Image default

Retour de la neige, la station de ski Alti Aigoual rouvre mercredi 12 janvier et espère remonter la pente financière


30 centimètres de neige cumulés ce lundi matin à la petite station de ski Alti Aigoual, au cœur du parc national des Cévennes : le domaine n’avait pas connu ça depuis le début de la saison. Forcé de fermer faute de flocons après une seule semaine d’activité en décembre, il devrait partiellement rouvrir ce mercredi 12 janvier avec un espoir : atteindre enfin l’équilibre budgétaire.

Le grand blanc est arrivé dans la nuit noire : alors que la hauteur de neige ne dépassait pas 15 centimètres dimanche, les chutes de neige des dernières heures sur le Mont Aigoual, au cœur du parc national des Cévennes, ont recouvert les sommets d’une épaisse couche de poudreuse qui atteignait ce matin les 30 centimètres.

Une vraie bouffée d’oxygène pour la petite station de ski Alti Aigoual, à la recherche de l’équilibre financier depuis sa reprise en délégation de service public en 2019.

Le domaine devrait partiellement rouvrir dès mercredi 12 janvier, pour trois jours par semaine, les mercredis, samedis et dimanches. A condition que le froid se maintienne et conserve ce manteau blanc, car il n’est pas prévu de nouvelles précipitations pour cette semaine. Ce lundi matin à 9 heures 30, le thermomètre affichait – 2,9 degrés en haut des pistes.

Alors le directeur de la station, Laurent Monge-Cadet, croise les doigts :

Depuis ce matin, on est sur le pont. On vérifie l’état des pistes. Aujourd’hui il fait froid, mais les prévisions sont assez instables. On pilote au plus près pour s’adapter aux conditions et anticiper un minimum. Car avec le Covid par-dessus le marché, notre équipe est réduite.

Laurent Monge-Cadet, directeur de la station Alti Aigoual

Lorsque le domaine est entièrement ouvert, 24 personnes y travaillent. Ce n’est pas le cas cet hiver. L’enneigement n’a permis qu’une petite semaine d’activité en décembre, alors qu’il faut 60 jours d’ouverture pour atteindre l’équilibre financier après lequel courent les gestionnaires depuis la reprise de la station en délégation de service public il y a trois ans.

Laurent Monge-Cadet le reconnaît : « On est très loin de l’objectif. On essaie de réduire les frais, sans neige artificielle car ça coûte cher. De toute façon il fait trop chaud pour que les canons fonctionnent et on a des difficultés à s’approvisionner en composants et en pièces détachées compte tenu de la pénurie mondiale« .  

Il se désole d’autant plus que la demande est là. Pour répondre au manque récurrent d’enneigement chaque hiver, l’une des solutions serait de développer des activités « quatre saisons ». Mais la situation du domaine Alti Aigoual, en plein cœur du parc national des Cévennes, complique toute initiative. Car les activités doivent être compatibles avec les objectifs environnementaux du parc, comme l’explique le directeur de la station :  

Des idées, on en a des dizaines quand on est sur un territoire aussi beau, proche de Nîmes et Montpellier, avec un observatoire météo. La demande est là, pas forcément pour du ski mais pour générer suffisamment d’activité pour le territoire. On pourrait faire des choses simples et raisonnées. Transformer le domaine en 4 saisons c’est possible, mais c’est très complexe : il faut un consensus entre le parc, l’Office National des Forêts (ONF) et les collectivités. C’est très, très long.

Laurent Monge-Cadet, directeur de la station Alti Aigoual

Or, du temps, les gestionnaires n’en ont pas. Car malgré le soutien de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes, qui devrait aider à la rénovation de bâtiments à hauteur d’un million d’euros, Alti Aigoual fonctionne sans subvention. Laurent Monge-Cadet l’affirme : « Il y a urgence pour l’entreprise, et aussi pour le territoire« .  

En attendant, le domaine multiplie les initiatives pour doper la fréquentation, à l’image de la course à pied Duo Blanc, maintenue ce samedi 15 janvier et qui devrait donc bénéficier d’un cadre idyllique de sommets enneigés.





Source France 3

Autres articles

Leur tour du monde à la voile s’achève à Dieppe après 5 ans de navigation

adrien

deux fois moins de réservations pour les vacances de Toussaint en Occitanie

adrien

au Lac de Pannecière, découvrez le barrage du plus grand et naturel des lacs du Morvan

adrien

où assister au traditionnel feu d’artifice ce 14 juillet en Pays de la Loire

adrien

Déconfinement : les centres équestres s’organisent malgré les incertitudes

adrien

une entreprise de l’Yonne propose des camping-cars adaptés

adrien