Image default
Tourisme

Tous les créneaux de la plage partagée de la Grande-Motte réservés en deux heures


Les créneaux pour les emplacements de 2, 4 ou 6 places ont été mis en ligne ce mardi 19 mai au matin sur le site de l’Office de tourisme de la Grande-Motte. En deux heures, ils ont tous été réservés.

Un succès attendu pour ce premier jour d’ouverture après le confinement. « Nous avions des appels depuis 4 ou 5 jours, pour savoir quand la réservation serait possible. Nous nous doutions bien que les emplacements trouveraient vite preneurs », explique Jérôme Arnaud, le directeur de l’Office de tourisme de la commune. 
 

Des réservations gratuites à J+2

La ville ouvre chaque jour les réservations pour des créneaux de trois heures trente (9h-12h30 ou 14h-17h30), disponibles 48 heures plus tard: ce mardi pour jeudi, mercredi pour vendredi etc. Elle a aussi décidé de ne pas communiquer l’heure à laquelle les réservations seraient ouvertes.

Cette méthode de réservation à J+2, c’est pour éviter que quelqu’un bloque des créneaux plusieurs jours d’affilée. De la même façon, on ne peut réserver qu’un seul créneau par jour, précise Jérôme Arnaud.

Les réservations gratuites sont gérées via l’outil de billeterie habituel de l’Office de tourisme, utilisé pour les activités de loisirs ou les spectacles.

Les 66 emplacements ont été matérialisés sur le sable par des piquets en bois et des cordes, afin de limiter l’impact sur l’environnement.

La plage partagée occupe 2 km², elle est fermée par des ganivelles sur trois côtés et a bien-sûr un côté ouvert sur la mer. Les emplacements ne sont pas numérotés ni attribués, chacun s’installe où il veut en arrivant.

 
Sur le site, le personnel municipal sera là pour vérifier les billets, éviter les abus (réserver un emplacement de 6 places et venir seul par exemple) et faire respecter les consignes de sécurité sanitaire.

Des consignes strictes

Si on peut poser serviettes et parasols sur cette plage, contrairement à toutes les autres plages d’Occitanie, les pique-niques restent interdits, de même que les animaux.

Sur le site de réservation, les consignes sont détaillées: « L’expérience de la plage partagée ne porte pas uniquement sur la sécurité sanitaire, elle se veut un espace partagé de quiétude et de détente. C’est pourquoi, elle impose quelques règles communes. »

– Pas d’animaux, même tenus en laisse.
– Zone non-fumeur.
– Téléphone silencieux: ni sonnerie, ni conversation.
– Musique uniquement dans vos écouteurs.
– Pas de déjeuners sur place.
– Chacun collecte et emporte ses déchets.
– Respectez les sens de circulation, ils ont été matérialisés pour vous protéger.
– Le port du bracelet nous permet de réserver le carré de plage à ses seuls utilisateurs.
 

Consignes et plan de circulation pour la plage partagée de la Grande-Motte dans l'Hérault, du 21 mai au 2 juin. / © Office de tourisme La Grande-Motte
Consignes et plan de circulation pour la plage partagée de la Grande-Motte dans l’Hérault, du 21 mai au 2 juin. / © Office de tourisme La Grande-Motte

 

Un espace de liberté malgré tout

La commune de la Grande-Motte sait que son expérience inédite peut interpeller voire déranger, tant elle est contraire aux usages habituels des plages, très souples, sans horaires ni obligations particulières.

C’est pourquoi elle insiste sur le côté expérimental de cet aménagement.

« Nous n’avons pas la prétention de trouver des réponses parfaites pour tous les amoureux de la plage, précise le site internet de réservation, « mais plus modestement de tester un modèle d’organisation qui permette de poser sa serviette pour un bain de soleil avec un maximum de protections sanitaires ».

« Sur le papier, une plage partagée, avec des emplacements réservés à l’avance, cela fait peur à tout le monde. C’est pourquoi ce n’est qu’une expérimentation liée à la situation sanitaire », complète le directeur de l’Office de tourisme de la station balnéaire, « ce n’est pas destiné à être reproduit à grande échelle ».

La plage est un espace de liberté et doit le rester.

Les autres plages de la commune, toutes en mode dynamique, sont sectorisées selon leur usage : une plage famille, une nature et une sportive.

Pour affiner cette organisation inédite, en place du 21 mai au 2 juin, la station balnéaire compte sur les retours des usagers, via un questionnaire sur place : se sent-on en sécurité dans le contexte de la pandémie de coronavirus? Faut-il davantage d’emplacements de 2 personnes? Les aménagements de la plage sont-ils adaptés?

« C’est une expérience pour nous comme pour ceux qui viendront à la plage. Il y aura sûrement des enseignements à en tirer, par rapport à la plage dans le contexte sanitaire du Covid-19 mais aussi par rapport à nos usages en temps normal », estime Jérôme Arnaud.

Dans une vidéo postée sur la page facebook de la commune, le maire Stéphan Rossignol ne dit pas autre-chose, bien conscient que cette organisation, et tout particulièrement la réservation d’un créneau pour la plage, ne fait pas l’unanimité auprès des habitants de la Grande-Motte.

Cette innovation permet de garantir la dimension balnéaire de la Grande-Motte. […] Bien entendu, comme vous, je souhaite que nous retrouvions rapidement nos plages avec la liberté que nous avons toujours connue.

La préfecture de l’Hérault, qui a autorisé l’ouverture de cette plage partagée sur réservation, et la sectorisation des autres plages de la commune, est très attentive à cette mise en place.

En cas de rebond de la pandémie en début d’été, l’expérience et ses retours pouraient servir pour l’ensemble du littoral héraultais. 

La plage du Couchant, à la grande-Motte, dont une partie a été découpée en emplacements à réserver pour poser sa serviette. / © Office de tourisme La Grande-Motte
La plage du Couchant, à la grande-Motte, dont une partie a été découpée en emplacements à réserver pour poser sa serviette. / © Office de tourisme La Grande-Motte



Source France 3

Related posts

Coronavirus : En Haute-Saône, le tourisme fluvial se prépare à un été avec peu d’étrangers et pas mal d’incertitudes

adrien

Coronavirus et déconfinement : dans les Ardennes, les élus protestent contre le classement en rouge du département

adrien

Déconfinement phase 2 : ce qui change (ou pas) en Corse à partir du 2 juin 

adrien