sans remontées mécaniques, les vacances de février s’organisent dans les stations de ski du Sancy



L’annonce a été officialisée lundi 1er février : les remontées mécaniques ne sont pas autorisées à rouvrir dans les stations de ski. A l’approche des vacances scolaires, les stations du Sancy (Puy-de-Dôme) s’organisent pour proposer des activités alternatives aux vacanciers.

Pas vraiment de surprise mais malgré tout une déception pour les acteurs de la montagne : les remontées mécaniques resteront fermées, a annoncé le gouvernement lundi 1er février. Sans perspective de réouverture et à l’approche des vacances scolaires, les stations de ski du Sancy (Puy-de-Dôme) prennent les devants pour proposer des activités parallèles aux touristes et amateurs de glisse. « On s’y est préparés, depuis plusieurs jours, on avait compris le message. On essaye de proposer d’autres activités que nos équipes d’animations ont mises en place », précise Vincent Gatignol, directeur de la station de Super-Besse.

Des activités diversifiées

Au Mont-Dore, la station prévoit des ouvertures de places de parking supplémentaires pour faciliter l’accès aux pistes de ski de fond, raquettes ou ski de randonnée mais aussi une plus grande offre en transport : « On va faire un départ supplémentaire pour aller vers les espaces nordiques du Capucin, au niveau des Longes en bas des pistes de ski alpin. On est en train de faire des tracés pour l’initiation au ski de randonnée et raquettes, avec des parcours assez simples qui permettront de démarrer du bas de la station et de faire un tour dans la vallée », explique Christophe Boivin, directeur de la station du Mont-Dore.

Des aménagements pour les familles

A Super-Besse, la tyrolienne va reprendre du service, avec un accès à pied qui prend une heure environ. Le fantasy luge, pratiqué d’ordinaire depuis le sommet de la station, se fera depuis le milieu de la montagne. « On a des parcours, des chasses au trésor pour les enfants qui sont adaptées avec le virus au niveau des jauges et des distances pour que les enfants puissent prendre aussi du plaisir », détaille Vincent Gatignol. Selon lui, les réservations se multiplient, en particulier pour les vacances des zones hors de l’académie de Clermont-Ferrand. Le domaine alpin s’étoffe de parcours de luge, et de pistes de ski de randonnée et de ski nordique.

Des activités atypiques

Au Mont-Dore, des zones de luge supplémentaires sont aménagées : « Beaucoup de monde se rabat sur les luges donc on va récupérer des pistes de ski alpin et aménager pour augmenter les capacités en zone luge », détaille Christophe Boivin. Des circuits de motoneige seront également ouverts, et, plus atypique, la station prévoit de relancer son activité de « golf frisbee ». Les remontées mécaniques pourront néanmoins fonctionner pour les jeunes compétiteurs qui souhaitent s’entraîner.

Un service de restauration à emporter

Plusieurs restaurateurs proposeront de la vente à emporter, en parallèle de l’ouverture d’un snack à proximité de la zone luge du Mont-Dore. Dans les deux stations, des mange-debout seront ajoutés. « On essaye d’amener un maximum d’offre aux touristes, on pense qu’ils seront nombreux et qu’ils auront besoin d’espace, de se changer les idées. Là, on a vu dernièrement qu’il y avait beaucoup de monde les week-ends et même en semaine donc il n’y a pas de raison que les touristes ne viennent pas pour les vacances profiter de l’enneigement et des paysages montagneux », affirme Christophe Boivin.

Ski nordique et raquettes victimes de leur succès

Les stations craignent cependant de manquer de matériel à louer pour ces activités parallèles : « les raquettes, c’est un peu la pénurie, on manque de ce matériel-là, le ski de randonnée également. Le parc de location manque de skis de randonnée car c’est une activité qui démarre. Les vendeurs ont vidé les stocks, il faut réserver assez à l’avance », alerte Christophe Boivin. Pour l’heure, la station du Mont-Dore n’a pas fait de chiffre d’affaires.



Source France 3

Autres articles

il parcourt la région Grand Est en scooter électrique à la conquête de pâtisseries locales

adrien

Du Bergeracois au Bordelais, les vignobles proposent de profiter des premiers week-ends de déconfinement

adrien

le programme des quatre étapes bretonnes se précise

adrien

Du Brésil à Sète, un couple et son fils traversent l’Atlantique en voilier ils nous racontent leur périple

adrien

ils font le bilan de « leur » année 2020

adrien

Hôtellerie-restauration : dans le Puy-de-Dôme, pourquoi la saison estivale sera décisive

adrien