sans surprise, la crise du Covid-19 a eu un impact négatif sur la saison 2020 en Centre-Val de Loire



Le Comité Régional du Tourisme vient de publier son bilan provisoire de la saison touristique 2020 en Centre-Val de Loire. En raison du Covid-19, l’hôtellerie et les plateformes locatives n’ont pas fait le plein et la fréquentation des sites, monuments et musées a baissé de 48 % par rapport à 2019.

Ce n’est pas une surprise : les confinements et couvre-feux consécutifs, ainsi que la fermeture des lieux culturels à l’automne dernier, ont eu un impact direct sur le tourisme. Le Comité Régional du Tourisme (CRT) vient de dresser un bilan provisoire pour l’année 2020 en Centre-Val de Loire.

Ses données se portent à la fois sur le domaine de l’hôtellerie et les plateformes locatives type Airbnb, mais aussi sur la fréquentation des sites touristiques et musées de la région. Le nombre de cyclistes sur l’itinéraire de la Loire à Vélo a également été recensé.

Moins de nuitées dans les hôtels et les locations

Pour connaître la situation dans l’hôtellerie, le CRT s’est appuyé sur les statistiques de 153 hôtels de chaînes de la région : sur l’année 2020, le taux d’occupation quotidien était en moyenne de 41%, soit une baisse de 22 points par rapport à l’année 2019, note-t-il. 

Les mois les plus creux correspondent aux périodes de confinement. En mars, le taux d’occupation journalier était de 30,5 %, un pourcentage ramené à 20 % en avril puis à 19,4 % en mai. Même constat en novembre et en décembre, où les chiffres plafonnent respectivement à 20,3 % et 25,8 %. 

➔ Le taux d’occupation journalier moyen dans les hôtels de chaînes de la région Centre-Val de Loire en 2020 (Source : Observatoire du tourisme CRT Centre-Val de Loire)

Pour les plateformes locatives, l’activité n’est guère meilleure. Le nombre de nuits réservées dans les six grandes agglomérations du Centre-Val de Loire a chuté de 17 % en 2020 par rapport à l’année dernière. Mais la région tire plutôt son épingle du jeu : en France métropolitaine (hors Île-de-France), la baisse enregistrée est de 24 %.

Mauvaise année pour les sites touristiques et les musées

Entre janvier et décembre 2020, le nombre d’entrées enregistrées dans les sites, monuments et musées a dégringolé de 48 % par rapport à 2019.

Les onze Grands Sites de la région ont à peine réussi à se démarquer : ils ont accusé une baisse de 45 % des visites, après un bon démarrage en début d’année. La fin du printemps 2020 est particulièrement catastrophique pour ces lieux porteurs de la marque « Qualité Tourisme » : en mai, ils ont accusé une baisse de la fréquentation de 94 %, rapportée à 66 % au mois de juin. Après un été très dynamique et un nombre de visiteurs équivalent à celui de l’année 2019, ils enregistrent un nouveau retard de 39 % en septembre par rapport à l’année précédente.

La Loire à Vélo patine puis connaît une hausse de fréquentation

Les balades à vélo au bord de la Loire ont plutôt connu la tendance inverse. Peu populaires en début d’année 2020 (-53 % de fréquentation sur l’itinéraire de la Loire à Vélo entre janvier et avril 2020), elles ont connu un boom à partir de l’été avec une hausse du nombre de passages de 31 % en juillet, de 10 % au mois d’août et même de 9 % en septembre en comparaison avec 2019.

Le vélo reste une activité de plein air très appréciée en temps d’épidémie. À l’automne 2020 donc, les statistiques sont restées semblables à celles des années précédentes et ont même connu une légère hausse en novembre et en décembre.



Source France 3

Autres articles

Agences de voyages : toujours pas de décollage

adrien

Toujours fermés, les bars et restaurants du Centre-Val de Loire se réinventent pour reprendre une activité

adrien

un été sans le musée d’art moderne et avec moins de touristes

adrien

Au moins 20 avalanches ce dimanche dans les Alpes, les skieurs de randonnée appelés à redoubler de vigilance

adrien

Premier pont déconfiné sous le soleil en Limousin

adrien

Reconfinement partiel pour cause de Coronavirus en Espagne, on vous dit s’il faut s’inquiéter ou non pour les vacances

adrien