages différents peuvent se voir dans les habitations privées, et dix personnes appartenant à quatre foyers dans les endroits publics fermés comme les pubs, dont l’heure de fermeture passera de 23h à minuit.

Au Pays de Galles, toutes les restrictions sanitaires doivent être levées le 7 août, mais le gouvernement prévoit de maintenir l’obligation du port du masque dans les lieux publics en intérieur et dans les transports en commun. Pour l’Irlande du Nord, le maintien du port du masque doit être discutée le 12 août. Les mesures de distanciation devraient être assouplies à la fin du mois. 

De retour en France 

Les conditions pour entrer sur le territoire français en provenance du Royaume-Uni sont beaucoup moins drastiques que dans le sens inverse. 

Depuis le 18 juillet, les personnes vaccinées n’ont plus à présenter de test pour pouvoir rentrer sur le territoire français. Il faut en revanche un schéma vaccinal complet : la durée nécessaire après la dernière injection a été réduite à 7 jours (double injection, ou contamination antérieure et une injection) et 28 jours (injection unique). Les voyageurs vaccinés doivent cependant présenter une déclaration sur l’honneur attestant de l’absence de symptômes et de contact avec un cas confirmé de Covid-19. À noter que les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. 

Si vous n’êtes pas vaccinés (ou schéma vaccinal incomplet), vous devez présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h en plus d’un motif impérieux et d’une déclaration sur l’honneur attestant l’absence de symptômes et de contact avec un cas confirmé de Covid-19.





Source France 3

Autres articles

la Côte d’Azur a subi en juillet-août « la crise la plus grave » de son histoire

adrien

l’objectif est un retour à la normale dans le Grand Est le 12 juillet 2020

adrien

En Isère, la Chartreuse plébiscitée par les touristes depuis la levée du confinement

adrien

Vacances dans le Cantal : vos plus belles photos

adrien

Aubeterre-sur-Dronne sélectionné pour le concours Le Village Préféré des Français 2020

adrien

Hôtellerie-restauration : dans le Puy-de-Dôme, pourquoi la saison estivale sera décisive

adrien