Image default
Tourisme

sont-ils prêts à déménager ?



Le pari était risqué. « Essayez la Nièvre » est un programme qui a proposé à plusieurs familles de venir vivre dans le département pendant une semaine. Comment ont-ils vécu le dépaysement ? 

Ça aurait pu être un concept de télé-réalité. Mais c’est une expérience originale « d’attractivité » et de tourisme. « La Nièvre, votre nouveau chez-vous » promettait l’Agence de développement touristique du département. Avec le projet « Essayez la Nièvre« , environ 80 familles ont été sélectionnées pour passer une semaine de vacances dans le département… pour potentiellement s’y installer.
 

Ils veulent changer de vie… dans la Nièvre

Les portraits

Pauline et Foucaud, de Blois à Moux-en-Morvan :  
 

De Blois à Moux-en-Morvan, Pauline et Foucaud ont « essayé la Nièvre »

Pauline a 25 ans et est kinésithérapeute. Foucaud a 31ans et il est ébéniste. La famille vient de la région parisienne. Ils se sont installés pendant une semaine dans un gîte à Moux en Morvan, au bord d’un étang de pêche. Avec leur petite fille de deux mois, ils sont déjà conquis et prêts à venir s’y installer… 

Sylvain, de Vierzon à Gimouille : 

De Vierzon à Gimouille, Pierre a « essayé la Nièvre »

Sylvain a 30 ans. Le lyonnais réalise son internat en médecine général à Bourges dans le Cher. Alors pourquoi pas découvrir le département voisin, et envisager de venir s’y installer ? En tout cas la Nièvre le séduit déjà.

Jessica et Gaëtan, de Saint-Loubès à la Charité-sur-Loire : 

 

De Saint-Loubès à la Charité-sur-Loire : Jessica et Gaëtan ont « essayé la Nièvre »

Jessica, Gaëtan et leur petite fille Mael testent la Nièvre du côté de la Charité sur Loire. Une semaine de découverte et de tourisme… et qui sait… peut-être le coup de cœur. 

L’opération pourrait être reconduite

Pour Stéphane Benedit, directeur de Nièvre Tourisme et à l’initiative du projet, le bilan est « très positif« . Il se réjouit du succès de l’opération. Plus de 450 familles ont candidaté pour essayer la Nièvre pendant une semaine. Sur la petite centaine de candidats qui ont été retenus, une grande majorité se satisfait de l’expérience. Selon Stéphane Benedit, cinq ou six familles seraient déjà en train de réfléchir à une installation définitive dans le département. « Notre mission maintenant est de les accompagner de façon personnalisée. » 

Que les familles qui n’ont pas eu la chance de passer leurs vacances dans la Nièvre se rassurent, de nouveaux séjours sont prévus aux vacances de la Toussaint, de Noël et pour Pacques. 

Stéphane Bénédit reconnaît que l’opération était un « sacré risque« . Mais il a payé… « Et les médias ont beaucoup parlé de la Nièvre cette semaine » confie le directeur. « Le département va rayonner grâce à des dizaines d’ambassadeurs qui vont en parler à leur famille, leurs proches. Et ça, c’est la meilleure communication. » Stéphane Bénédit salue aussi le partage des compétences et le travail en collaboration des différents acteurs : hôtellerie, restauration, tourisme. 

Mais les locaux sont-ils prêts à (re)voir débarquer des urbains en manque de vert ? « Je pense que oui« . Pour le directeur de Nièvre Tourisme, « le territoire se dépeuple et certains se demandent si c’est une bonne idée de faire venir d’autres familles… Mais nous nous rendons compte que nous avons beaucoup à tirer de la venue de ces nouvelles familles. » 

 

« Essayez la Nièvre » : une semaine plus tard, quel bilan ?



Source France 3

Related posts

les gendarmes renforcent leur dispositif de surveillance durant l’été

adrien

laissez-vous guider par Hervé Leroy et son bâton de marche

adrien

A Carcassonne, les guides ont à nouveau droit de cité

adrien