Image default
Tourisme

testez votre fidélité et faites bouger la Pierre-qui-Croule à Uchon, en Saône-et-Loire


Pendant les vacances d’été, France 3 Bourgogne vous propose de découvrir certains sites incontournables de la région. Aujourd’hui, Antoine et Nathalie vous envoient leur carte postale près de la Pierre-qui-Croule, à Uchon, en Saône-et-Loire.

Coucou ! Voici quelques lignes pour vous raconter notre balade à Uchon, en Saône-et-Loire. Plus qu’une balade, c’est un vrai circuit que vous pouvez faire à la frontière du Morvan. Avec Nathalie, nous avons réservé notre randonnée auprès de Rob, un guide qui nous a laissé un super souvenir ! Au programme du jour : découverte des différents points de vue, passage obligatoire par la Pierre-qui-Croule, promenade dans les bois et découverte de l’Etang neuf.


Ce matin-là, le vent nous accompagne. En plus de nos bonnes chaussures de marche, c’est avec les vestes bien refermées que nous commeçons cette promenade.

Le rendez-vous nous est donné près de l’Auberge de la Croix Messire Jean. Rob ne tarde à nous raconter l’histoire de cette croix en bois (souvent remplacée) posée sur un socle en granite. L’histoire dit que, Messire Jean, en croisade, a fait le voeu que si jamais il en revenait sain et sauf, il érigerait une croix…

Des cailloux en forme d’animaux

Les Rochers du Carnaval tiennent leur nom de leur forme originale. Vus de loin, ils ressemblent à des masques de carnaval.

Les Rochers du Carnaval tiennent leur nom de leur forme originale. Vus de loin, ils ressemblent à des masques de carnaval.

© Antoine Marquet / France 3 Bourgogne

Nous partons ensuite pour 6 kilomètres de rando. Direction d’abord les Rochers du Carnaval. Vous pouvez y faire du parapente mais ce sont surtout ces immenses cailloux qui sont connus. Ils adoptent des formes originales : une truffe de chien, un lièvre. Rob voit un mammouth lui… Bon, je vous avoue que ce n’est pas toujours très évident.

Auparavant, les rochers étaient très dégagés. Et de loin, les promeneurs voyaient toutes sortes de choses à l’intérieur. Comme si les rochers étaient déguisés, comme s’ils portaient des masques de carnaval !

Le belvédère d'Uchon offre une vie imprenable sur le massif du Morvan.

Le belvédère d’Uchon offre une vie imprenable sur le massif du Morvan.

© Antoine Marquet / France 3 Bourgogne


Et Uchon est très connu pour son massif granitique. A cet endroit précisément, il y a des millions d’années, les rochers dévalaient la pente. Et de là-haut, on peut admirer tout un tas de choses : la vallée de l’Arroux, sa frontière, la ligne qui délimite le Morvan, le Haut-Folin (que l’on voit que si on a de bons yeux selon Rob). On peut apercevoir Bibracte et le Mont Beuvray ou encore le Mont Prénelay, au-dessus des sources de l’Yonne. Vous pouvez contempler ici toute l’agriculture propre au Morvan : des petites parcelles, des carrés de résineux. « Les plantations en timbre poste » a précisé Rob.

Une pierre qui bouge au milieu des bois

De là, Rob nous emmène à la Pierre-qui-Croule ! « Si vous êtes d’chez nous », vous avez forcément entendu parlé de ce gros caillou qu’on peut faire bouger ! Pour y accéder, des chemins à travers les champs puis les bois. Nous ne croisons d’ailleurs qu’un seul habitant, avec son chien. « Avant, il y avait 700 habitants par ici. Aujourd’hui, il n’y en a plus qu’une cinquantaine ». Les maisons sont d’ailleurs construites ici et là, souvent loin les unes des autres. C’est parce qu’à l’époque, on construisait sa maison là où il y avait une source d’eau.

La Pierre-qui-Croule tire son nom d'une vieille légende... Le "bon Dieu" testerait la fidélité des habitants du village en leur faisant passer l'épreuve de la pierre.

La Pierre-qui-Croule tire son nom d’une vieille légende… Le « bon Dieu » testerait la fidélité des habitants du village en leur faisant passer l’épreuve de la pierre.

© Antoine Marquet / France 3 Bourgogne

Après ces quelques explications, nous arrivons à la Pierre-qui-Croule. C’est assez poétique. Elle est posée là, au milieu du bois, sur une autre pierre. Et les rayons du soleil se reflètent en son sommet. Pour nous démontrer l’étendue de sa force, Rob pose son sac-à-dos, se précipite contre la pierre… Les deux pieds ancrés dans le sol, les mains posées sur la paroi, il pousse de toutes ses forces. Et en effet. La pierre croule (dans le Morvan, ça veut dire bouger !).

D’ailleurs, elle est marquée par les nombreuses tentatives de la renverser. On retrouve des morceaux de bois à sa base par exemple. Mais pourquoi les gens se précipitent autant pour un gros caillou qui bouge ? Rob nous raconte toute la légende… Il y a bien longtemps, il paraît que la fidélité des couples était testée grâce à ce caillou. Hommes et femmes soupçonnés d’infidélité devaient venir faire bouger la pierre. Si elle tremblait, alors ils étaient innocentés. En revanche, si elle restait immobile, l’infidélité était prouvée. « Le bon dieu s’appuyait sur la pierre » explique Rob. Des jeunes se rendaient même dans les bois la nuit, à l’abri des regards, pour s’entraîner et trouver la faille de cette pierre. Une autre explication (plus plausible), serait simplement que l’érosion cause les mouvements de la pierre.

Uchon, une terre de légendes

Sur la balade de la Pierre-qui-Croule, vous pouvez vous rafraichir près de l'Etang neuf.

Sur la balade de la Pierre-qui-Croule, vous pouvez vous rafraichir près de l’Etang neuf.

© Antoine Marquet / France 3 Bourgogne

La balade ne s’arrête pas là. De longs kilomètres sur les chemins d’Uchon nous amènent ensuite près d’un étang. Rob nous y a vanté des couchers de soleil des plus romantiques. C’était d’ailleurs un plaisir de marcher auprès de lui. Je ne l’ai pas précisé, mais il a un accent… australien. Il a quitté son pays natal il y a plus de 30 ans, a traversé toute l’Asie avant de poser ses valises en Bourgogne. Et là, il y a rencontré l’amour deux fois : une jeune fille, pendant les vendanges. Ensemble, ils sont tombés amoureux du Morvan. Depuis, ils n’en sont jamais repartis et le font découvrir à quiconque aura bien lacé ses chaussures. Si Uchon fait tant de merveilles, n’hésitez plus !

Retour en vidéo sur notre balade

Saône-et-Loire : testez votre fidélité et faites bouger la Pierre-qui-Croule à Uchon

Allez, nous on repart pour une autre destination… Où personne ne devrait nous demander de tester notre fidélité ! Bonnes vacances !

Antoine et Nathalie

D’autres idées de vacances en Bourgogne ?

 

D’autres randonnées à Uchon

Tout au sud du parc régional du Morval, le village d’Uchon offre de nombreux circuits de randonnées. 

 

  • Le petit circuit d’Uchon : La balade (de 3 heures environ, sur 8 kilomètres) peut se faire en été sans difficulté puisqu’elle est à l’ombre pour 85 % du trajet. Le petit circuit vous propose de découvrir les différents étangs d’Uchon ainsi que ses paysages granitiques. Passage incontournable par l’auberge de la Croix Messire Jean.

     
  • Uchon, le pays des rochers  : Venez avec vos meilleurs chaussures. 7 heures de randonnées sur 20 kilomètres vous attendent. Vous traversez le village d’Uchon, admirez son église,  traversez plusieurs hameaux, découvrez la fontaine miraculeuse, pique-niquez face à un magnifique panorama, avant de revenir à l’incontournable auberge de Messire Jean.



Source France 3

Related posts

Reconfinement partiel pour cause de Coronavirus en Espagne, on vous dit s’il faut s’inquiéter ou non pour les vacances

adrien

Déconfinement – Troyes : trois idées pour s’aérer dans un rayon de 100 km

adrien

Le tourisme à l’arrêt depuis l’épidémie de Covid-19, les guides en danger

adrien