Image default
Tourisme

Tourisme : la Drôme – Ardèche enregistre des réservations record



« On a tous un grand besoin de nature ! »Anne Dehaeze est propriétaire de deux gîtes dans la vallée de la Drôme du côté de Saillans. Les gîtes sont situés à 850 mètres d’altitude en direction du col de la Chaudière. Une bouffée d’oxygène après deux mois de confinement !

« Les gens n’en peuvent plus du confinement, ils veulent revoir la nature, la montagne… Je suis dans le gîte là et je remets en ordre…Les araignées se sont bien occupées sans moi » commente Anne Dehaeze.

Même cas de figure un peu plus au nord dans le département. Le gîte de Maupas se trouve en pleine campagne à deux pas de Romans. Un cadre de verdure enchanteur dans la Drôme des collines à moins de 100 km de l’agglomération lyonnaise. Depuis 3/4 jours les réservations affluent.

« Ah oui, on sent que çà bouge là, je viens d’avoir à l’instant une réservation de quelqu’un de Lyon, il a calculé moins de 100 km ! J’ai des mails tous les jours, çà se réveille enfin et heureusement car c’était le calme plat » raconte Anne-Marie Bénistand, la propriétaire des lieux.

Le gîte est resté fermé durant la période de confinement alors que d’habitude il est rempli à cette période. Le gîte fonctionne toute l’année, il accueille généralement un tourisme familial et de temps en temps, quelques clients professionnels pour des chantiers. En avril et mai, des fidèles du gîte ont dû annuler leur réservation à cause du Coronavirus. Pour les propriétaires, c’est un manque à gagner cruel sachant qu’un crédit court toujours.

« Ceux qui arrivent vendredi pour l’Ascension restent 10 jours… çà va sauver les meubles car la situation peut vite être dramatique… L’été, j’ai des clients étrangers, Belges, Danois, s’ils ne peuvent pas venir, je me fais beaucoup de soucis…  Les tarifs ne sont pas les même en été, c’est le gros de notre chiffre d’affaire, alors si on ne fait pas bien la saison, on sera mal …«  commente Anne-Marie Bénistand.

Un boom des réservations

Du côté des agences Drômoise et Ardéchoise Gîte de France, le nombre de réservation a doublé par rapport à l’année précédente.  L’agence de Valence enregistre 84 réservations de gîtes rien que pour le week-end de l’Ascension. Sa directrice Véronique Duchalais a le sourire dans la voix :

« Ca fait des années que cela ne nous était pas arrivé… On décroche et on raccroche… ça n’arrête pas de sonner… Je viens d »avoir une Grenobloise au téléphone qui a passé tout le confinement chez elle sans balcon, elle a réservé 4 semaines dans la Drôme ».

D’après les réservations, les clients respectent à la lettre la règle des 100 km. La clientèle se compose donc à 89% de Lyonnais, puis 10% d’Isérois et 10% encore de la Loire.

Si les réservations pour l’Ascension et la Pentecôte sont pour l’essentiel des retrouvailles familiales, les réservations pour cet été témoignent du désir plus traditionnel de rechercher le dépaysement et le repos. Pour ces dernières, les réservations émanent d’un peu partout en France. Le territoire Drôme/Ardéchois pourrait bien tirer son épingle du jeu pour un tourisme local pour cet été 2020.    
 



Source France 3

Related posts

Plages dynamiques : bilan positif au Pays Basque

adrien

Ouverture des frontières avec l’Italie : l’heure des retrouvailles entre Français et Italiens n’a pas encore sonné

adrien

Haute-Loire : le Lieu de Mémoire du Chambon-sur-Lignon rouvre ses portes

adrien