Image default

un bilan touristique satisfaisant cet été pour les professionnels de l’hébergement


L’été tire bientôt à sa fin. A l’heure du premier bilan, les professionnels de l’hébergement touristique du pays royannais (Charente-Maritime) sont globalement satisfaits de leur saison, selon l’office de tourisme Destination Royan Atlantique.

Daniela Hérault a le sourire aux lèvres. Depuis le 15 juillet, son camping à Saint-Palais-sur-Mer (Charente-Maritime) affiche presque complet, avec un taux de remplissage moyen de 90%.“On a travaillé au-delà de nos espérances”, confie la gérante. “Avant l’été, on a eu des week-ends très maussades à cause de la météo. On pensait faire une saison plutôt calme.”

Comme elle, 91% des professionnels du tourisme du département se déclarent globalement satisfaits du mois d’août, selon les premières estimations de l’office de tourisme Destination Royan Atlantique.

“Il y a une envie de découvrir la région”

La gérante du camping observe un autre phénomène : 30 % de sa clientèle ne connaissait pas Royan et ses alentours avant de venir. “On voit qu’il y a une envie de découvrir la région”, se réjouit-elle. 

Ce n’est pas cette famille de nouveaux habitués qui va dire le contraire : “Avant, on descendait sur la Côte d’Azur, mais on en a eu marre de tout ce monde, c’est bondé”, explique le père.

Ici, les plages sont immenses, donc c’est génial pour les enfants. On n’est pas les uns sur les autres, on est tranquille. Et il y a un super patrimoine à visiter.

Un père de famille au camping des deux plages à Saint-Palais-sur-Mer (Charente-Maritime)

Si les campings du pays royannais ont la cote cette année, il y a aussi les maisons à louer, les appartements, et surtout les chambres d’hôte. Eric Cirimbilli peut le confirmer : ses quatre chambres d’hôtes à Saint-Sulpice-de-Royan affichent complet tous les soirs. « Ça a été une très bonne saison”, déclare-t-il.

A Saint-Sulpice-de-Royan, les quatre chambres d’hôtes d’Eric Cirimbilli affichent complet tous les soirs.

© Tiphaine Niederlander / France Télévisions

Avec son épouse, il a quitté Nice pour transformer un vieux corps de ferme qu’il ont racheté en 2019. Alors il misait tout sur cette saison.“On a eu très peur au mois d’avril, à l’annonce du troisième confinement », raconte-t-il. « On a vraiment perdu un mois et demi… Mais, cet été, on a quand même sauvé les meubles !”

Moins de touristes de proximité

Si les touristes semblent avoir été au rendez-vous, les professionnels constatent une absence des excursionnistes. Ces touristes de proximité, majoritairement des Bordelais qui viennent passer une journée ou un week-end, étaient moins présents ces dernières semaines.

“Au total, seuls 14% des établissements que l’on a interrogés déclarent que leur clientèle d’excursionnistes est majoritaire en août, contre 42 % le mois dernier”, détaille Laure Charpentier, la directrice du pôle attractivité de l’office de tourisme. “Cela reste une tendance que l’on doit encore confirmer, mais cette baisse peut s’expliquer par la météo et l’extension du pass sanitaire”.

Une chose est sûre, les professionnels de l’hébergement veulent attirer des touristes qui viennent d’encore plus loin. Comme Éric, dans sa maison d’hôtes de Saint-Sulpice-sur-Royan : “Il faut venir découvrir cette belle région avec son aspect sauvage conservé et ses belles pistes cyclables !”, lance-t-il en souriant. 

 





Source France 3

Autres articles

un jeu de cartes pour découvrir Nantes

adrien

comment les départements de Franche-Comté font-ils pour attirer les vacanciers ?

adrien

la reprise de l’épidémie de Covid-19 serait « maîtrisée » selon la ministre du Tourisme

adrien

des vacances de la Toussaint en demi-teinte pour les campings de la côte

adrien

Vannes. Onze stagiaires formés pour une première saison dans la restauration

adrien

CCIF, remontées mécaniques, Covid-19… Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Eric Piolle à France Info

adrien